En bref : Myanmar

Les enfants du Myanmar, dévasté par le cyclone Nargis, retournent en classe

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Une élève de première année d’une des écoles de Laputta qui viennent de rouvrir en train d’écrire dans son cahier.

LAPUTTA, Myanmar, 22 juillet 2008 – Dans la région méridionale du delta de l’Irrawady, l’année scolaire devait reprendre le mois dernier. Mais l’ampleur des dégâts touchant près de 60% des écoles publiques du secteur à la suite du passage du cyclone Nagis explique que les classes n’aient pu reprendre à temps.

Il y a plus de deux mois que le cyclone a frappé le Myanmar. Dans le delta de l’Irrawady où se sont produits les dégâts les plus graves, les programmes de reconstruction et d’aide ont bien progressé et ont permis à la région de reconstruire les écoles. Il y a seulement quelques semaines, les écoles ont rouvert, offrant davantage d’espoir à plus de 6 000 enfants pour un avenir meilleur. 

L’UNICEF et ses partenaires ont installé de vastes tentes qui permettent de faire la classe en toute sécurité aux enfants dont les écoles ont été détruites. Jusqu’à présent, 123 tentes scolaires ont été installées dans six localités du sud du delta de l’Irrawady; 56 tentes scolaires ont également reçu des tables et du mobilier.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Ma Nandar Hlaing, une élève d’une école de Laputta rouverte avec le soutien de l’UNICEF, espère devenir un jour enseignante.

Aux tentes scolaires et au mobilier s’ajoutent des latrines et des réservoirs d’eau qui sont aussi en cours d’installation  dans les écoles des Laputta et de Bogale.

Penser à l’avenir

« Notre école primaire s’est complètement effondrée et tout a été détruit, » affirme Daw San San Maw, un enseignant de Laputta. « Mais l’UNICEF nous a procuré une tente scolaire, du matériel pédagogique de base et du mobilier pour que les enfants puissent maintenant poursuivre leur scolarité. » 

Retourner à l’école a donné à ces enfants l’occasion de reprendre le rythme d’une vie normale et de penser à leur avenir. « Je veux être médecin, » déclare un élève, Mg Nyein Htet Aung, 6 ans.

Les écoles rouvertes dans la zone touchée par le cyclone ont commencé à rétablir un sentiment de confort parmi les enfants,  leur offrant un endroit sûr et stimulant pour apprendre.

Selon les dernières estimations de l’ONU, le cyclone Nargis a causé la mort de 84 530 personnes et 53 836 sont toujours portées disparues.


 

 

Vidéo (en anglais)

21 juillet 2008 :
Le reportage de la correspondante de l’UNICEF Stephanie Wang-Breal sur la réouverture des écoles dans la région du delta de l’Irrawady ravagée par le cyclone Nargis.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche