Kenya

Alors que la région traverse une des pires sécheresses depuis des décennies, des réfugiés somaliens s'entassent dans les camps au Kenya

Image de l'UNICEF
© UNICEF Kenya/2011/Holt
La spécialiste de la protection de l'enfance à l'UNICEF Kenya Zeinab Ahmed (à droite) parle avec des réfugiés somaliens dans un camp à Dadaab, au nord-est du Kenya.

Par Chris Niles

NEW YORK, États-Unis, le 11 juillet 2011– Des centaines de milliers de réfugiés s'entassent dans des camps à Dadaab, au nord-est du Kenya, et cherchent à s’abriter contre la sécheresse et les conflits de Somalie. 

 AUDIO : écouter

Les camps de Dagahaley, Ifo et Hagadera à Dadaab ont été prévus pour 90 000personnes mais ils en abritent actuellement près de 370 000. Ensemble, ces camps constituent la plus importante installation de réfugiés dans le monde, et ils manquent cruellement de ressources.

« Il y a trop de réfugiés qui arrivent », explique Zeinab Ahmed, qui a visité les camps.

D'après le HCR, Dadaab a reçu une moyenne de 6000 à 8000 réfugiés somaliens chaque mois en 2010. Cette année, la moyenne est passée à 10 000 par mois, et leur nombre s'est considérablement accru ces dernières semaines.

Un voyage semé d'embûches

Les réfugiés arrivent principalement à pieds, épuisés et déshydratés après un voyage qui peut prendre jusqu'à deux mois.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-0997/Holt
Une mère somalienne et son enfant attendent d'être enregistrés au camp de Dagahaley, l'un des trois camps de Dadaab, au nord-est du Kenya, où le surpeuplement menace des ressources déjà limitées par une grave sécheresse régionale.

« Il s'agit d'un voyage très long et semé d'embûches », explique Zeinab Ahmed. « À leur arrivée dans les camps, ils ont faim, ils sont très émaciés ; certains sont presque nus, et doivent porter leurs enfants ».

En arrivant, les réfugiés racontent de terribles histoires de dénuement et de danger.

« Certains ont perdu des membres de leur famille en route, morts de faim ou de soif. Certains racontent que des membres de leur famille ont été dévorés par des animaux sauvages », affirme Zeinab Ahmed. D'après des rapports en attente de confirmation, des membres de milices armées auraient empêché des personnes de quitter la Somalie.

Une crise alimentaire régionale

Le nombre même de réfugiés somaliens  - qui ne se rendent pas tous au Kenya - exerce une pression sévère sur les pays hôtes de la région, qui rencontrent eux-mêmes des difficultés extrêmes causées par la pire sécheresse depuis des décennies.

L'Afrique de l'Est est aux prises avec une crise alimentaire qui, selon les Nations Unies, affecterait au moins 10 millions de personnes, dont 2 millions d'enfants de moins de cinq ans. Et la situation continue de se détériorer.

L'ONU demande une contribution beaucoup plus importante des gouvernements et des donateurs. Les programmes disposent de moins de la moitié du financement nécessaire pour organiser une intervention de crise adéquate.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-0995/Holt
Des réfugiés récemment arrivés de Somalie attendent d'être enregistrés et reçoivent une aide alimentaire à Dadaab, au nord-est du Kenya.

Le travail de l'UNICEF dans les camps de réfugiés est axé sur l'identification des mineurs non accompagnés, la garantie que les enfants et les mères aient suffisamment à manger, et la mise à disposition d'espaces sûrs pour les enfants. 

« Des conseillers sont là pour parler aux enfants. Ils font partie du personnel et travaillent avec ces enfants, les aident à développer leurs capacités mentales, leur capacité à jouer. Mais ils sont peu nombreux », constate Zeinab Ahmed.

Les ressources des camps ne peuvent satisfaire la demande.

Selon les Nations Unies, 15 000 Somaliens ont quitté leur pays chaque mois cette année, pour le Kenya et l'Éthiopie. Et si le conflit fait partie de leur vie en Somalie depuis des années, c'est la sécheresse qui les a poussés à partir. 

À présent, leur désespoir est tel qu'ils choisissent de risquer leurs vies et celles de leurs familles pour accéder à une situation pas tellement meilleure que celle qu'ils ont fuie, en rejoignant d'autres réfugiés qui vivent dans les camps depuis quelques années.

« Ils doivent se comporter comme des hôtes envers les nouveaux arrivants de Somalie. Et cela place la population réfugiée dans une position délicate, parce qu'ils disposent de très peu de choses, et doivent quand même partager. Pour moi, les besoins sont à leur maximum en ce moment », souligne Zeinab Ahmed.


 

 

Audio (en anglais)

8 juillet 2011 : La spécialiste de la Protection de l'enfance à l'UNICEF Kenya, Zeinab Ahmed nous parle des conditions dans lesquelles doivent vivre les réfugiés Somali entassés dans les camps de Dadaab, dans l'Est du Kenya.
AUDIO écouter

Sécheresse dans la Corne de l'Afrique

L'UNICEF et SAACID promeuvent l'allaitement au sein exclusivement dans les communautés affectées par la sécheresse en Somalie
 avec vidéo

Une école itinérante pour répondre aux prières d'une jeune fille de Turkana
 avec vidéo

Les taux d'infection à la rougeole déclinent, après une campagne de vaccination réussie en Somalie

Dans le sud de la Somalie, la famine recule mais des millions de personnes sont toujours dans le besoin
 avec vidéo

L'histoire d'Ekalale : les soins de proximité sauvent des vies à Turkana, au nord-ouest du Kenya

En Somalie, les espaces « amis des enfants » appuyés par l'UNICEF offrent un soutien aux enfants déplacés
 avec vidéo

Les fournitures médicales arrivent au Kenya, avec l'aide du Duc et de la Duchesse de Cambridge
 avec vidéo

À Copenhague, le Duc et la Duchesse de Cambridge visitent le Centre d'approvisionnement de l'UNICEF
 avec vidéo

Une interview d'Hannan Sulieman, de l'UNICEF Somalie : « C'est pour les enfants, où qu'ils se trouvent »
 avec vidéo

Les avantages et les inconvénients des pluies saisonnières dans un Kenya desséché
 avec vidéo

Des journalistes somaliens suivent un atelier soutenu par l'UNICEF et centré sur le reportage humanitaire
 avec vidéo

Reportage sur le terrain : sauver
des vies dans la
Corne de l'Afrique,
un enfant à la fois

Longtemps attendues, les pluies sont à l'origine de nouveaux déplacements et de décès d'enfants

Les Ambassadeurs itinérants de l'UNICEF lancent un appel pour continuer le soutien à la Corne de l'Afrique
 avec vidéo

Toutes les histoires relatives aux urgences ...

Recherche