Madagascar

Une campagne de vaccination vise l'éradication du tétanos à Madagascar

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Maximillian, 24 ans, enceinte de son deuxième enfant, reçoit sa vaccination antitétanique d'un agent sanitaire qui a rejoint son village avec une équipe médicale mobile.

Par Misbah Sheikh

MIANDRIVAZO, Madagascar, 20 juillet 2006 – Le Dr Mamy et Soeur Henriette ont marché durant cinq kilomètres sous le soleil pour pouvoir atteindre un petit village de la région de Miandrivazo, au sud-est de Madagascar. Leur équipe d'agents sanitaires s'est rendue sur les lieux pour protéger du tétanos des mères de famille comme Maximillian, 24 ans.

« Je suis si heureuse qu'ils aient marché jusqu’ici, affirme Maximillian, rayonnante et enceinte de cinq mois de son deuxième enfant. Je ne me serais jamais souvenue que j'avais besoin d'une seconde injection pour nous protéger tous les deux, moi et l'enfant que je porte, du tétanos ».

Le Dr Mamy est fier du travail de son équipe, qui fait le maximum pour aider à l’élimination du tétanos dans l'île une bonne fois pour toutes.

« Nous devons nous efforcer de trouver un moyen, n’importe lequel, d'atteindre ces villages, même s'il n'y a pas de voiture ou d'autobus, explique-t-il. C'est pourquoi on nous  appelle équipes mobiles sanitaires.»

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Nilda Lambo, Responsable de la santé de l'UNICEF, vaccine des femmes contre le tétanos au sud-est de Madagascar.

Diminuer la mortalité infantile

Au cours du troisième volet d'une campagne de vaccination contre le tétanos lancée l'an dernier par le Ministère de la santé, les femmes en âge de procréer de dix-neuf des cent onze districts du pays seront protégées contre cette maladie mortelle. Ces dix-neuf districts ont été définis comme des zones à risque élevé en raison de leur faible taux de vaccination.

« L'UNICEF aide le Ministère de la santé à poursuivre des campagnes de vaccination supplémentaires afin qu'aucune femme ne soit oubliée », rappelle Dr Lambo.

«Si nous pouvons garantir des soins prénatals dispensés à temps et, en même temps, faire comprendre à quel point les soins aux nouveau-nés et un allaitement exclusif au sein dès la naissance sont importants, et assurer en plus des traitements appropriés de maladies comme le paludisme, alors nous pouvons grandement contribuer à la réduction de la mortalité infantile dans ce pays », ajoute le Dr Lambo.

Avec le soutien inlassable d'équipes mobiles sanitaires comme celle dirigée par le Dr Mamy, l'UNICEF et ses partenaires sont déterminés à éradiquer le tétanos et les autres maladies évitables qui tuent des milliers d'enfants chaque année à Madagascar.


 

 

Vidéo (en anglais)

20 juillet 2006 :
Le reportage de la correspondante de l'UNICEF Kun Li sur la campagne à Madagascar pour éradiquer le tétanos maternel et néonatal.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche