République populaire démocratique de Corée

Ce sont des enfants qui sont les plus touchés par l’explosion ferroviaire en République populaire démocratique de Corée

Image de l'UNICEF
Deux filles regardent ce qui reste de leur école primaire, détruite par l’explosion 10 minutes après que la classe fut sortie déjeuner.

Soixante-seize enfants sont morts dans l’explosion de Ryongchon, en République populaire démocratique de Corée (RPDC) du jeudi 22 avril, selon un fonctionnaire de l’UNICEF, qui a été l’un des premiers étrangers à se rendre sur place.

Mais le nombre de morts aurait pu être beaucoup plus élevé si l’explosion s’était produite seulement 10 minutes plus tôt, a déclaré Toufique Mujtaba, le Coordonnateur du Programme de l’UNICEF, après s’être rendu sur les lieux, dans le cadre d’une délégation de fonctionnaires des Nations Unies, le 24 avril.

« On nous a dit que la déflagration était intervenue à 12h10, alors que la plupart des élèves de la classe du matin venaient de sortir de l’école, » a dit M. Mujtaba lors d’un entretien depuis Pyongyang.

L’école primaire de trois étages, qui avait été fermée à midi pour le déjeuner, a été ravagée par l’explosion, mais la majeure partie des 1 000 élèves et de leurs professeurs avaient heureusement déjà quitté le bâtiment, a ajouté M. Mujtaba.

« Cela aurait pu être bien pire, compte tenu de la taille du bâtiment. Beaucoup plus d’enfants auraient pu perdre la vie s’ils s’étaient trouvés là, » a ajouté M Mujtaba.

En raison de cette explosion, qui a eu pour cause la collision d’un train avec une ligne à haute tension, 160 personnes sont mortes et 1 300 ont été blessées, dont 370 sont hospitalisées. La moitié des blessés hospitalisés sont des enfants touchés par des éclats de verre et des gravats.

Pierrette Vu Thi, Représentante de l’UNICEF en République populaire démocratique de Corée, a déclaré que l’UNICEF était extrêmement préoccupé par les traumatismes qu’un bon nombre d’enfants avaient subis.

« L’UNICEF essaye en particulier de trouver une solution qui permette aux enfants de retourner en classe, ce qui contribuera à leur donner un sentiment de normalité, » a-t-elle dit.

Tout en travaillant à ce que les enfants retournent sur les bancs de l’école, l’UNICEF a déjà livré un camion de fournitures médicales destinées à l’hôpital local et va aborder, avec ses partenaires des Nations Unies et des ONG, le problème des besoins en eau et assainissement de la communauté atteinte par la catastrophe.

L’agence de presse nord-coréenne gouvernementale a estimé les dégâts à 350 millions de dollars E.U. et indiqué que plus de 30 bâtiments publics ainsi que les logements de 8 000 familles avaient été détruits.


 

 

Audio (en anglais)

26 avril

M. Toufique Mujtaba, Coordonnateur du Programme de l’UNICEF, qui a été sur les lieux de l’explosion, apporte un témoignage oculaire

Audio Clip ([mp3]; right click to download)

Audio (en anglais)

26 avril

La Représentante de l’UNICEF, Mme Pierrette Vu Thi, décrit la réaction de l’UNICEF à l'explosion de Ryongchon

Audio clip ([mp3]; right click to download)

Recherche