Malaisie

Actualité

En Malaisie, le programme d’équité de l’UNICEF permet aux enfants sans papiers d’être scolarisés
KAMPUNG NUMBAK, Malaisie, 16 mai 2011 – Les habitants du village de Kampung Numbak, sur la côte du Bornéo malaisien, sont installés sur des pilotis au dessus de la mer, entre allées de bois et toits de tôle.

En Malaisie, une « grande soeur » permet aux élèves de faire face aux brimades scolaires
KUALA LUMPUR, Malaisie, 26 octobre 2009 – En tant que surveillante principale, Dashenee Huthamaputhiran, 17 ans, est une figure familière du lycée du couvent de Sentul, apportant ses conseils aux élèves qui enfreignent les règles scolaires  ou apportant son aide à ceux qui ont des problèmes.

Venir en aide aux élèves autochtones des écoles maternelles dans les régions reculées de Malaisie

KAMPUNG PETA, Malaisie, 2 juillet 2008 – Le Parc national de Endau-Rompin, une jungle très ancienne, au cœur de la péninsule malaise, abrite des espèces rares d’oiseaux, de papillons et de rhinocéros ; on y trouve aussi toute une gamme de plantes d’une grande diversité. En outre, c’est là que se trouvent traditionnellement les Orang Asli, les « hommes des origines », les autochtones de Malaisie.

De jeunes footballeurs malaisiens lancent l’offensive contre le virus VIH et le SIDA
KUALA LUMPUR, Malaisie, 10 avril 2007 – Shawn Daniels, 16 ans, retient un co-équipier par le cou, refusant de le laisser partir. Au lieu de venir à la rescousse du prisonnier de Shawn, le reste de l’équipe observe en riant.

La Malaisie s’efforce de briser le cycle de la transmission du VIH de la mère à l’enfant
KUALA LUMPUR, Malaisie, 22 mars 2007 – Puteri, 12 ans, se saisit d’un gros comprimé orange et le place dans sa bouche. Il lui faut deux gorgées d’eau pour l’avaler. Elle fait une grimace en regardant les trois autres pilules de couleur et forme différentes qu’il y a encore dans la soucoupe qu’elle tient à la main.

Un projet qui offre un soutien psychosocial à long terme aux enfants de Malaisie frappés par le tsunami
LANGKAWI, Malasia, diciembre de 2006 - Las pesadillas en que ve olas gigantescas dirigiéndose hacia ella atormentan a Nur Alia Ismail con menos frecuencia que antes. Un domingo por la tarde, casi dos años después de que el tsunami arrasara el vecindario costero donde vivía, ella no mostró temor alguno mientras jugaba a pocos metros del mar.

Grâce aux micro-entreprises, les femmes affectées par le tsunami se prennent en charge
LANGKAWI, Malaisie, décembre  2006 - Pour les hommes qui lancent leur filet au large des côtes de Langkawi, une région ravagée par le tsunami, la vie revient enfin à la normale.

Un nouveau programme de préparation aux situations d’urgence pour donner aux enfants l’étoffe des héros
KUALA MUDA KEDAH, Malaisie, 1er septembre 2006 – « J’étais en train de regarder la télévision quand un voisin est venu chez moi pour me dire d’aller voir cette longue ligne blanche dans la mer, se souvient Siti, 13 ans, de son terrible face-à-face avec la mort.

Malaisie : donner des moyens d’action aux femmes affectées par le raz de marée
KUALA MUDA KEDAH, Malaisie, décembre 2005 –  « Il n’est pas facile d’être seule avec ses trois enfants, sans aucune aide. Lorsque le raz de marée a tout emporté – mes machines à coudre, mes économies et mon logement – j’ai eu le sentiment que je n’aurai pas la volonté de continuer », dit Hamidah Bte Che Rus, en regardant d’un air soucieux sa petite fille.

Aider les enfants de Malaisie traumatisés à la suite du tsunami
LANGKAWI, Malaisie, décembre 2005 – Il est difficile d’imaginer que la plage où joue à présent la petite fille de 9 ans Nur Alia a été complètement dévastée par le tsunami de décembre 2004. Ponctuant son jeu de rires et de gloussements, elle peut provisoirement oublier les cauchemars qui la hantent constamment sur le jour où « la vague est arrivée. »

Malaisie : les conversations communautaires facilitent la guérison et le retour à la normale
Langkawi, Malaisie, 21 juin 2005 - Lembut Hassan, Aminah Murad, Azizah Hashim et Embon Saad sont en train de vivre un processus long et douloureux suite au tsunami de décembre. Mais elles ne luttent pas seules : elles s’entraident tout en aidant leur communauté à se relever grâce à une institution sociale qui remonte à l’antiquité : la conversation communautaire.

La Malaisie compte moins de victimes, mais un effort exceptionnel de reconstruction y est nécessaire
NEW YORK, 24 janvier 2004 - Quatre semaines après la pire catastrophe naturelle que la Malaisie ait connue, l'effort de secours commence à se concentrer sur la reconstruction des vies et le rétablissement des moyens d'existence.


 

 

 

 Version imprimable

Recherche