En bref: Mexique

La XVIIème Conférence internationale sur le SIDA s’achève en mettant l’accent sur les enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Le chef du Département des programmes VIH / SIDA de l’UNICEF, Jimmy Kolker, déclare que des conférences telles que celle qui s’est tenue à Mexico aident à fournir des outils indispensables à la lutte contre le SIDA.

Par Thomas Nybo 

MEXICO, Mexique, 8 août 2008 – Alors que s’achevait la 17ème Conférence internationale sur le SIDA, à Mexico, les questions touchant les enfants étaient en tête et au centre des préoccupations.

« Cette conférence est la première où les enfants étaient vraiment à l’ordre du jour », a déclaré le chef du Département des programmes VIH / SIDA de l’UNICEF, Jimmy Kolker. « Plus de 300 exposés ont traité des enfants et du SIDA. »

M. Kolker a souligné qu’un certain nombre de questions de la « seconde génération » ayant trait aux enfants nécessitaient encore davantage d’attention.

« L’une des questions n’ayant pas fait l’objet d’un examen suffisamment approfondi est celle des adolescents séropositifs, qui risquent de transmettre eux-mêmes le virus, et qui peuvent devenir adultes en ignorant qu’ils sont touchés par le virus », a dit M. Kolker. « La bonne nouvelle, c’est qu’ils sont en vie et adolescents. La difficulté, c’est que ça crée tout un ensemble de problèmes nouveaux que nous n’avions pas abordés auparavant. »

Des jeunes qui font part de leur histoire

Une série de jeunes étaient là, qui avaient beaucoup à dire sur leur histoire. Parmi eux, se trouvait Gugulethu Kumalo, du Zimbabwe, âgée de 20-ans.

Gugulethu est devenue orpheline à cause du SIDA il y a 10 ans. Très tôt, elle a su qu’elle était malade car elle souffrait d’infections cutanées persistantes, mais elle n’était pas sure de la cause de ces éruptions.

« Mes nouveaux parents nous ont fait passer, à mon frère et à moi, un test de dépistage du VIH », a-t-elle dit, devant une salle pleine de participants à la conférence. « Mon frère était séronégatif et moi séropositive... ainsi je suis née séropositive. »

« C’est anormal »

Au Zimbabwe, la violence sexuelle contre les femmes et les filles est préoccupante. Elle présente un caractère d’urgence. Cette violence va jusqu’à la torture et au viol en réunion, et souvent les violeurs restent impunément dans la rue, sans être poursuivis.

Betty Makoni a fondé de Réseau des filles ( Girl Child Network ), une organisation à but non lucratif qui accorde son soutien à près de 700  clubs de filles. Étant enseignante, elle a monté son premier club après avoir constaté que les deux tiers des filles de son école étaient forcées d’interrompre leur éducation à cause de la pauvreté, du VIH/SIDA, ou de la violence et du viol.

Makoni a été elle-même violée alors qu’elle venait d’avoir six ans et elle a perdu en outre sa mère à cause de violences domestiques.

« Lorsqu’une femme est violée en Afrique par 18 hommes, pourquoi faudrait-il attendre 20 ans pour que les auteurs soient traduits en justice? » a demandé Makoni. « Il faudrait qu’il y ait des gros titres dans les journaux disant : c’est anormal ! »

En dépit des progrès réalisés, il reste davantage de travail à faire

En dépit des progrès réalisés dans la lutte contre le SIDA, on a diagnostiqué l’an dernier environ 370 000 nouveaux cas de séropositivité chez des enfants. Une conférence comme celle-ci, a dit Jimmy Kolker, aide à fournir des outils indispensables.

« Je pense que si le grand public avait participé à cette conférence, il aurait apprécié la dynamique d’un débat entre des savants et des militants, des médecins et des agents de terrain, » a-t-il déclaré. « Une partie de la force de la réaction au SIDA, c’est qu’il existe à présent une conférence qui réunit tous ces éléments pour voir ce qui marche vraiment dans la pratique. ».

La 17ème  Conférence internationale sur le SIDA s’est tenue du 3 au 8 août à Mexico.


 

 

Vidéo (en anglais)

Le correspondant de l’UNICEF, Thomas Nybo, décrit comment on a mis
l’accent sur les enfants à la 17ème Conférence internationale sur le SIDA de Mexico.

 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche