Kenya

Au Kenya, coup d'envoi de la trousse préventive « Kit maman-bébé », un concept novateur de l’UNICEF

Image de l'UNICEF
© UNICEF Lesotho/2010
Malekena George et sa fille Mankhube, un bébé, chez eux dans le district de Berea, dans le Lesotho rural. Mankhube est née immune du VIH grâce à la trousse de médicaments préventifs du Lesotho.

NEW YORK, États-Unis, 28 octobre 2010 – Le lancement demain au Kenya du « Kit maman-bébé » (KMB) de l'UNICEF est un élément d'une réponse originale à un besoin encore non satisfait. Chaque jour dans le monde entier, plus de 1000 enfants en bas-âge sont infectés par le VIH pendant la grossesse, l'accouchement, la naissance ou l'allaitement au sein. La plupart d'entre eux se trouvent en Afrique subsaharienne.

Sans aide médicale, au moins la moitié de ces bébés mourront avant leur second anniversaire. Mais une action médicale et sociale appelée Prévention de la transmission de la mère à l'enfant (PTME) peut les mettre à l'abri du VIH tout en protégeant la santé de leurs mères.

Réduire les écarts dans les soins médicaux

Les femmes et les nourrissons engagés dans les programmes conventionnels de PTME doivent effectuer des visites répétées dans un dispensaire pour obtenir des médicaments et des soins préventifs. Mais dans les pays en développement, la pauvreté et les défis logistiques rendent ces visites impossibles pour de nombreuses femmes enceintes porteuses du virus. Et dans les pays dotés de systèmes de santé médiocres, un traitement préventif peut ne pas être effectué assez régulièrement où à un niveau suffisant de qualité pour arrêter la transmission.

Le « Kit maman-bébé » est un coffret à usage domestique contenant des médicaments pour la PTME conçu pour les femmes et les enfants qui n'ont pas accès à des soins préventifs conventionnels et d'une qualité élevée. Il contient tous les médicaments antirétroviraux et antibiotiques nécessaires pour la protection de la santé d'une mère et de son enfant. Les médicaments sont dosés et emballés afin qu'il soit facile pour les adultes de les administrer correctement.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-1057/Markisz
Le « Kit maman-bébé » ouvert. Les composants sont emballés dans une boîte à code couleur contenant des antibiotiques et des médicaments antirétroviraux pour les femmes enceintes séropositives et leurs nouveau-nés.

Seules les femmes enceintes séropositives qui n'ont pas besoin de traitement pour leur propre santé recevront les trousses pour la mère et l'enfant.

Un concept qui fait son chemin jusque dans les foyers

Ce nouveau produit de l'UNICEF est inspiré d'une idée développée au Lesotho. Là, du personnel médical distribuait aux femmes séropositives enceintes de simples sacs en papier contenant des médicaments pré-dosés accompagnés des instructions sur l'utilisation des médicaments pendant et après la grossesse. Cela s'était avéré efficace pour arrêter la transmission du VIH chez les femmes et les enfants incapables de participer à un programme normal de PTME. 

Le « Kit maman-bébé » met à profit le modèle du Lesotho et en représente une amélioration. Elle utilise des médicaments fabriqués dans le cadre d'un accord officiel avec un fournisseur unique, contient des éléments conçus pour rendre facile le dosage approprié; s'y ajoute aussi une formation standard pour les agents sanitaires qui le distribueront. La compagnie pharmaceutique indienne CIPLA fabrique la trousse grâce à un accord avec l'UNICEF.

Le coup d'envoi au Kenya, qui sera donné par le Directeur général de l'UNICEF Anthony Lake, représente la première étape d'une démarche appelée « mise en oeuvre par phase avec validation ». Cela veut simplement dire que le pack sera distribuée par phases pour son utilisation sur le terrain, avec ses résultats soigneusement contrôlés pour veiller à ce tout fonctionne le mieux possible.

Une opération commune

Bien que l'UNICEF a prise l'initiative dans la création du « Kit maman-bébé », son développement et sa mise en place sont seulement possibles grâce à l'action conjuguée de plusieurs partenaires dont l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), UNITAID, la Fondation Elizabeth Glaser pour la lutte contre le SIDA pédiatrique, la Fondation Clinton et USAID.

En outre, ce lancement au Kenya est seulement une partie d'un programme plus vaste, l'initiative « Maisha » du gouvernement de Nairobi destiné à créer des zones immunes de transmission du VIH de la mère à l'enfant. Ce programme est conçu pour permettre d'éliminer quasiment la transmission de la mère à l'enfant du VIH et du SIDA chez les enfants d'ici 2013 dans deux provinces du Kenya où environ la moitié des enfants du pays sont séropositifs. Le programme a pour but d'atteindre les mêmes résultats dans tout le pays d'ici 2015. 

Le « Kit maman-bébé » associe la créativité africaine à des moyens provenant du monde entier,  ce qui crée la possibilité de sauver des vies qui, autrement, pourraient être perdues. Elle offre une preuve des changements évolutifs qui deviennent possibles quand des personnes créatives et déterminées collaborent avec les gouvernements et les donateurs pour mettre un terme à une épidémie. 


 

 

Campagne contre le SIDA

  Ce site est uniquement disponible en anglais.
Recherche