En bref : République démocratique populaire lao

« La vaccination est un acte d’amour » – Relancer la demande communautaire de vaccination en République démocratique populaire Lao

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2005/Mackay
Toey (une dirigeante de l’Union des femmes lao de Vang Xieng, dans le nord de la République démocratique populaire lao) et ses amies réalisent une affiche sur les dangers de la rougeole.

Par Ruth Landy et Susan Mackay

VIENTIANE, République démocratique populaire lao, 15 septembre 2005 – Bien que la vaccination soit l’un des moyens les plus efficaces de protéger la vie des enfants, les statistiques sur la couverture vaccinale en République démocratique populaire lao (RDP lao) révèlent une tendance alarmante. L’immunisation recule depuis l’an 2000 dans ce pays enclavé du Sud-est asiatique, l’un des plus pauvres du monde. Un enfant lao sur dix meurt encore avant d’avoir atteint son cinquième anniversaire, et actuellement moins de la moitié bénéficie de la totalité des vaccins qui sauvent la vie. À moins d’un retournement de tendance, la RDP lao ne pourra pas atteindre l’Objectif du Millénaire pour le développement pour 2015 concernant la réduction des deux tiers de la mortalité infantile.

« Les agents de santé viennent, vaccinent et repartent…sans dire quoi que ce soit ».

« Généralement, ils n’ont pas le temps de parler aux femmes. Ils font simplement leur piqûre et passent au suivant ».

Ces commentaires de villageoises du nord de la RDP lao ont été recueillis lors d’une étude, bénéficiant de l’aide de l’UNICEF et réalisée avec la participation des villages. De tels commentaires confirment que la communication est déterminante dans le défi national de la vaccination.

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2005/Granger
Des villageois de l’ethnie yao, dans le nord de la RDP lao, participent à l’élaboration de la nouvelle campagne nationale de communication en faveur de la vaccination.

Pour la vaccination des enfants de la RDP lao, un bon nombre d’obstacles doivent être surmontés. Dans ce pays, la population de 5,7 millions d’habitants est dispersée sur une surface presque aussi vaste que celle du Royaume-Uni. Les infrastructures sont peu développées. Quatre-vingt pour cent des services de vaccination de routine doivent être effectués par des équipes mobiles de proximité. Des agents de santé mal payés marchent parfois plusieurs jours pour atteindre un petit nombre d’enfants dans des villages isolés. Les agents de santé eux-mêmes admettent qu’ils manquent souvent du savoir-faire en matière de communication leur permettant d’inciter les familles des différents groupes ethniques à présenter leurs enfants lors des séances de vaccination.

Les commentaires des villageoises du Nord de la RDP lao sont maintenant parvenus aux oreilles des dirigeants gouvernementaux, à la suite d’une réunion de sensibilisation à haut niveau, qui s’est tenue dans la capitale, Vientiane, en avril dernier. Prenant conscience des menaces qui pèsent sur la RDP lao – y compris la réapparition de la polio, qu’on retrouve, menaçante, en Indonésie et dans d’autres pays – ces dirigeants se sont engagés à aborder de front le défi de la vaccination. 

C’est à Vang Xieng, un village de montagne reculé, proche de la frontière vietnamienne, qu’a commencé l’effort en vue de relancer la vaccination en RDP lao. Ce village est l’une des six communautés de Luang Prabang concernées par l’étude de l’an dernier sur l’apprentissage et la participation. Un certain nombre de familles ont cessé, pendant cinq jours, de se consacrer aux rizières pour réfléchir aux défis sanitaires auxquels elles sont confrontées et proposer leurs propres solutions élaborées à la base.

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2005/Granger
« La vaccination est un acte d’amour » – Une des nouvelles affiches, élaborées par la communauté, de la campagne de vaccination en République démocratique populaire lao.

This year the visiting team harnessed the villagers’ ideas to design a much wider communication initiative. The most compelling theme was developed by the villagers themselves: ‘Immunization is an act of love’.  A skilled creative team engaged the villagers as actors, where they become ambassadors for health, Lao style. The communication drive will rolled out in select provinces by the year’s end. It’s a small step given the magnitude of the challenges. But in Lao PDR, even a small step is a big step in the right direction.

 


 

 

Audio (en anglais)

26 de septembre 2005 :
La représentant d' UNICEF dans la République démocratique populaire lao, Olivia Yambi, parle des défis d'immuniser les enfants dans le pays.

Recherche