Namibie

En Namibie, l'UNICEF encourage les garçons et les filles à jouer au cricket

Image de l'UNICEF
© UNICEF Namibie/2010
Deux filles ensemble lors du lancement de Kwata Cricket à Windhoek, en Namibie, un programme appuyé par l'UNICEF pour encourager le cricket auprès des filles et des garçons.

WINDHOEK, Namibie, 23 mars 2010 – Des centaines de personnes se sont réunies sur le terrain de cricket de Wanderers à Windhoek, en Namibie, à l'occasion du coup d'envoi de Kwata Cricket. Le partenariat entre l'UNICEF et Cricket Namibia encourage le sport et le jeu en tant qu'éléments indispensables à la santé et au bien-être des enfants et des jeunes.

 VIDÉO : regarder maintenant

« L'UNICEF et ONUSIDA ont passé un accord mondial avec le Conseil international de cricket qui regroupe les pays pratiquant le cricket et les meilleurs joueurs pour encourager des modes de vie sains, en se préoccupant particulièrement de la prévention du VIH et de la réduction de la stigmatisation, » a déclaré le Représentant de l'UNICEF en Namibie, Ian MacLeod.  

« Le cricket inculque la discipline »

Paul Adams, Ambassadeur itinérant de Kwata Cricket et ex-vedette sud-africaine de cricket, a souligné le rôle important que peut jouer le sport dans le développement des jeunes.  

Image de l'UNICEF
© UNICEF Namibie/2010
Paul Adams, vedette sud-africaine internationale du cricket, fait s'entraîner une jeune fille lors du coup d'envoi de Kwata Cricket à Windhoek, en Namibie.

« Pour moi, le cricket inculque la discipline et m'apporte une passion envers quelque chose qui va au-delà que ma vie quotidienne. J'ai beaucoup appris sur ce qui touche aux valeurs, j'ai appris à faire face à l'échec et à la réussite et aussi aux contraintes, » a-t-il dit. 

 Paul Adams a grandi dans un quartier difficile de Cape Town et a affirmé en plaisantant qu'il avait appris à servir la balle en volant les enjoliveurs de voitures en marche.

« Mais finalement, le cricket m’a éloigné de la rue et ça a été le début d'une carrière qui m'a conduit tout autour du monde, » dit-il. « La coordination joue un rôle dans le développement du cerveau d'un jeune enfant afin qu'il soit un adulte en bonne santé... J'espère que les parents sauront créer ce cycle nt pour leurs enfants. »

Kwata Cricket

Kwata signifie « attraper » dans plusieurs langues autochtones namibiennes et le programme utilise le slogan « attrapez vos rêves ». Dans un pays qui connaît une extrême pauvreté, cela signifie créer des occasions pour les enfants au moyen du cricket et construire un avenir pour le cricket, en Namibie, grâce aux enfants. 

« Pour nous, afin de construire un avenir pour le cricket dans ce pays, nous avons besoin d'une large base, » dit Laurie Pieters, président de Cricket Namibia. « Nous cherchons donc à élargir ce programme jusqu'à 10 000 enfants ou peut-être plus dans le cadre de nos programmes de développement sur 5 et 10 ans et nous pensons simplement que c'est un très bon sport; c'est un excellent sport pour la discipline, pour développer l'esprit d'équipe, un sport d'équipe et il façonne des personnalités formidables. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Namibie/2010
Une jeune fille membre de l'équipe de cricket des filles namibiennes de moins de 17 ans. L'équipe joue dans le cadre du programme Kwata Cricket qu'épaule l'UNICEF.

Faire participer les filles

Chaque semaine, Kwata Cricket apprend le jeu à plus de 3000 élèves de troisième et quatrième année de 15 écoles. Le programme rassemble des enfants de toutes origines sociales et économiques et un effort particulier est fait pour faire participer les filles. 

« Il y a déjà une structure en place dans le pays pour les jeunes garçons qui jouent au cricket, » dit Ian MacLeod. « Mais il n'y a rien pour les filles. Et quand nous parlons tout particulièrement de ce qui concerne le SIDA, ce sont les jeunes files du pays qui sont le plus en situation de risque et les plus vulnérables. »  

 Il existe à présent une équipe officielle de cricket de filles namibiennes de moins de 17 ans : elles font déjà une tournée en Afrique australe et remportent des victoires.

« Je joue avec mon cœur, » dit Eveleen, 17 ans. « C'est ce que notre entraîneur nous a appris : jouez avec votre coeur et vous réussirez. Et c'est ce que nous faisons ! »


 

 

Vidéo (en anglais)

11 March 2010: UNICEF correspondent Eva Gilliam reports on a new initiative to encourage both boys and girls in southern Africa to play cricket.
 VIDEO  high | low

Broadcast-quality
video on demand
from The Newsmarket

Recherche