Mauritanie

Un chef religieux, champion des droits de l'enfant en Mauritanie

Image de l'UNICEF
© UNICEF Mauritanie/2009
Hademine Ould Saleck, avec des représentants de l'UNICEF et des autorités locales, lors d'un atelier sur les châtiments corporels et comment y mettre fin.

NOUAKCHOTT, Mauritanie, 14 décembre 2009 - Ce 20 novembre, dans l'ensemble des  mosquées de Mauritanie, les prières ont été consacrées aux droits de l'enfant. La graine qui a poussé à l'occasion de cette action d'envergure nationale avait été plantée il y a plus de 30 ans par Hademine Ould Saleck.

Hademine Ould Saleck, véritable champion engagé des droits de l'enfant, était en 1975 un jeune enseignant d'une région appauvrie du sud-est de la Mauritanie. C'est là qu'il a pris conscience de l'importance de combattre la pauvreté et de s'engager pour la réalisation des droits de tous les enfants.

Plaider la cause des enfants

Hademine est devenu Imam après l'achèvement de ses études religieuses et a ensuite créé le premier réseau d'Imams du pays. Lancé en 2002, le groupe religieux de plaidoyer travaille en collaboration étroite avec UNICEF et d'autres partenaires.

Le groupe s'est prononcé sur une variété de sujets liés aux enfants et aux droits de l'enfant, y compris les mutilations génitales féminines, le châtiment corporel et la santé reproductive. Les religieux mettent en évidence ces questions en conduisant des campagnes médiatiques, en améliorant  la prise de conscience et en  instruisant leurs communautés.

Journée nationale de prière

Cette année, pour marquer le lancement de la première Journée mondiale annuelle de prière et d'action pour les enfants, le réseau d'Hademine a travaillé avec l'UNICEF et le ministère de l'Enfance pour coordonner une Journée nationale de prière consacrée aux droits de l'enfant. Chaque mosquée en Mauritanie a participé à cette journée.

Tout en conduisant la prière à  la Mosquée Ibn Abbas, Hademine Ould Saleck continue à travailler  inlassablement pour soulager le fardeau qui pèse sur les enfants et pour leur donner espoir en leur avenir.


 

 

Vidéo (en arabe)

Sous titrée en français

Plus de 40 pour cent de la population musulmane dans le monde est composée d'enfants. Cette vidéo explore quelques uns des problèmes auxquels ils sont confrontés. VIDÉO  haut | bas

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

Recherche