En bref : République démocratique populaire lao

En RDP lao, une campagne de deux ans se donne pour but d'éliminer le tétanos maternel et néo-natal

La troisième phase achevée

VIENTIANE, République démocratique populaire Lao, 14 février 2011– Alors que le matin se levait sur la province de Bollikhamxay, du personnel médical achevait les derniers préparatifs d' une campagne de vaccination collective visant les femmes et les enfants des villages des environs. Nichée dans le paysage montagneux et vallonné du Laos, Bollikhamxay est l'une des nombreuses provinces qui ont récemment mené la troisième phase d'une campagne nationale destinée à éliminer le tétanos maternel et néo-natal, ou TMN, d'ici 2012.

VIDÉO (en anglais) : Le reportage de Rachel O’Brien, de l'UNICEF, sur la campagne nationale appuyée par l'UNICEF qui a pour but d'éliminer le tétanos maternel et néo-natal en RDP lao d'ici 2012.  Regarder dans RealPlayer

 

Le tétanos tue rapidement et dans des conditions douloureuses et il affecte chaque année dans le monde des dizaines de milliers de nouveau-nés. La RPD lao est l'un des derniers pays d'Asie qui restent affectés par cette maladie qui est le résultat habituel d'accouchements effectuées dans de mauvaises conditions d'hygiène et avec des précautions insuffisantes en ce qui concerne le cordon ombilical.

Cette campagne de deux ans, qui a commencé en 2009, comprenait trois phases de vaccination pour les filles et les femmes de 15 à 45 ans et l'administration de vitamine A et de gélules vermifuges pour les enfants âgés de 6 à 59 mois.

Une participation élevée de la population est essentielle

Le but de cette opération : réduire le nombre de cas de tétanos maternel et néo-natal à un niveau tel que le TMN ne sera plus une menace pour la santé publique.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Une femme est vaccinée contre le tétanos dans la province de Bollikhamxay, une région isolée de la RDP lao, pendant la troisième phase d'une campagne nationale qui a pour but d'éliminer le tétanos maternel et néo-natal. La maladie est causée par de mauvaises conditions d'hygiène à l’accouchement.

Pour le personnel médical, atteindre une participation élevée de la population est essentiel. Et il est clair, ici au cœoeur du Laos rural, que la population comprend l'importance de se protéger elle-même contre le tétanos.

« Dans ce district, nous nous sommes profondément engagés à mieux sensibiliser la population à la vaccination », dit le Dr Somphone Lassavong, Chef du Bureau du district sanitaire de Vienthong. « Il est indispensable pour nous d'avoir une bonne coordination entre le district et les comités de villages pour que nos communautés puissent être informées des avantages du vaccin ».  

L'UNICEF, un soutien de première importance

Dans un pays où il peut falloir des jours pour atteindre l'hôpital le plus proche, les dispensaires mobiles de vaccination qui se déplacent de village en village jouent un rôle crucial pour atteindre même les endroits les plus reculés.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Un enfant reçoit de la vitamine A et des gélules vermifuges dans le cadre d'une campagne de deux années destinée à éliminer le tétanos maternel et néo-natal en RD lao, l'un des derniers pays d'Asie qui restent affectés par cette maladie.

« Dans le passé, j'ai vu de nombreux enfants être infectés parce que nous n'avions pas de moyens pour recevoir ce vaccin et de prévenir cette maladie », a raconté à l'UNICEF un habitant du village de Nam Van Kai  « Depuis que cette campagne s'est transportée dans notre village, j'ai observé un changement dans la santé des habitants de notre communauté ».

Ayant associé ses moyens à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et à Lux Development, l'UNICEF est un soutien de première importance dans cette campagne.

« Aider les pays à éliminer le tétanos maternel et néo-natal est un objectif de l'UNICEF au niveau mondial », a expliqué le Dr Ataur Rahman, Chargé de la vaccination à UNICEF RDP lao. « Grâce à nos donateurs, à nos partenaires et à un fort soutien politique, nous espérons que cette campagne stimulera les niveaux de protection contre le tétanos dans tout le pays et qu'elle nous permettra d'arriver à la quasi-élimination de cette maladie».

Un pas de plus

Alors que des progrès continuent d'être réalisés, des discussions sont en cours pour déterminer si une campagne supplémentaire est nécessaire dans les secteurs à faible immunité contre le tétanos. 

Cependant, ici dans la province de Bollikhamxay, alors que le personnel médical avait rassemblé ses vaccins pour aller de village en village pendant la dernière phase de vaccination, l'objectif de la campagne les a accompagnés. Chaque arrêt rapproche la RDP lao de la quasi-élimination du TMN d'ici 2012. 


 

 

Recherche