Jamaïque

Des familles ont besoin d’aide à Portland Cottage dévasté encore une fois par un ouragan

Image de l'UNICEF: Jamaica, Hurrican Dean
© UNICEF Jamaica/2007/ Dias
Après que l’ouragan Dean ait dévasté Portland Cottage le 19 août, une famille regarde le peu qui lui reste de ce qui était autrefois son logement.

Par Monica Dias

PORTLAND COTTAGE, Jamaïque, 23 août 2007 – Parmi les décombres et les vêtements étendus, pour qu’ils sèchent, sur des branches d’arbre tombées sur le sol, des matelas gorgés d’eau et des morceaux de meubles, les enfants de Portland Cottage s’accrochent timidement à leur mère, en quête d’un refuge. Pour la seconde fois en trois ans, cette petite communauté de pêcheurs a subi la violence d’un ouragan. 

Lorsque l’ouragan Ivan a ravagé la côte sud de la Jamaïque en 2005, huit personnes sont mortes à Portland Cottage, dont trois enfants qui se sont noyés alors que leurs parents s’efforçaient de les mettre à l’abri. Depuis lors, des mesures de protection ont été prises et le passage de l’ouragan Dean le 19 août n’a heureusement pas causé de mort. Néanmoins, une fois de plus, Portland Cottage a été dévasté. Les vents ont mis en pièces les toits en zinc de presque tous les logements et les pluies ont laissé une couche de boue d’une épaisseur d’environ quatre centimètres. Des poteaux pour l’éclairage public et des câbles électriques endommagés ont également entravé le passage des camions d’approvisionnement en eau salubre.

S’enfuir pour se mettre en sûreté

Quelque 180 personnes, dont 13 enfants, se sont enfuies pour gagner l’école primaire, située sur une colline, alors que d’autres familles ont cherché refuge chez des voisins qui habitaient plus en hauteur. Au total, 167 abris sont à présent ouverts sur l’île, accueillant près de 3 500 survivants, dont 170 enfants.

Contribuant à l’intervention d’urgence, l’UNICEF est en train de livrer 1 000 bidons d’eau et l’organisation a fourni des trousses sanitaires d’urgence pour venir en aide à 4 000 enfants. Le bureau régional en Jamaïque assure l’approvisionnement de 1 000 bidons d’eau supplémentaires et le Comité national français pour l’UNICEF a promis 100 000 dollars US pour des secours d’urgence.

« Il ne nous reste rien », a dit une mère ayant survécu à l’ouragan, après être retournée sur place afin de voir ce qu’était devenue sa maison. Elle a vu seulement les restes du revêtement rouge du sol de ciment. Son logis a été réduit en morceaux, les meubles et les vêtements dispersés dans toutes les directions.

« J’essaye seulement de faire sécher quelques vêtements. Nous manquons d’eau et de nourriture », a-t-elle dit. Sa voix est devenue plus faible lorsqu’elle a jeté un coup d’œil anxieux sur ses enfants. Il est prévu qu’ils retournent en classe dans une semaine, mais après ces destructions, c’est le cadet de leurs soucis.


 

 

Reportage Uniwiki (en anglais)

22 août 2007 :
Le Représentant de l’UNICEF en Jamaïque, Bertrand Bainvel, nous parle des mesures prisent suite au cyclone Dean dans ce pays.

AUDIO écouter [mp3]

21 août 2007 :
Le Représentant de l’UNICEF en Jamaïque, Bertrand Bainvel, parle des efforts pour venir en aide aux victimes de l'ouragan.

AUDIO écouter [mp3]

18 août 2007 :
Le Représentant de l’UNICEF en Jamaïque, Bertrand Bainvel, décrit les préparatifs d'urgence avant l'ouragan via le système de reportage Uniwiki.

AUDIO écouter [mp3]

Liens

Recherche