Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF lance un appel à l’aide pour les enfants iraquiens

Il faut 42 millions de dollars pour répondre aux besoins immédiats des enfants en Iraq, Jordanie et Syrie

GENÈVE/NEW YORK/AMMAN, 23 mai 2007 – La situation des enfants iraquiens touchés par la violence et obligés de quitter leurs foyers a atteint un point critique, a déclaré l’UNICEF aujourd’hui. L’organisation demande 42 millions de dollars pour apporter des secours pendant les six prochains mois aux enfants qui vivent en Iraq, ainsi qu’à ceux qui ont fui avec leurs familles dans deux pays voisins, la Jordanie et la Syrie.

Voir le rapport complet : Les besoins immédiats pour les enfants iraquiens en Iraq et les pays voisins [PDF en anglais]

« L’aide humanitaire est une véritable bouée de sauvetage pour les enfants iraquiens et c’est en augmentant notre soutien maintenant que nous pouvons le mieux investir dans l’avenir de l’Iraq et le protéger », a dit M. Daniel Toole, Directeur général adjoint par intérim de l’UNICEF et Chef des opérations d’urgence. « Nos plans sont prêts pour atteindre les enfants iraquiens les plus vulnérables et leur apporter des soins de santé de base, de l’eau, des moyens d’assainissement et une éducation -- en particulier pour les enfants déplacés qui vivent dans les communautés d’accueil, ainsi que les enfants qui vivent dans les districts les plus violents du pays ».

L’UNICEF aidera également les Gouvernements jordanien et syrien à prodiguer des services sociaux de qualité aux enfants iraquiens dont le nombre continue d’augmenter. Dans ces pays, les priorités actuelles consistent à s’assurer que les enfants iraquiens ont librement accès aux écoles, aux soins de santé et à une protection contre l’exploitation.

Depuis 2003, près de 15 pour cent de la population iraquienne a fui ses foyers – soit quatre millions de personnes, dont la moitié sont des enfants. Nombre d’entre eux cherchent un refuge dans des communautés qui sont pauvres ou ravagées par la violence, ce qui fragilise encore davantage des services sociaux déjà bien affaiblis. Ceux qui cherchent refuge en dehors de l’Iraq affrontent un avenir incertain. Les complications dues aux questions de permis de séjour peuvent empêcher nombre d’entre eux de chercher des soins de santé ou d’inscrire leurs enfants à l’école. Parmi ces personnes qui fuient l’Iraq, on compte des milliers de médecins, d’infirmiers, d’ingénieurs et d’enseignants – des professions capitales pour le bien-être des enfants. Cet exode, encore aggravé par la mort de tant de pères due à la violence, prive les enfants iraquiens de piliers essentiels à leur développement.

« L’exode des personnes qui s’occupent d’eux crée un vide énorme dans le quotidien des enfants, une question souvent négligée en pleine violence, constate Roger Wright, le Représentant spécial de l’UNICEF pour l’Iraq. Nous devons combler ce vide pour trouver une solution aux effets les plus graves de l’insécurité. Les conditions de vie de trop d’enfants iraquiens se détériorent ».

La semaine dernière, l’Iraq a signalé ses premiers cas suspects de choléra de l’année (tous concernent des enfants), ravivant les craintes qu’une grave épidémie n’éclate au cours des mois d’été. La détérioration des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement signifie que 30 pour cent seulement des enfants ont accès à de l’eau salubre. Il devient de plus en plus difficile d’accéder aux services de santé. Et avec tant d’écoles affectées par l’insécurité et le surpeuplement, trop rares sont les enfants qui achèvent cette année scolaire munis d’une éducation de qualité.

M. Toole a affirmé que l’Iraq n’était tout simplement pas assez sûr pour prodiguer une gamme complète de services d’assistance en de nombreuses zones. Mais il a souligné qu’il restait possible d’aider un grand nombre d’enfants dans le besoin. Une campagne nationale de vaccination menée récemment contre la rougeole, les oreillons et la rubéole, avec le soutien de l’UNICEF et de l’OMS, a touché 3,6 millions d’enfants (90 pour cent de sa cible) au cours d’interventions porte-à-porte financées en partie par la Commission européenne. Cet appui généreux de la communauté internationale à l’Iraq doit se poursuivre, pour les enfants en particulier, a-t-il ajouté, jusqu’à ce que le Gouvernement iraquien puisse assumer ses responsabilités.

« L’expérience acquise au cours de nos opérations quotidiennes à l’intérieur de l’Iraq nous confirme que l’aide arrive bien jusqu’aux enfants et qu’elle a des résultats très positifs, même dans les zones très dangereuses », a ajouté M. Toole.

NOTES AUX RÉDACTIONS :

L’intervention d’urgence de l’UNICEF pour les enfants iraquiens comprendra entre autres :

A l’intérieur de l’Iraq, l’UNICEF continuera de renforcer ses services d’approvisionnement en eau et d’assainissement, notamment ses opérations de distribution d’eau quotidiennes au moyen de citernes à quelque 120 000 personnes dans Bagdad et ses alentours, d’appuyer les campagnes actuelles de vaccination, de distribuer des trousses de santé de base et d’obstétrique, de constituer des réserves de sels de réhydratation orale pour les enfants atteints de diarrhée et de livrer des fournitures médicales essentielles. Les installations dans les écoles souvent surpeuplées seront améliorées, enseignants et élèves recevront des « kits » scolaires et les enfants obligés de rester chez eux à cause de l’insécurité auront l’occasion de rattraper leur retard. L’UNICEF sera également en mesure de réunir avec leur famille des enfants qui en avaient  été séparés et de leur offrir des soins psychosociaux.

En Jordanie, l’UNICEF aidera le Gouvernement jordanien à scolariser les enfants iraquiens et à les maintenir à l’école et il continuera à leur offrir des soins de santé tout en renforçant les services de protection de l’enfant.

En Syrie, l’UNICEF aidera le Gouvernement syrien à offrir des services de vaccination et autres interventions sanitaires à tous les enfants iraquiens, à créer des sites où les jeunes Iraqiens seront en sécurité et à fournir des services de protection spéciale aux filles et femmes iraquiennes en situation de vulnérabilité.


About UNICEF

L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 150 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements.

Pour de plus amples informations :



 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Vidéo (en anglais)

Mai 2007:
Sa Majesté la reine Rania de Jordanie, Eminent défenseur des enfants pour l’UNICEF lance un appel à l’action pour les enfants iraquiens à Amman, en Jordanie.
 VIDEO  haut | bas

Recherche