En bref : Myanmar

L'UNICEF envoie les premiers approvisionnements alors que la situation s'aggrave après le passage du cyclone Nargis

Image de l'UNICEF: Myanmar, cylone
© AP Photo/Zhang Yunfei
Les villages inondés sont aperçus dans cette vue aérienne près d'un aéroport de Yangon le 5 mai 2008, après que le cyclone Nargis a frappé dans la ville principale du Myanmar.

Par Chris Niles

NEW YORK, États-Unis, 6 mai 2008 – Les effectifs au terrain de UNICEF Myanmar ont débuté la distribution des approvisionnements d'urgence au delta d'Irrawaddy alors que le bilan du cyclone de samedi continue de s'alourdir.

Selon les rapports médiatiques, le gouvernement militaire du Myanmar annonce que près de 22 500 personnes sont mortes et environ 41 000 sont toujours disparues. La plupart des morts ont été causées par le raz-de-marrée qui a suivi le cyclone Nargis, qui a frappé les basses régions avec des vents d'une vitesse allant jusqu'à 193 km par heure.

De hauts fonctionnaires des Nations Unies disent que 1 million de personnes pourraient être sans foyer dû à cette situation d'urgence.

Énormes besoins en eau, nourriture et abris

Les membres du personnel de l'UNICEF sur le terrain signalent des dégâts étendus et un besoin énorme en eau, alimentation et abris. L'UNICEF a fourni à la commune Laputta, une des plus sévèrement frappées, des médicaments essentiels, des trousses de secours et des tablettes de réhydratation orales pour traiter la déshydratation causée par la Diarrhée. Les réserves ont été transportées via un hélicoptère gouvernemental.

Image de l'UNICEF: Myanmar, cylone
© AFP/Getty Images/Hla Hla Htay
Sur une photo diffusée par l'agence Xinhua News, des parents amènent leur enfant dans un hôpital de Yangon. Les habitants de la ville essaient de se remettre des ravages occasionnés par le cyclone, qui a détruit des milliers de logements.

Les équipes d'évaluation travaillent pour identifier les besoins et recevoir l'aide essentielle aux enfants et aux familles dans d'autres régions affectées par le cyclone. Avec le bilan du nombre de morts constamment à la hausse, l'UNICEF travaillera de près avec d'autres agences de l'ONU en ayant le premier rôle dans l'effort de fournir de l'aide élémentaire, incluant l'eau et l'assainissement, ainsi qu'en garantissant que les enfants soient protégés que leur éducation soit le moins interrompue possible.

“Les enfants ont perdu des familles, des amis et leurs propres maisons ont été détruites, donc c'est une situation très effrayante pour les enfants,” dit le directeur adjoint des Programmes d'Urgence de l'UNICEF Kari Egge.

Dans l'ancienne capitale, Yangon, le gouvernement militaire tente de rétablir l'électricité et les approvisionnements en eau. Ce dernier a déclaré l'état d'urgence, mais n'a pour l'instant distribué aucun visa pour permettre au personnel international de l'ONU de livrer des approvisionnements de l'extérieur du pays.

"Beaucoup de dommages aux infrastructures"

Le Cyclone Nargis, avec les vents allant jusqu'à 193 km par heure, a frappé le 3 mai dernier sans réel avertissement, ravageant des villes et détruisant des dizaines de milliers de maisons.

Image de l'UNICEF
© Reuters
Une fille recueille de l'eau dans une rue de Yangon, après que le cyclone dans la région du sud-ouest de la nation coupe les nécessités de base.

« Nous savons que des bâtiments ont été endommagés, que des routes ont été détruites, que des milliers d'arbres sont tombés et qu'un certain nombre d'écoles et de cliniques de santé ont été détruites. Il y a pas mal de dommage aux infrastructures » a dit Mme Egge.

Yangon (autrefois Rangoun), a été secouée pendant des heures par des vents féroces. L'inondation est étendue et les bâtiments gravements détruits. Les communications ont été coupées, les routes sont bloquées et les fonctionnaires de l'ONU estiment que des centaines de milliers sont sans abri et sans eau potable.

Déterminer les besoins immédiats

Les équipes de l''UNICEF font leurs évaluations initiales à Yangon, Pathein et Bago. Les réserves comme les tablettes de purification d'eau, les aliments, les kits de santé d'urgence et le matériel d'abri seront d'une urgence capitale.

« L’UNICEF dispose d’approvisionnements prépositionnés dans différents points du pays et dont il est possible de disposer facilement, » a dit Mme Egge. « Bien sûr, cela sera insuffisant. Les derniers chiffres sont si élevés que nous allons ( … ) acheminer des approvisionnements supplémentaires ».

 


 

 

Vidéo (en anglais)

6 Mai 2008:
Le correspondant de l'UNICEF Chris Niles parle de la réponse d'urgence de l'UNICEF à la suite du cyclone Nargis.
 VIDEO  haut | bas


5 mai 2008 :
Kari Egge, directrice adjointe des Programmes d’urgence de l’UNICEF, décrit ce que fait l’organisation pour venir en aide aux enfants du Myanmar affectés par le Cyclone Nargis.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

6 Mai 2008:
Le représentant de l'UNICEF au Myanmar Ramesh Shrestha discute de la réponse d'urgence de l'UNICEF aux dégâts causés par le cyclone Nargis.
 AUDIO écouter

Recherche