En bref : République démocratique populaire lao

En RDP lao, la première flambée de choléra en presque huit ans

Image de l'UNICEF: Lao PDR, cholera
© UNICEF Lao PDR/2008/ Leuanvilay
Le Dr Bouakeo Suvanthong (deuxième à partir de la gauche), expert de la qualité de l’eau au Ministère de la santé de la RDP lao, montre au villageois les techniques de désinfection de l’eau par le chlore après une flambée de choléra dans la province de Sekong.

Par Tom Greenwood

VIENTIANE, RDP lao, 30 janvier 2008 – L’UNICEF et ses partenaires sont intervenus avec vigueur et rapidité face à la première flambée de choléra dans le sud de la République populaire démocratique lao depuis presque huit ans.

Pour vaincre le choléra, une maladie d’origine hydrique, il est essentiel de disposer d’une eau salubre et de moyens d’assainissements adéquats. Aussi, les premières interventions ont-elles consisté à désinfecter l’eau avec du chlore, réparer les trous de sonde endommagés et à donner aux habitants une éducation en matière d’hygiène.

L’intervention de l’UNICEF s’est faite en collaboration avec le Ministère de la santé de la RDP lao, l’Organisation mondiale de la Santé et la Banque asiatique de développement.
Les premiers cas de cette flambée ont été repérés fin décembre dans la province de Sekong, une région isolée. A la mi-janvier, elle s’était propagée à quelque 30 villages dans les districts de Thataeng et Lamam, où l’on a recensé 362 cas de diarrhée aiguë, y compris trois décès.

« Maintenant nous nous assurons que les personnes peuvent avoir de l’eau de boisson potable, des latrines et de l’eau bouillie, pas seulement dans les deux districts touchés de la Province de Sekong mais aussi dans les régions situées tout autour »,  dit Abdulai Kaikai, Chef de l’eau, l’assainissement et l’hygiène pour l’UNICEF en RPD lao.

Image de l'UNICEF: Lao PDR, cholera
© UNICEF Lao PDR/2008/ Leuanvilay
Patients atteints du choléra dans un dispensaire provisoire près des villages touchés.

Une réponse prompte

M. Kaikai, qui représentait l’UNICEF lors de la mission commune d’évaluation dans la région, a salué la réaction rapide du gouvernement face à la crise. Le 11 janvier, Bouasone Bouphavanh, Premier Ministre de la RDP lao, s’est rendu à Sekong pour coordonner les efforts dans la gestion de l’épidémie et rendre visite aux patients. 

« Le gouvernement a très bien réagi, constate M. Kaikai, on a s’est inquiété tout de suite au niveau le plus élevé du gouvernement, cela aide beaucoup à enrayer la propagation de la maladie ». S’assurer que les gens puissent avoir de l’eau potable a été une des premières priorités de d’UNICEF, alors que des volontaires réparent les pompes manuelles cassées et distribuent des comprimés de purification de l’eau avec l’assistance du département de la santé de la province de Sekong.

Espoir pour l’avenir

Pendant ce temps, l’UNICEF travaille avec les responsables locaux de la santé sur une campagne d’information à destination de la population et concernant des pratiques d’assainissement et d’hygiène, à l’aide de tableaux, de communiqués à la radio et à la télévision, d’annonces par haut parleurs et programmes  pour atteindre les communautés.

Les experts de la santé sont plus optimistes maintenant que la flambée a été enrayée. Aucun décès n’a été constaté depuis le 3 janvier.

« Le nombre de nouveaux cas a considérablement diminué », dit le Dr Aboudou Karimou Andele, responsable de l’UNICEF pour la survie et le développement des jeunes enfants de la RDP lao. « Cela signifie que les gens ont compris ce qu’il faut faire pour éviter l’infection ».


 

 

Recherche