Kenya

Angélique Kidjo, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, constate les ravages de la sécheresse au Kenya

Image de l'UNICEF
© UNICEF Kenya/2006/Bonn
La chanteuse Angélique Kidjo, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, avec les femmes et enfants de Kotobe, dans le district de Wajir, au nord du Kenya.

Par Sabine Dolan

NEW YORK, USA, 26 avril 2006 – Angélique Kidjo, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF et militante d’Oxfam, s’est rendue cette semaine dans le district de Wajir (nord du Kenya), une région ravagée par la sécheresse, pour alerter l’opinion publique sur la crise qui dévaste la Corne de l’Afrique.

Les familles et les communautés de Wajir comptent sur leur cheptel pour leur survie, mais après deux années de sécheresse dans la région, leur moyen d’existence n’est plus qu’un souvenir. 

Les dernières chutes de pluie ont même aggravé la crise car elles ont coupé les routes et donc l’accès des secours humanitaire tout en favorisant la propagation des maladies. Ces pluies sont arrivées trop tard pour sauver le bétail ou les semences.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Kenya/2006/Bonn
Au centre de nutrition de Kotobe, Angélique Kidjo parle à un enfant.

Au cours de sa visite, Angélique Kidjo a passé du temps au centre de nutrition thérapeutique de Wajir, dans l’enceinte de l’hôpital du district, un établissement soutenu par l’UNICEF. Elle a pu y observer l’ampleur des ravages et des conséquences meurtrières de la sécheresse dans la Corne de l’Afrique, la pire depuis dix ans. Elle a été choquée par ce qu’elle a vu.

« J’ai trop mal »

« On est responsables, on n’a pas voulu voir ce qui se passait en Afrique, », a dit Angélique Kidjo, qui est d’origine béninoise. « J’aime mon continent, je n’ai pas les mots qu’il faut pour exprimer ce que je ressens. Chaque fois que je reviens ici, je pleure. C’est horrible. Je ne sais pas quoi vous dire, j’ai trop mal ».

La vue de ces jeunes patients aux visages émaciés, certains alimentés par des sondes, atteste de la gravité de la crise. Ces enfants sont les dernières victimes de la sécheresse régionale qui met en péril des millions de personnes dans cinq pays – plus de trois millions pour le seul Kenya. Et les enfants sont parmi les plus touchés.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Kenya/2006/Bonn
Angélique Kidjo offre son aide au Centre de Nutrition de Kotobe, dans le District de Wajir, une région dévastée par la sécheresse.

L’UNICEF et ses partenaires ont fourni du matériel médical, une aide alimentaire et une assistance d’urgence dans la Corne de l’Afrique.

Le 7 avril, les Nations Unies ont lancé un appel régional à hauteur de 426 millions de dollars pour financer l’aide humanitaire apportée aux zones ravagées par la sècheresse, à Djibouti, en Erythrée, Ethiopie, au Kenya et en Somalie. Cet argent permettra de répondre aux besoins immédiats en matière de nutrition, eau potable, assainissement et soins de santé de base, afin d’éviter une aggravation de la crise.


 

 

Vidéo (en anglais)

26 avril 2006:
Sabine Dolan, Correspondante de l’UNICEF, raconte la tournée d’ Angélique Kidjo, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, dans la région du Kenya dévastée par la sécheresse.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche