Libéria

Le Libéria inscrit la Convention relative aux droits de l'enfant dans le code militaire

Image de l'UNICEF
© UNICEF Libéria / 2009
Le Conseiller senior de l'UNICEF Libéria pour les Alliances avec le secteur public & la mobilisation des ressources, Isabel Crowley (à gauche) et le ministre de la Défense du Libéria Brownie Samukai (à droite) lors de la signature d'un Protocole d'accord pour le respect des droits de l'enfant.

MONROVIA, Libéria, 2 décembre 2009 - l'UNICEF et le ministère libérien de la Défense nationale ont récemment signé un Protocole d'accord pour renforcer leur coopération pour le respect plein et entier des droits de l'enfant dans les interactions entre l'armée et la population - en particulier les enfants vivant dans des baraquements militaires.

« Cette année marque le 20ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant (CDE) et le Libéria est sur la bonne voie pour remplir ses engagements, » a déclaré  le Conseiller senior de l'UNICEF Libéria pour les Alliances avec le secteur public & la mobilisation des ressources, Isabel Crowley. « La coopération avec les forces armées est une étape supplémentaire pour s'assurer que toutes les agences gouvernementales  intègrent entièrement les principes de la Convention. »

Protéger les  femmes et les enfants

En contrepartie de l'accord, l'UNICEF fournira le matériel de sensibilisation pour informer les militaires des problèmes propres aux enfant et faire en sorte que les droits de l'enfant ne sont pas délaissés. Un volet spécial sur les droits de l'enfant sera ajoutée à la formation de toutes les forces armées.

« Les Forces armées du Libéria sont soumises au respect des droits de l'ensemble des citoyens, particulièrement des enfants. En collaborant avec l'UNICEF, nous voulons nous assurer que tous les soldats et les officiers du pays soient conscients de leurs devoirs et de ce qu'ils doivent faire pour protéger les enfants et les femmes, » a déclaré le ministre de la Défense Brownie Samukai.

De plus, les militaires auront l'obligation d'examiner de près la situation des enfants vivant dans leurs propres baraquements et s'assureront que tous les cas d'enfants susceptibles d'avoir été victimes d'abus recevront immédiatement les soins adéquats et adaptés. 

Le Libéria et la CDE

Le Libéria a ratifié la Convention relative aux droits de l'enfant (CDE) en 1993. Cette année, il soumet au Comité des droits de l'enfant ses  deuxième, troisième et quatrième rapports combinés sur la mise en oeuvre de la Convention.

Les enfants et les femmes ont porté un lourd fardeau pendant la guerre civile de 14 ans. Au cours des six dernières années,  le Libéria a connu la paix et le pays a fait des progrès significatifs dans le respect des droits des enfants et des femmes. Depuis 2005, le pays a promulgué quatre textes de loi différents se référant spécifiquement à la Convention.

En décembre 2002, les ministres de la Défense de 13 nations d'Afrique de l'Ouest, dont le Liberia – on juré d'inscrire la Convention à l'ordre du jour des militaires, pour qu'ils consacrent du personnel, du temps et de l'énergie à intégrer les droits et  la protection de l'enfant, y compris par le non-recrutement des enfants dans les forces armées, et dans les formations militaires de tous les personnels des forces de sécurité.


 

 

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

Recherche