Maldives

Aux Maldives, les écoles amies des enfants profitent aux élèves

Écoles amies des enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2009/Maldives/McBride
Afnaan Anwar, 4 ans, va a une école amie des enfants sur l’île de Meedhoo, aux Maldives.

Par Rob McBride

MEEDHOO, Atoll Raa, Maldives, 22 décembre 2009 – La session est interactive, spontanée et amusante. Encouragés par la maîtresse qui tourne les pages d’un livre où figurent différents animaux, les enfants s’empressent de lever la main pour imiter les bruits de chacun de ces animaux. Cette école maternelle a connu, comme tellement d’autres écoles ici, une transformation « amie des enfants » depuis le tsunami d’il y a cinq ans.

 VIDÉO : regarder maintenant

La pièce gaiement décorée est pleine de livres, jeux, jouets et autre matériel capable d’occuper et d’intéresser les jeunes esprits. A travers la fenêtre ouverte, au-delà du léger ressac des vagues et de la mer, les îles-atoll voisines apparaissent au loin comme de fines lignes de crayon. Dans ce cadre idyllique, il est difficile d’imaginer la terreur qu’a pu engendrer le mur d’eau en ce jour fatidique de 2004. 

Afnaan Anwar, 4 ans, fait partie des enfants qui bénéficient des changements post-tsunami. « Ce que je préfère, c’est jouer aux poupées, » confie t-elle.

Après la classe, une fois que les enfants ont aidé à ranger, Afnaan attend que sa mère, Varuda Gasim, vienne la chercher. Mère de trois enfants plus âgés, elle peut comparer les écoles actuelles avec celles qui existaient avant.

 « A présent, l’enseignement est davantage basé sur le jeu et il y a beaucoup de matériel à disposition des enfants, » a t-elle commenté.

« Tout le monde sait écrire, tout le monde sait lire »

Quand elle passera à l’école primaire, Afnaan se retrouvera également dans une environnement oû les enfants se sentent bien. Dans l’école voisine, un groupe d’élèves travaille en groupes sur un projet d’affiche, et dans la classe d’à côté les enfants sont en plein jeu interactif sur les mots avec leur professeur, Ahmed Sobah.

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2009/Maldives/McBride
Une petite fille dans la bibliothèque/coin lecture de l’école maternelle amie des enfants à laquelle elle est inscrite sur l’île de Meedhoo, aux Maldives.

Il a reçu une formation sur les techniques amies des enfants, menée par l’UNICEF.

D’après M. Sobah : « On remarque bien la différence d’autonomie des enfants : ils terminent une tâche et passent à la suivante sans même qu’on ne leur demande. »

M. Sobah pense que les changements amis des enfants ont également profité aux enseignants : « la manière dont je prépare les cours et dont je gère le temps en classe participe aussi au développement de mes propres compétences » a t-il confié.

Afin d’appuyer les changements du système éducatif, l’UNICEF a participé à la création de Centres de ressources pour enseignants dans les atolls des Maldives. Utilisés par les professeurs comme par les élèves, ces centres disposent de certains des plus récents outils d’enseignement high-tech, comme les Smart Boards (tableaux blancs interactifs) ou l’accès Internet à haut débit, et permettent des résultats remarquables. 

« Dans chaque classe on avait tendance à trouver six ou sept élèves qui ne savaient pas lire ni écrire » précise Ibrahim Rasheed, coordinateur de centre. « Désormais, on constate que tout le monde sait écrire et tout le monde sait lire. » 

Impliquer les parents

A l’école élémentaire de Meedhoo, les parents des enfants sont invités après les cours par les professeurs à des sessions de synthèse destinées à expliquer ce que les enfants ont appris le jour même. Puis parents et enfants se dispersent dans les chemins sablonneux qui sillonnent l’île.

Pour l’UNICEF aux Maldives, le profond changement du système éducatif a constitué l’une des réalisations les plus satisfaisantes dans le retour des îles à la normale.

« Aujourd’hui, si vous rencontrez un enfant qui sort d’une école amie des enfants, » raconte Mansoor Ali, représentant de l’UNICEF aux Maldives, « il sera vif, réactif, très sûr de lui et instruit sur le monde. »

Face aux défis considérables qui se profilent à l’horizon avec le changement climatique, la connaissance du monde sera particulièrement vitale pour cette génération future, qui devra assurer son rôle dans la survie du pays.


 

 

Vidéo (en anglais)

Le reportage de Rob McBride, correspondant de l'UNICEF, sur les nouvelles écoles amies des enfants aux Maldives.

VIDÉO : haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche