En bref : Myanmar

L’aide matérielle et le personnel humanitaire à destination des enfants du Myanmar victimes du cyclone sont en cours d’acheminement

Image de l'UNICEF
© Khin Maung Win/AFP/Getty Images
Des rescapés du cyclone en train de s’activer à l’extérieur de leur habitation détruite à Dedaye, au sud de Yangon. Des experts de l’aide humanitaire évoquent la menace d’une crise sanitaire au Myanmar où des millions de rescapés sont confrontés à des épidémies.

Par Chris Niles

NEW YORK, ETATS-UNIS, 7 mai 2008 – Alors que l’UNICEF engage une lutte contre la montre pour renforcer les opérations humanitaires à l’intention des enfants et des familles du delta de l'Irrawaddy dévasté par des inondations, on redoute que les enfants ayant survécu au cyclone Nargis du week-end dernier soient à présent menacés par les maladies infectieuses. 

Un avion acheminant de l’aide humanitaire des Nations Unies a reçu l’autorisation d’atterrir au Myanmar et deux bateaux contenant une aide matérielle de l’UNICEF devraient arriver d’ici quelques jours.

« Le port a été terriblement endommagé et il y a beaucoup de problèmes logistiques à résoudre », a déclaré le Directeur des programmes d’urgence de l’UNICEF, Louis-Georges Arsenault.

Les Nations Unies estiment que 5 000 kilomètres carrés du delta de l’Irrawaddy, une plaine à basse altitude, se trouvent sous les eaux. Le bilan officiel est d’environ 22 000 morts mais on craint qu’il ne soit beaucoup plus lourd. Le nombre de disparus est estimé à 41 000 et des dizaines de milliers de personnes ont désespérément besoin d’une aide matérielle.

Image de l'UNICEF
© AFP/Getty Images
Des familles à l’extérieur de leurs habitations détruites dans l’île de Haing Guy au sud-ouest du Myanmar, la partie la plus sévèrement frappée par le cyclone Nargis.

Les enfants sont les plus vulnérables

« La région touchée est une des zones les plus densément peuplées du Myanmar, il y a environ 10 millions de sinistrés et nous pensons qu’un million de personnes, probablement, ont désespérément besoin d’une aide matérielle immédiate, » a déclaré le Représentant de l’UNICEF au Myanmar Ramesh Shrestha.

Parmi tous ceux qui sont touchés par le cyclone et ses conséquences, les enfants sont les plus vulnérables.

Les enfants sont de plus en plus menacés par la diarrhée et les maladies hydriques. Environ 130 membres de son personnel technique et opérationnel de l’UNICEF distribuent actuellement des fournitures prépositionnées comme des trousses de santé familiales, des comprimés pour décontaminer l’eau, des sels de réhydratation par voie orale pour traiter la déshydratation diarrhéique et des bâches destinées à servir d’abri. 

Image de l'UNICEF
© AFP/Getty Images
À Labutta, une localité du delta dévasté de l’Irrawaddy, des rescapés du cyclone attendent une aide matérielle après avoir perdu leurs habitations.

« Ils ont besoin d’une aide immédiate »

« Dans des situations comme celles-ci, les enfants sont très vulnérables aux maladies et à la faim et ils ont besoin d’une aide immédiate pour survivre, » a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF, Mme Ann M. Veneman.

Pour répondre aux besoins immédiats des enfants et des femmes victimes du cyclone du Myanmar, l’UNICEF lancera demain à Genève un appel d’urgence d’un montant de 8,2 millions de dollars. Cette demande préalable de fonds entre dans le cadre d’un appel interorganisations actuellement en cours de préparation avec les institutions de l’ONU partenaires de l’UNICEF.

Il faut une aide financière supplémentaire car les stocks de fournitures prépositionnés dans le pays sont actuellement en cours de distribution et ne seront pas suffisants pour répondre aux besoins.


 

 

Vidéo (en anglais)


7 mai 2008: 
La directrice générale Ann M. Veneman discute des priorités de l'UNICEF en terme de soins et protection de l'enfant suite au cyclone qui a frappé le Myanmar.
 VIDEO  haut | bas

7 mai 2008: 
Chris Niles, correspondant de l'UNICEF, parle de la réponse de l'UNICEF à la crise au Myanmar. Ce vidéo est une courtoisie de Reuters.
 VIDEO  haut | bas

6 mai 2008: 
Chris Niles, correspondant de l'UNICEF, parle de la réponse de l'UNICEF au cyclone Nargis. Ce vidéo est une courtoisie de Reuters.
 VIDEO  haut | bas 

5 mai 2008: 
Kari Egge, directrice adjointe des Programmes d'urgence de l'UNICEF, décrit ce que fait l'organisation pour venir en aide aux enfants du Myanmar affectés par le Cyclone Nargis.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

6 mai 2008:
Le représentant de l'UNICEF au Myanmar Ramesh Shrestha discute de la réponse d'urgence de l'UNICEF aux dégâts causés par le cyclone Nargis.
 AUDIO écouter

Recherche