Madagascar

Un appel à l'aide au moment où Madagascar s’efforce de se relever après les cyclones

Image de l'UNICEF
© UNICEF Madagascar/2008
L'UNICEF a procuré des fournitures essentielles pour renforcer l’aide apportée par le gouvernement aux enfants et à leurs familles déplacées par les crues dues au cyclone à Madagascar.

Par Anwulika Okafor

NEW YORK, Etats-Unis, 14 mars 2008 –  Cela fait plus de quatre semaines que le cyclone Ivan s'est abattu sur l'île de Madagascar, provoquant des inondations dévastatrices qui ont fait 93 morts et plus de 330 000 sans-abri.

Depuis, l'UNICEF et ses partenaires sont sur le terrain pour aider les familles et les communautés qui tentent de reconstruire. Les fournitures et services de base essentiels ont été apportés à ceux qui en avaient besoin – y compris des trousses pour l’eau et l’assainissement, des installations provisoires pour l'éducation et des soins de santé de base.

En dépit de ces efforts cependant, les besoins énormes des populations touchées dépassent largement les ressources actuellement disponibles. Alors, l'UNICEF a lancé cette semaine un appel d'urgence pour trouver 14,7 millions de dollars de plus pour appuyer les efforts de reconstruction.

Le bilan est lourd

A peine le cyclone Ivan avait-il touché l’île que des équipes spécialisées s’essaimaient dans tout Madagascar pour tenter de quantifier les dégâts subis. Ivan est directement responsable de l’effondrement d’une partie cruciale de la production agricole, de la perte de centaines de salles de classe et de bâtiments scolaires, de la destruction d’installations d’eau et d’assainissement. Surtout, à cause du cyclone, des milliers de personnes ne peuvent avoir accès à  des services de santé de base.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Madagascar/2008
L’UNICEF a livré des fournitures essentielles afin du supplémenter l’aide gouvernementale pour les enfants et familles déplacés par les inondations du cyclone à Madagascar.

Ces pertes seraient redoutables pour n'importe quel pays, mais elles sont catastrophiques pour Madagascar, un pays qui a subi le passage de six cyclones rien qu’en 2007.

« Le cyclone a tout détruit », constate Ralison Fleur, Responsable de l'association des parents d'Anororo. « Les pluies diluviennes ont causé de lourds dégâts au barrage. Alors, beaucoup de bâtiments permanents ont été détruits, y compris la seule école du village. Même chose pour la route principale. Même moi, je n'ai rien pu sauver ».

Pendant que l'UNICEF attend la réponse de la communauté internationale à son appel à l'aide, des équipes sur le terrain se déplacent vite pour acheminer les ressources là où l’on en a le plus besoin. Les enfants restent la priorité de ces efforts.

Sécurité alimentaire et éducation

Même dans des périodes plus calmes, on considère que 42 pour cent des enfants malgaches de moins de cinq ans souffrent de malnutrition. Le cyclone Yvan a dévasté les récoltes dans des régions où la plupart des familles vivent d’une agriculture de subsistance. On craint donc de plus en plus une aggravation de l’insécurité alimentaire.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Madagascar/2008
Il y a un risque significatif que le manque d’eau potable et d’hygiène engendrés à la suite du cyclone Ivan affectent la santé des enfants à Anororo.

Soucieux de parer à d’éventuelles pénuries, l’UNICEF et le Programme alimentaire mondial (PAM) suivent de près la sécurité alimentaire dans les zones touchées par les inondations tout en distribuant des trousses sanitaires et des moustiquaires imprégnées d'insecticide contre le paludisme, première cause de morbidité et mortalité infantiles à Madagascar.

De plus, en utilisant des écoles sous tentes, l'UNICEF a pu dispenser un enseignement à environ 23 pour cent des quelque 60 000 enfants laissés sans école à cause d'Ivan

Avec chaque trousse, fourniture, classe qu’ils apportent, l’UNICEF et ses partenaires s’efforcent d’aider les enfants de Madagascar à retrouver la vie qui était la leur avant le violent passage des vents et pluies du cyclone Ivan.


 

 

Vidéo (en anglais)

Février 2008 :
La correspondante de l’UNICEF Natacha Ikoli présente les efforts réalisés à Madagascar pour se relever après le passage du cyclone Ivan.
 VIDEO haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche