En bref : Italie

En Italie, les délégués au Sommet « Junior 8 » rencontrent les dirigeants du G8

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2009/Caleo
Les jeunes participants au Sommet «Junior 8» posent pour une photo de groupe avec les dirigeants des pays du G8 lors du Sommet de L’Aquila en Italie

Par Thomas Nybo

L'AQUILA, ITALIE, 9 juillet 2009– Un groupe de 14 jeunes a été choisi pour rencontrer les hauts dirigeants présents au Sommet du G8 et leur demander d’agir sur un certain nombre de recommandations destinées à protéger les droits des enfants à travers le monde.
 


VIDÉO : regarder maintenant

Ces jeunes ont été choisis par leurs pairs au cours du Sommet « Junior 8 » organisé à Rome par l’UNICEF pour présenter une déclaration aux dirigeants du G8.

« Les dirigeants de l’avenir »
« Nous, les 54 participants au Sommet ‘Junior 8’… nous sommes rassemblés à Rome en Italie pour proposer que nos dirigeants agissent immédiatement. » proclame la déclaration.

« Nous les invitons à écouter les jeunes et à prendre nos propositions au sérieux. En tant que jeunes, nous représentons les dirigeants de l’avenir et nous serons par conséquent les plus touchés par les décisions que vous prenez aujourd’hui. Nous pensons que la collaboration entre les adultes et les jeunes est le meilleur moyen d’assurer un avenir meilleur à la future génération. »

Leur déclaration traitait de quatre questions clés : les droits de l’enfant dans le contexte de la crise financière mondiale, les changements climatiques, la pauvreté et le développement en Afrique et l’éducation.

Chacun des 14 participants au J8, où 14 pays étaient représentés, a eu un entretien particulier avec le dirigeant de son propre pays. À la conférence de presse qui a suivi ces rencontres, Moeko Fuji, une jeune Japonaise de 16 ans, a parlé de sa conversation avec Taro Aso, le Premier ministre du Japon.

Le J8 lance un appel à l’action
« J’ai dit à mon Premier ministre que nous, les jeunes participants au J8, nous nous penchons sur de nombreux problèmes – les changements climatiques, le développement de l’Afrique, la crise financière, » a-t-elle expliqué. « Nous disons que c’est bien de dire qu’il faut s’occuper de ces problèmes, mais ce qu’il faut vraiment, c’est agir ! »

Nigel Woodrich, un jeune de 16 ans du Canada, a consacré l’entretien qu’il a eu avec le Premier ministre canadien Stephen Harper à la question de l’Afrique.

« Je lui ai dit qu’il fallait traiter les pays d’Afrique comme des partenaires qui sont sur un pied d’égalité sur la scène internationale pour qu’ils ne soient plus dépendants de l’aide extérieure, » a-t-il déclaré à la conférence de presse.

« Nous faisons partie de la même communauté »
Le Président sud-africain, Jacob Zuma, a eu une conversation animée avec Richmond Sajini, 15 ans, un participant au J8.

« Il m’a remercié d’avoir pu venir et porter bien haut le nom de notre pays, » a dit Sajini, « et j’ai dû lui expliquer qu’ici il n’y avait pas de frontières. Nous faisons partie de la même communauté et ce ne sont pas les liens nationaux qui nous unissent. »

Ces 14 jeunes faisaient partie d’un groupe plus large de 54 participants qui ont passé la semaine à un institut de sapeurs-pompiers de Rome à composer leur déclaration. Cette année les pays représentés étaient l’Allemagne, l’Afrique du Sud, le Brésil, le Canada, la Chine, l’Égypte, les États-Unis, la France, l’Inde, l’Italie, le Japon, le Mexique, le Royaume-Uni et la Russie.


 

 

Vidéo (en anglais)

9 juillet 2009 : le reportage de Thomas Nybo, correspondant de l’UNICEF, sur le Sommet « Junior 8 » qui s’est terminé par une rencontre entre 14 jeunes et les dirigeants de leurs pays respectifs présents au G8.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

9 juillet 2009 : Malinalli Vergara, 15ans, du Mexique parle de sa participation au Sommet du J8 en Italie.
 VIDÉO  hautbas

7 juillet 2009 : Ravi Karkara, facilitateur principal du J8, parle de la diversité des jeunes qui ont participé à la réunion de Rome et du travail qu’il y ont accompli collectivement.
 VIDÉO  haut | bas

La voix des jeunes

Recherche