Libéria

Lydia, « chroniqueuse numérique », expose les défis de l'éducation au Libéria

Image de l'UNICEF
© UNICEF Libéria/2009/ Gordon
Lydia, âgée de 18 ans, figure parmi les participants à un atelier de radio de jeunes, au Libéria. L’histoire de Lydia illustre la difficile transition de l’adolescence aux débuts de l’âge adulte.

MONROVIA, Libéria, 24 novembre 2009 – Il y a quelques mois, lorsque Lydia a quitté le lycée, son diplôme en poche, ses perspectives d’avenir n’auraient pas dû connaître de limites. Son bilan scolaire était satisfaisant et elle s’attendait à obtenir de bons résultats à l’examen d’entrée à l’université.  

 AUDIO: écouter maintenant

Mais, après en avoir parlé avec sa famille, elle a compris que, même si elle réussissait à cet examen d’entrée, cela ne servirait à rien. En effet, sa famille n’avait pas l’argent nécessaire pour l’envoyer à l’université.

Il s’agit d’un problème qu’on rencontre fréquemment au Libéria : à un moment crucial dans leur vie, juste après avoir obtenu leur diplôme de fin d’études secondaires, beaucoup de jeunes filles sont obligées de trouver un emploi au lieu de poursuivre leurs études. « C’est très difficile d’être une jeune fille de 18 ans au Libéria, » dit Lydia.  « Nous sommes exposées à bien des dangers. »

L’atelier de radio de Monrovia

En août, Lydia a figuré parmi les participants à un atelier d’une semaine sur la production radiophonique, destiné à sept jeunes du Libéria. Radio UNICEF – en partenariat avec le programme de l’UNICEF « Back on Track », consacré à l’enseignement dans les situations d’urgence et de transition postérieures à une crise, l’UNICEF au Libéria et les Talking Drum Studios – avait la responsabilité de l’atelier avec trois garçons et quatre filles choisis dans diverses régions du pays.

Les jeunes ont appris à enregistrer, à faire des montages, à écrire et à réaliser des reportages de leur choix.

Le témoignage de Lydia montre exceptionnellement bien l’impuissance que ressentent beaucoup de jeunes libériens ayant reçu une éducation, et il décrit précisément les choix difficiles auxquels sont confrontées beaucoup de filles, lorsque l’université se trouve hors de portée pour des raisons financières.

« Parfois, vous oubliez les études, » explique Lydia dans sa « Chronique numérique ». « Vous vous dites que vous n’avez pas de soutien ou que, puisqu’il n’y a pas moyen de faire des études, mieux vaut utiliser son corps pour faire de l’argent. Je connais beaucoup de filles qui agissent ainsi. »

Le point de vue des jeunes

Il s’agissait du second d’une série d’ateliers dirigés par Radio UNICEF et le programme Back on Track. L’objectif est d’introduire le point de vue des jeunes dans le débat sur l’enseignement dans les situations d’urgence et dans celles qui sont postérieures à une crise – et aussi de célébrer le 20eme anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant.

Parallèlement, l’UNICEF au Libéria continue de collaborer aux programmes de radio communautaires dans tout le pays, afin d’impliquer de nouveaux journalistes en herbe et de donner davantage de moyens aux jeunes en leur offrant la chance de faire entendre leur opinion à l’antenne.



 

 

Audio (en anglais)

Lydia, de Ganta, au Libéria, « chroniqueuse numérique », âgée de 18 ans, s’exprime sur les difficultés de faire des études lorsqu’on est une femme..
AUDIO écouter

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles

CRC @ 20


La Convention sur les
droits de l'enfant a
20 ans

Tous les droits,
pour tous les enfants

(Site Web en anglais)

Recherche