En bref : Maroc

Les enfants du Maroc envoient des messages de solidarité au Japon frappé par le tremblement de terre

Image de l'UNICEF
© UNICEF Maroc/2011
Les enfants de la cité marocaine d'Al Hoceima ont produit plus de 8000 cartes postales illustrées pour inspirer les enfants au Japon frappé par le trembement de terre..

Par Aniss Maghri

RABAT, Maroc, 25 avril 2011 – Hafsa Zerhouni, 10 ans, comprend par quelle épreuves passent les enfants japonais après le tremblement de terre du mois dernier, bien qu'elle vive au Maroc à des milliers de kilomètres.

Al Hoceima au Nord du Maroc a été frappée par un tremblement de terre en 2004. La catastrophe avait fait des milliers de victimes humaines et causé d’énormes dégâts au niveau des infrastructures dans toute la cité. Le Japon avait alors été l'un des pays à avoir apporté son assistance.

Des enfants expriment leur solidarité

Maintenant il est temps de rendre la pareille. « Nous voulons par ce geste montrer aux enfants japonais qu’ils ne sont pas seuls, que nous sommes avec eux. Nous avons, nous même, vécu  cette situation, mais pour  les enfants japonais les conséquences sont bien  plus graves », résume Hafsa qui est élève à l'école primaire d'Imzouren.

Hafsa était encore très jeune au moment du tremblement de terre mais elle se rappelle toujours de cette expérience. « Maman m’a réveillée. Il faisait noir et je n’entendais que des cris et des hurlements. Juste après avoir quitté notre maison, cette dernière s’est écroulée devant mes propres yeux. Ce qui était dur c’était les répliques, à chaque fois nous avions peur ».

Le Comité japonais pour l'UNICEF avait envoyé une aide au Maroc pour un montant de 171 000 dollars. Cett aide a permis de financer des programmes de retour à l'école pour environ 35 000 écoliers d'Al Hoceima, et ont été utilisés pour fournir une aide psychologique et sociale aux enfants comme aux enseignants.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Maroc/2011
El Hassane Azdad, Inspecteur de l'Éducation à Al Hoceima au Maroc, en compagnie de certains des enfants qui envoient des messages de solidarité au Japon. M. Azdad avait géré des opérations de secours avec l'UNICEF quand Al Hoceima avait été dévasté par un tremblement de terre en 2004.

Á la lumière des récents événements, les élèves de 11 écoles élémentaires d'Al Hoceima ont produit des œuvres artistiques pour soutenir le rétablissement du Japon

« Nos élèves et nos enseignants ont bénéficié en 2004 d'un support psychologique et social et savent très bien que ce type d'aide est importante dans ce genre de situations », explique Lahcen Bousmaa, Directeur de l'Académie régionale pour l'Éducation et la Formation.

Des messages de soutien

Les élèves d'Al Hoceima ont écrit 8000 cartes postales illustrées avec des dessins et des messages de solidarité. Ces cartes seront délivrées aux écoles primaires de la zone frappée par le désastre au Japon où l'UNICEF soutien des programmes de retour à l'école.

Les cartes illustrées ont été remises au Représentant de l'UNICEF au Maroc, Aloys Kamuragiye, un mois après le tremblement de terre. La communauté japonaise au Maroc a aussi suivi la cérémonie.

Les participants à cette manifestation ont exprimé leur espoir que les dessins apporteraient le sourire aux enfants japonais et leur rappelleraient de ne pas perdre espoir. « Le geste de ces enfants exprime la forte amitié qui lie les deux peuples marocain et japonais » a notamment déclaré Mme Huré Yukiko de l’ambassade du Japon à Rabat.


 

 

Recherche