Centre de presse

Communiqué de presse

La recrudescence de la violence met en danger des milliers d’enfants piégés en République centrafricaine

Au moins trois enfants ont été tués dans une attaque la nuit dernière

DAKAR, Sénégal, 28 mars 2014 – Alors qu’une nouvelle vague de combats et  d’attaques meurtrières met en danger des familles vulnérables en République centrafricaine cette semaine, l'UNICEF prévient que des milliers d'enfants, des communautés tant musulmanes que chrétiennes, sont particulièrement exposés. L’UNICEF est en mesure de confirmer les décès d’au moins trois enfants lors d’une attaque hier soir. Au cours de la semaine dernière, marquée par de nouvelles violences, huit enfants blessés par des grenades et par balles ont dû être soignés.   

« Les enclaves où les civils ont trouvé refuge sont en état de siège et restent à la merci d’attaques quotidiennes », a déclaré le Directeur régional de l'UNICEF pour l'Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale Manuel Fontaine. « Les hostilités en cours sont marqués par des actes effroyables de violence contre les enfants, les femmes et les hommes. » 

« Le manque de sécurité continue d'entraver les efforts déployés par des organisations humanitaires comme l'UNICEF pour fournir une assistance et une protection vitale de manière soutenue et systématique aux personnes les plus vulnérables dans le pays », a-t-il ajouté.

À Bangui, la violence a inversé le flot des personnes déplacées qui rentraient chez elles et compromis l’accès des équipes humanitaires. Pour la première fois depuis de nombreuses semaines, le nombre de personnes déplacées dans la capitale a augmenté, passant de 177 000 à environ 200 000, selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires.

L'aggravation de l’insécurité ces derniers jours a obligé l'UNICEF et l’Agence nationale d’eau et d’assainissement (ANEA) à suspendre l’approvisionnement d'urgence en eau potable à destination des quelque 2 600 personnes déplacées qui sont piégées dans le quartier PK12 de Bangui depuis des mois dans des conditions très précaires.

Depuis janvier, l'UNICEF livre régulièrement de grandes citernes souples d’eau par camion dans le quartier PK12. Pour atteindre ce quartier PK12 les camions doivent traverser une foule parfois hostile qui se rassemble à côté des barrages de contrôle que les militaires français et les forces de la MISCA ont mis en place à la périphérie du quartier pour protéger la communauté qui y vit.

Cette semaine, de nouveaux rapports font état d’attaques menées contre des villages et des communautés mobiles dans l'ouest de la République centrafricaine. Tout récemment, on a signalé une attaque à la grenade contre des gens qui assistaient à un enterrement à Bangui. Il y aurait de nombreux morts parmi les civils. « La violence et la brutalité exercées contre les populations civiles, notamment les femmes et les enfants, se poursuivent, a déclaré M. Fontaine. Cela est totalement inacceptable et les obstacles que la violence et l’insécurité dressent contre l’acheminement de l’aide représentent une autre menace inexcusable à l’encontre des enfants et des femmes de la République centrafricaine. »

L'UNICEF exhorte toutes les parties au conflit à faciliter rapidement l’accès complet, sans entrave et en toute sécurité de l’aide humanitaire aux personnes qui en ont besoin, et à assurer la protection des civils. Au cours de la dernière année, les enfants n'ont pas été épargnés par la brutalité d’un conflit qui ne les concerne pas. Les auteurs de violations des droits de l'homme n'ont pas encore été traduits en justice et ils doivent répondre de leurs actes. Quelque 2,3 millions d'enfants en RCA sont affectés par le conflit et nous devons faire tout notre possible pour les protéger.

L’UNICEF demande 62 000 000 de dollars É.-U. en 2014 pour répondre aux besoins humanitaires des enfants en République centrafricaine. Cela comprend 14 millions de dollars pour couvrir les besoins en eau, assainissement et hygiène.

# # #

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Nous travaillons dans 190 pays et territoires du monde entier avec nos partenaires pour faire de cet engagement une réalité, avec un effort particulier pour atteindre les enfants les plus vulnérables et marginalisés, dans l’intérêt de tous les enfants, où qu’ils soient.  Pour en savoir plus sur l’UNICEF et son action : www.unicef.org/french

Suivez-nous sur Facebook et Twitter

Téléchargez des éléments multimédias à : http://weshare.unicef.org/mediaresources


Pour obtenir de plus amples renseignements :
                                                                              

Laurent Duvillier, UNICEF Dakar
tél. : (+221) 77 740 35 77
courriel : lduvillier@unicef.org

Kent Page, UNICEF New York
tél. : 1-212-326-7605; mobile : 1-917-302-1735
courriel : kpage@unicef.org

Linda Tom, UNICEF République centrafricaine, Bangui
tél. : +236 7055 0210
courriel : ltom@unicef.org


 

 

 

Recherche