Népal

Livrer des fournitures indispensables aux familles népalaises vulnérables, déplacées par les inondations

Image de l'UNICEF: Nepal, flood
© UNICEF Nepal/2007/ Joshi
De nombreux survivants des inondations, qui ont tout perdu, comptent uniquement sur les vivres fournis par le Programme alimentaire mondial et distribués par la Croix-Rouge.

Par Rupa Joshi

NEPALGUNJ, Népal, 19 septembre 2007 – Les eaux de la rivière Dundhuwa, qui ont inondé le pays, se sont retirées il y a plus de trois semaines, mais on voit encore les destructions qu’elles ont laissées sur leur passage. Elles ont balayé la plupart des logements des habitants du village de Rajarampur et la majeure partie des entrepôts où les vivres étaient stockés.

« J’ai parlé à un couple dont la maison a été pour ainsi dire traversée par la rivière », raconte Gillian Mellsop, Représentante pays de l’UNICEF. « Ils ont perdu toutes leurs provisions alimentaires, leurs cochons et leurs chèvres. »

Les rivières en crue ont emporté de nombreuses habitations, alors que d’autres – faites de terre et de chaume –  se sont tout simplement effondrées. Dans la plupart des cas, ce sont des logements de personnes déjà vulnérables et très pauvres qui ont été détruits. Des rizières, constituant le revenu d’un bon nombre de familles, ont également été ravagées.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Nepal/2007/ Joshi
Dans le village de Padanaha, des agents de l’UNICEF distribuent à des victimes des inondations des moustiquaires traitées à l’insecticide et d’autres fournitures indispensables.

« Cette récolte est fichue », dit Ramesh Kumar Tripathy, qui fait partie de la Croix-Rouge locale. « Le maïs a été couché par la crue et tout ce qui reste sera utilisé au mieux comme fourrage pour le bétail. »

Environ 250 personnes se sont enfuies de chez elles et réfugiées dans les bureaux communaux, où elles ont attendu que la pluie cesse et que les eaux se retirent.

« Nous sommes partis dès que nous avons vu à certains signes que la rivière allait déborder », dit Phulmati Kori, une jeune mère de deux jeunes enfants. « J’ai pris mes petits et, avec les autres gens du village, nous sommes allés dans les bureaux communaux. »

Fournir une aide indispensable

Les inondations en saison de mousson ne sont pas une nouveauté dans cette région et nombreux sont les Népalais à avoir trouvé des moyens d’y faire face. Mais, lors d’une grave inondation, la seule chose à faire est de s’enfuir pour gagner un secteur plus en hauteur.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Nepal/2007/ Joshi
En route pour le village de Padanaha, la Représentante de l’UNICEF au Népal, Gillian Mellsop, traverse la rivière Babai.

« Nous stockons les céréales dans des conteneurs surélevés et nous suspendons nos affaires au plafond », indique un survivant de l’inondation, du village de Padanaha, Thagu Prasad Chaudhary. « Cette fois-ci, nous avons essayé pendant trois heures d’attendre la fin de l’inondation en restant sur une plateforme surélevée que nous avions construite dans le village. Nous avons alors réalisé que l’eau montait encore et nous sommes partis précipitamment. »

L’UNICEF est intervenu en fournissant à beaucoup de villageois déplacés des fournitures indispensables. L’organisation a fourni des trousses d’hygiène, des couvertures, des bâches et des moustiquaires, ainsi que des comprimés de purification de l’eau, qui ont été distribués en partenariat avec le Ministère de la santé et la Croix-Rouge. Mme Mellsop a distribué des fournitures dans des centres d’urgence situés dans plusieurs villages à l’ouest et à l’extrême ouest du Népal, dans les districts touchés par les inondations de Banke et de Bardiya.

« La plupart des personnes affectées par les inondations travaillent la terre », précise Mme Mellsop. « Cette terre a été ravagée et ils dépendent donc des vivres fournis par le Programme alimentaire mondial et distribués par la Croix-Rouge. »

« Ces gens vivent dans les secteurs les plus vulnérables, proches des rivières, si bien qu’ils disposaient de très peu de choses » a poursuivi Mme Mellsop. « Lorsque survient une inondation comme celle qui s’est produite, il ne leur reste vraiment plus rien. »


 

 

Vidéo (en anglais)

19 septembre 2007 :
La représentante de l’UNICEF au Népal, Gillian Mellsop, rend compte de sa récente mission dans l’ouest du Népal, une région ravagée par les inondations.

 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche