Kenya

La campagne de vaccination touche les enfants vulnérables à la frontière entre le Kenya et la Somalie

Par Siegfried Modola

LIBOI, Kenya, 29 juillet 2011 – Au premier coup d’oeil, Liboi, village poussiéreux à la frontière entre le Kenya et la Somalie, donne peu de raisons d’espérer. Mais à y regarder de plus près, on trouve des équipes de vaccination composées d’agents sanitaires de la communauté et d’anciens du village, qui travaillent à pleine capacité pour livrer des vaccins indispensables à l’intention des enfants de moins de cinq ans. 

VIDÉO (en anglais) : Le 28 juillet 2011 – L’UNICEF présente une campagne de vaccination touchant les enfants de moins de cinq ans à Liboi, un village de la frontière du Kenya avec la Somalie qui reçoit des réfugiés somaliens fuyant la sécheresse et les conflits.  Regarder dans RealPlayer

 

Ces enfants sont vulnérables parce que Liboi et les autres communautés autour de Dadaab, au nord-est du Kenya, ont subi un triple  : la sécheresse, l’explosion des prix alimentaires et un afflux de réfugiés somaliens. 

Les bovins, les chèvres et tout le bétail qui abondaient à Liboi sont morts dans la sécheresse qui a frappé toute la Corne de l’Afrique. Désormais, les gens veulent s’assurer que leurs enfants ne tombent pas victimes de maladies comme la rougeole et la polio, qui peuvent devenir fréquentes en périodes de sécheresse.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Kenya/2011/Modola
Des agents de santé de la communauté vaccinent les enfants de moins de cinq ans contre la polio et la rougeole et leur donnent de la vitamine A et des comprimés vermifuges, au titre d’une campagne porte-à-porte dans le village de Liboi, au nord-est du Kenya.

L’importance de la vaccination

L’UNICEF réagit à la crise dans la Corne de l’Afrique, partiellement en fournissant les vaccins essentiels aux communautés affectées par la sécheresse comme Liboi. La couverture vaccinale d’ensemble dans cette région demeure faible, et le risque d’épidémie est élevé.

L’important afflux de réfugiés de Somalie, où la couverture vaccinale est également faible, signifie que les enfants sont exposés à des maladies potentiellement mortelles, notamment la rougeole.

Mobilisés par les anciens de leur communauté, les mères et les pères amènent leurs enfants rencontrer les équipes de santé prenant part à la campagne de vaccination.
Hawa Abdulla, mère de 10 enfants, a amené son cadet Ayub, âgé de 3 ans, pour qu’on lui administre les vaccins contre la rougeole et la polio et qu’on lui donne de la vitamine A et des comprimés vermifuges. Deux de ses enfants ont été gravement atteints par la rougeole.

« Nous avons vraiment besoin de protéger nos enfants en les faisant vacciner », dit Hawa Abdulla. Elle a peur qu’Ayub lui aussi tombe malade, et elle espère que la vaccination lui ouvrira le chemin de l’avenir.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Kenya/2011/Modola
Un enfant réfugié somalien surveille le paysage du haut de la selle d’un chameau, alors qu’il se dirige avec sa famille vers la colonie de réfugiés de Dadaab, après avoir passé la frontière kenyane au village de Liboi.

Du porte-à-porte

Mohammed, le coordinateur de district de la campagne de vaccination, garde l’espoir. Lui-même, rescapé de la polio, a pris l’engagement de s’assurer que chaque enfant de moins de cinq ans est vacciné. Il se joint à l’équipe de santé de la communauté, faisant du porte-à-porte pour s’assurer qu’aucun enfant n’a été oublié.

Le travail est dur dans la chaleur et la poussière ; on marche de grandes distances d’une maison à l’autre.

« Cet exercice me tient tellement à coeur, je m’y consacre à fond pour que tous les enfants sans exception soient vaccinés, dit Mohammed. Je sais ce qu’un enfant doit subir avec la polio, les épreuves qu’il doit traverser… Je suis moi-même passé par là ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF Kenya/2011/Modola
À Liboi, au nord-est du Kenya, un garçon reçoit un vaccin oral contre la polio au cours d’une campagne de vaccination pour les enfants de moins de cinq ans.

La survie des enfants est en jeu

Cet effort à Liboi s’inscrit dans une campagne de vaccination intégrée ciblant 215 000 enfants de moins de cinq ans dans des communautés d’accueil de toute la région de Dadaab, une importante colonie de réfugiés somaliens au nord-est du Kenya. Le Ministère de la santé publique et de l’assainissement du pays, l’UNICEF et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont lancé la campagne cette semaine.

Cette initiative s’inscrit elle-même dans un effort régional visant à s’assurer que tous les enfants des zones affectées par la sécheresse sont vaccinés contre des maladies potentiellement mortelles, surtout ceux qui souffrent de malnutrition.

Les communautés comme Liboi sont confrontées à une véritable crise de survie des enfants. Les enfants ne meurent pas simplement parce qu’ils n’ont pas assez de nourriture. Aux différents stades de la malnutrition, ils sont plus vulnérables à la maladie et aux épidémies. Aussi imposant que soit le défi posé par la malnutrition, le danger pour les enfants est encore plus grand. La campagne de vaccination, à Liboi et plus loin, est l’occasion d’améliorer leur immunité et d’assurer leur survie.


 

 

Sécheresse dans la Corne de l'Afrique

L'UNICEF et SAACID promeuvent l'allaitement au sein exclusivement dans les communautés affectées par la sécheresse en Somalie
 avec vidéo

Une école itinérante pour répondre aux prières d'une jeune fille de Turkana
 avec vidéo

Les taux d'infection à la rougeole déclinent, après une campagne de vaccination réussie en Somalie

Dans le sud de la Somalie, la famine recule mais des millions de personnes sont toujours dans le besoin
 avec vidéo

L'histoire d'Ekalale : les soins de proximité sauvent des vies à Turkana, au nord-ouest du Kenya

En Somalie, les espaces « amis des enfants » appuyés par l'UNICEF offrent un soutien aux enfants déplacés
 avec vidéo

Les fournitures médicales arrivent au Kenya, avec l'aide du Duc et de la Duchesse de Cambridge
 avec vidéo

À Copenhague, le Duc et la Duchesse de Cambridge visitent le Centre d'approvisionnement de l'UNICEF
 avec vidéo

Une interview d'Hannan Sulieman, de l'UNICEF Somalie : « C'est pour les enfants, où qu'ils se trouvent »
 avec vidéo

Les avantages et les inconvénients des pluies saisonnières dans un Kenya desséché
 avec vidéo

Des journalistes somaliens suivent un atelier soutenu par l'UNICEF et centré sur le reportage humanitaire
 avec vidéo

Reportage sur le terrain : sauver
des vies dans la
Corne de l'Afrique,
un enfant à la fois

Longtemps attendues, les pluies sont à l'origine de nouveaux déplacements et de décès d'enfants

Les Ambassadeurs itinérants de l'UNICEF lancent un appel pour continuer le soutien à la Corne de l'Afrique
 avec vidéo

Toutes les histoires relatives aux urgences ...

Recherche