Kenya

Une campagne de vaccination d’urgence contre la rougeole pour 5,5 millions d’enfants au Kenya

Image de l'UNICEF
© UNICEF Kenya/2006/Bonn
Un enfant kenyan, dans les bras de sa mère, se fait vacciner contre la rougeole au Centre de santé du sud de Kibera (Kenya).

Par Julie Mwabe et Emma Cockburn

GARISSA / NAIROBI, Kenya, 9 mai 2006 – Plus d’un demi million d’enfants vulnérables de moins de cinq ans viennent d’être vaccinés contre la rougeole et la polio durant la première phase d’une campagne de vaccination dans les provinces du Centre et du Nord-Est du Kenya.

Au total, l’UNICEF et ses partenaires espèrent atteindre et vacciner plus de 5,5 millions d’enfants pendant les deux phases de la campagne et enrayer ainsi une flambée récente de rougeole, qui a touché plus de 1 600 enfants dont 42 sont décédés au cours des six derniers mois.

« Cette campagne sauve des vies. Lorsque des enfants atteints de rougeole meurent, nous faisons aussi le deuil de tout ce qu’ils auraient pu devenir et accomplir à l’avenir », dit le Responsable médical de la province Omar Ahmed Omar. Il ajoute que les parents, déjà très pauvres, sombrent dans le dénuement complet lorsque leurs enfants contractent la rougeole et qu’ils doivent payer les soins médicaux et d’hospitalisation.

Réagir aux alertes

Pour toucher un aussi grand nombre d’enfants, les équipes de santé mobiles diffusent des informations sur la vaccination gratuite. Cet effort est particulièrement important dans la province du Nord Est, où la plupart de la population nomade se déplace sans cesse et risque donc de ne rien  savoir de cette campagne. 

Les militants transmettent l’information par tous les moyens, programmes radio, affiches, banderoles et même porte-voix  tout en conduisant leur voiture, parfois en rendant visite aux personnes à domicile.

Mary Maleki, infirmière en pédiatrie, fut l’une des nombreuses habitantes de Kibera, le plus grand bidonville de Nairobi, à s’engager dès les premiers jours de cette campagne. Marchant sur les routes mal entretenues du bidonville, elle criait,  « Venez, faites vacciner votre enfant aujourd’hui! »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Kenya/2006/Bonn
Le vaccin est administré à une petite fille au Centre de soins du sud de Kibera dans le cadre d’une campagne de vaccination dont le but est de vacciner 5,5 millions d’enfants de moins de cinq ans.

Dans les différents sites de vaccinations, des files de mères de famille attendent patiemment que leurs enfants soient vaccinés. Elles sont venues nombreuses suite aux informations alarmantes sur la flambée de rougeole.

Mais une certaine résistance se fait jour. « Un père disait non, il ne voulait pas que ses enfants soient vaccinés, j’ai du retourner trois fois chez lui, » dit Ahmed, un des volontaires à Garissa. « Je lui ai reparlé de nos voisins qui avaient refusé de vacciner leur fille contre la polio. Elle est morte à l’hôpital local. A la troisième visite, il a accepté et a fait vacciner ses cinq enfants. »

La vaccination en modèle

Soixante-dix pour cent des enfants vivant dans la plupart des pays entourant le Kenya n’ont pas été vaccinés, ce qui entraîne des risques de flambée dans les endroits où les immigrants se réfugient. Pour réduire le risque de la contamination des enfants kenyans vivant aux frontières, l’UNICEF a ouvert une clinique à la frontière de la Somalie et du Kenya. On y encourage les mères à faire vacciner leurs enfants. 

La campagne cherche à toucher 95 pour cent des enfants vulnérables à l’intérieur de deux provinces-cibles. En plus du vaccin contre la rougeole et la polio, les enfants de moins de cinq ans reçoivent des suppléments de vitamine A qui renforcent leur défense immunitaire. Des recherches montrent qu’un supplément de vitamine A peut réduire la mortalité infantile d’environ 25 pour cent.

C’est la première étape d’une campagne à deux volets visant à protéger les enfants du Kenya à la fois de la rougeole et de la polio. Le pays, qui a lancé en 2002 un programme national de vaccination, est un  modèle pour ses voisins. Le Kenya a fait plonger le nombre de cas de rougeole, de 7 000 en 2002 à 20 en 2004. Les organisateurs espèrent que la campagne actuelle remportera un succès similaire. 

L’UNICEF  a promis 3,47 millions de dollars et l’Organisation mondiale de la Santé fait un don de 3.33 millions de dollars pour soutenir cette campagne de vaccination. Cependant le Gouvernement du Kenya aura besoin de 27,7 millions de dollars au total pour vacciner contre la rougeole et la polio tous les enfants âgés de neuf mois à cinq ans de façon satisfaisante au cours des deux étapes de la campagne.


 

 

Recherche