Mozambique

Des écoles « amies des enfants » pour les enfants vulnérables du Mozambique

Image de l'UNICEF
© UNICEF Mozambique/Emidio Machiana
Delfina, 9 ans, va à l’école primaire « 3 de Fevereiro », dans le district de Buzi au Mozambique. Dans son cartable, elle a les fournitures scolaires de base qui ont été distribuées à tous les élèves des écoles « amies des enfants » du district.

Par Emidio Machiana

BUZI, Mozambique, 1er mars 2010 - Muchindo Alberto est un instituteur de CM2 à l’école primaire « 3 de Fevereiro » et il est fier de son école « amie des enfants ».

« Il n’y a pas si longtemps, beaucoup d’enfants devaient s’asseoir par terre, mais maintenant nous avons des pupitres pour tout le monde, » dit-il.

L’initiative « écoles amies des enfants »

L’école fait partie de l’initiative « écoles amies des enfants », un partenariat entre le ministère de l’Éducation et l’UNICEF, instauré dans le district de Buzi en 2007.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Mozambique/Emidio Machiana
Des enfants étudient dans une salle de classe rénovée et équipée de nouveaux pupitres, à l’école primaire « 3 de Fevereiro » au Mozambique.

Muchindo Alberto a d’emblée attiré l’attention sur les changements qui ont amélioré l’environnement de l’école au cours des trois dernières années. Muchindo Alberto reconnaît cependant que la construction d’établissements en faveur des enfants n’est qu’un aspect de la tâche visant à créer un environnement éducatif qui réponde aux besoins des enfants, et notamment des plus vulnérables.

Plus d’enfants vulnérables

Au Mozambique, les conséquences du SIDA, de la pauvreté et de l’insécurité alimentaire ont ébranlé le système traditionnel de soutien apporté aux familles et aux communautés. Cette situation a causé une augmentation rapide du nombre d’orphelins et d’enfants vulnérables. On estime aujourd’hui à 1,4 million le nombre d’orphelins dans le pays, dont environ 400 000 ayant perdu leurs parents à cause du SIDA.

L’initiative « écoles amies des enfants » veut répondre à ces défis et s’efforce d’améliorer la qualité de l’éducation dans les écoles primaires grâce à la mise en oeuvre d’un ensemble intégré d’interventions dans les écoles et de normes de qualité. Dans ce contexte, les écoles sont devenues les points d’entrée pour tout un éventail de services essentiels de base.

La construction de cinq nouvelles latrines avait joué un rôle important dans la présence des élèves à l’école, fait remarquer Muchindo Alberto. « L’école ne possédait que trois latrines en très mauvais état. Les enfants n’avaient donc pas envie de les utiliser, et de ce fait, ils ne venaient pas à l’école. »

L’ensemble des interventions dans les écoles couvre cinq domaines principaux : l’éducation ; l’eau, l’assainissement et l’hygiène ; la santé ; la protection des enfants vulnérables ; et la participation communautaire. Cette initiative encourage les soins en faveur du bien-être physique, psychologique et moral de chaque enfant, en apportant une attention particulière aux filles et aux enfants vulnérables. Les districts dans sept provinces du Mozambique sont ciblés.

« Un éventail de mesures de soutien »

« Les enseignants, les parents et les membres du conseil d’école travaillent ensemble pour identifier les enfants vulnérables de la communauté, » explique Muchindo Alberto. « Nous essayons d’apporter un éventail de mesures de soutien. Nous donnons la priorité au matériel scolaire et nous nous efforçons d’aiguiller les enfants les plus vulnérables vers les services sociaux. »

En partenariat avec les autorités sanitaires locales, les écoles « amies des enfants » favorisent l’accès aux soins de santé primaires. Les unités de santé mobiles se déplacent régulièrement dans les écoles pour fournir des vaccins et des dépistages nutritionnels et de vermifuge.

« Les élèves acquièrent également des aptitudes à la vie quotidienne, telles que l’importance de la prévention contre le VIH et les maladies les plus courantes, ou comment mieux se laver les dents et avoir une bonne hygiène alimentaire, » ajoute Muchindo Alberto.

Le programme « écoles amies des enfants » qui est partie prenante de l'initiative Schools for Africa (Des écoles pour l'Afrique) est aujourd’hui mis en oeuvre dans toutes les écoles primaires de sept districts du Mozambique ; environ 750 écoles et plus de 300 000 enfants en âge d’aller à l’école en bénéficient.


 

 

Recherche