Malawi

La Directrice générale, Ann M. Veneman, visite le Malawi

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-0705/Nesbitt
26 mai, dans un centre de soins pour les enfants de Domasi, (Malawi), Mme Veneman, s’entretient avec des femmes donnant bénévolement des soins à domicile. Le centre s’occupe d’orphelins, de personnes vulnérables et de femmes dépossédées de leurs biens.

Par Thomas Nybo

LILONGWE, Malawi, 27 mai 2005 – La Directrice générale de l’UNICEF Ann M. Veneman fait la tournée d’un certain nombre de projets importants parrainés par l’UNICEF au Malawi, dans le cadre d’une visite effectuée dans trois pays africains (Afrique du Sud et Swaziland enplus du Malawi). Au Malawi, Mme Veneman s’est essentiellement consacrée à la crise du VIH/SIDA, et a rencontré des enfants et femmes dont la vie est affectée par le virus, et ceux qui essayent de les aider.

Le Malawi a un taux de prévalence du VIH/SIDA extrêmement élevé. On estime que 16,4 pour cent des personnes âgées de 15 à 49 ans sont touchées et qu’environ 70 pour cent des décès à l’hôpital sont dus au virus. Il y aurait de l’ordre de 400 000 orphelins de moins de 15 ans à cause du VIH/SIDA ; un bon nombre d’entre eux sont aidés par des membres de leur famille qui sont déjà eux-mêmes dans une situation économique difficile.

Mme Veneman a visité le Bottom Hospital de Lilongwe, où près de 17 pour cent des femmes enceintes qui se rendent dans le service d’obstétrique sont testées positives lors du dépistage du VIH. L’UNICEF apporte à l’hôpital un appui technique : élaboration de directives pour les soins, manuels de formation et autres matériels de communication. L’UNICEF fournit également des médicaments tels que la névirapine, les trousses de dépistage du VIH, des gants de protection et d’autres fournitures médicales. Les membres du personnel du Bottom Hospital ont indiqué à Mme Veneman, qu’en dépit des difficultés de leur travail, ils étaient heureux de contribuer à empêcher la transmission du virus de la mère à l’enfant. « Je suis satisaite parce que je deviens l’amie de ces femmes et que je suis en mesure de les conseiller pour faire face à leurs problèmes », a déclaré l’infirmière Rose Mdesa.

Mme Veneman s’est arrêtée également dans la ville de Domasi, au sud du Malawil, où elle s’est rendue dans un centre de soins pour enfants. Des femmes qui interviennent dans ce centre à titre bénévole ont parlé à Mme Veneman de la gravité de la situation à laquelle les enfants sont confrontés au Malawi à cause du VIH/SIDA, de l’extrême pauvreté et de la sécheresse.

Ici au Malawi – comme dans d’autres pays de l’Afrique australe – le VIH/SIDA se conjugue avec les pénuries alimentaires pour mettre en branle un engrenage redoutable : une aggravation de la malnutrition affaiblit la résistance des personnes séropositives aux infections opportunistes, ce qui diminue la main d’œuvre disponible pour l’agriculture et d’autres activités. Dans ce centre, on ne se limite pas seulement à donner des soins aux enfants touchés par le virus, mais on aide également les orphelins et les femmes dépossédées de leurs biens.

Mme Veneman a fait l’éloge du travail accompli dans le cadre des programmes axés sur la communauté. « Nous avons eu l’occasion de voir un certain nombre de programmes très novateurs », a dit Mme Veneman. « Chacun d’eux a ses particularités propres. Chacun d’eux, grâce aux communautés elles-mêmes, est d’un énorme secours face au terrible problème des orphelins et des enfants vulnérables notamment. Les choses ont été vraiment très difficiles dans un si grand nombre de ces zones, frappées par la crise du VIH/SIDA ».


 

 

Vidéo (en anglais)

27 mai 2005 :
La Directrice générale de l'UNICEF visite des hôpitaux et des centres de soin dans le Malawi.

 bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Première visite de Mme Veneman en Afrique australe

Recherche