Malawi

Au Malawi : être séropositive et donner naissance à un enfant en bonne santé

Image de l'UNICEF
© UNICEF Malawi/2008
Dans le cadre du programme de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, des mères reçoivent une aide psychosociale à l’hôpital du district de Kasungu, au Malawi. Celui-ci est soutenu par l’UNICEF.

Par Victor Chinyama

KASUNGU, Malawi, 15 octobre 2008 - Alice Chipeni a hâte que son jeune bébé subisse un test de séropositivité. Cette perspective est suffisante pour semer l'appréhension dans l'esprit de nombreuses personnes mais pour Alice Chipeni, ce n'est qu'une étape de plus dans le long voyage qu'elle a entamé en 2004.

Son bébé est né sous la protection du programme de prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant à l’hôpital du district de Kasungu,  aidé par l’UNICEF, où ses chances de contracter le VIH ont été réduites d’un tiers. A treize mois, le bébé de la jeune mère se trouve à cinq mois du test de dépistage qui,  s’il est négatif, lui aura fait achever le programme avec succès.

Alice Chipeni réaliserait ainsi le rêve qu’elle entretient depuis qu’elle est devenue enceinte en 2007 : avoir un bébé libre du VIH.

Séropositivité confirmée

Sa propre séropositivité avait été confirmée en 2004 à la suite d’une toux qui persistait depuis plusieurs mois. Une radio avait finalement révélé qu’elle était atteinte de tuberculose et elle  avait immédiatement dû subir un traitement. Une rechute avait ultérieurement incité son infirmière à lui faire subir un test de séropositivité.

« Après la confirmation des résultats, on m’a placée sous traitement antirétroviral, » déclare-t-elle. « J’étais maigre comme un clou mais au bout de quelque temps, j’ai commencé à reprendre du poids et à retrouver mon appétit. »

En 2007, la jeune femme est devenue enceinte. Et grâce au soutien de l’UNICEF, elle a pu recevoir de l’aide.

Une aide pour les femmes et les enfants

Grâce à des programmes de mobilisation de la population financés par l’UNICEF, le nombre de femmes ayant accès, au Malawi, aux tests de séropositivité est passé de 320 en 2002 à plus de 289 000 en décembre 2007, soit presque la moitié de l’ensemble des femmes qui sont devenues enceintes l’an dernier.

Le nombre de femme enceintes séropositives comme Alice Chipeni et recevant un traitement antirétroviral pour prévenir la transmission du virus de la mère à l’enfant est passé d’un peu plus de 10 000 en 2006 à 19 000 en 2007.

Le bébé de la jeune femme a reçu des médicaments antirétroviraux et un antibiotique qui réduisent l’incidence d’infections opportunistes comme la pneumonie. La mère a également reçu des suppléments en fer ainsi qu’une moustiquaire imprégnée d’insecticide pour prévenir la malaria. Et grâce au Programme alimentaire mondial, elle a reçu un soutien nutritif sous forme de maïs, de haricots et d’huile végétale, tout cela dans le cadre d’un programme destiné à  aider les mères et leurs enfants à survivre et à s’épanouir.


 

 

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche