Iraq

L’UNICEF et Nokia s’associent pour reconstruire huit écoles irakiennes

Image de l'UNICEF
© UNICEF Irak/2008
Des étudiants de l’école primaire Ash-Shrook à Wasit, dans le Sud de l’Irak. L’UNICEF a reconstruit cette école grâce à des fonds fournis par Nokia.

Par Ban Dhayi

AMMAN, Jordanie, 20 octobre 2008 –La compagnie de téléphonie mobile Nokia et l’UNICEF ont lancé une exceptionnelle entreprise de partenariat public-privé au profit des enfants d’Irak afin de reconstruire huit écoles touchées par le conflit, les déplacements de population et la pauvreté.

Cette initiative d’un million de dollars a été lancée dans deux des zones les plus pauvres du Sud de l’Irak et dans la région kurde du Nord du pays, dans le but de créer des milieux scolaires stimulants et protégés de la violence dans lesquels les enfants pourront recevoir un éducation de qualité.

Ce projet cherche à réduire la surpopulation des écoles qui accueillent les enfants déplacés en construisant des salles de classe supplémentaires et en fournissant des livres scolaires, des stylos, des crayons et autres équipements scolaires essentiels. Le projet a aussi permis de réparer des salles de classes et des cours de récréation endommagées, d’ajouter des latrines séparées pour garçons et filles et de fournir du mobilier scolaire neuf à ces écoles.

Des écoles refuges

Les écoles d’Irak jouent un rôle de plus en plus important comme refuges contre la violence où les enfants peuvent s’épanouir, mais un grand nombre d’écoles du pays sont dans un état désastreux après des années de conflit et de négligence. Depuis 2003, plus de 1 200 écoles primaires et intermédiaires ont été rénovées par l’UNICEF qui s’efforce de faire remonter les taux d’inscription, d’encourager la régularité des présences et d’alléger la charge de travail des enseignants.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Irak/2008
Les étudiants de l’école primaire Ash-Shrook à Wasit, dans le Sud de l’Iraq, sont revenus de leurs vacances d’été pour retrouver une école rénovée et dotée de manuels et de matériel scolaires.

« Les enfants irakiens ont besoin d’écoles sûres et accueillantes qui réduisent les effets du conflit sur leur éducation », a déclaré Mette Nordstrand, Responsable du secteur éducation de l’UNICEF en Irak. « Nous savons d’expérience que la simple restauration d’une école endommagée peut métamorphoser la manière dont un enfant vit son éducation et raviver sa motivation. Nokia apporte une contribution très utile à cette tâche importante.”

« Le cœur de la communauté »

Micheline Ntiru, Directrice des relations communautaires de Nokia pour l’Afrique subsaharienne, le Moyen Orient et l’Afrique du Nord ajoute de son côté :
« Nokia partage la perspective de l’UNICEF qui considère que l’école est le cœur d’une communauté et que l’éducation est la meilleure base de l’avenir d’un enfant. Nous sommes fiers d’être partenaires dans un effort aussi important destiné à soutenir les enfants d’Irak dans une période difficile et à lever quelques uns des obstacles auxquels ils font face. Nous pensons que cet investissement donnera de riches dividendes pour les enfants et pour leur pays dans les années futures ».

Le projet, dans sa phase initiale, courra sur toute l’année 2008. Il permettra d’aider environ 6 458 enfants (dont plus de la moitié sont des filles) et 307 enseignants.


 

 

Vidéo (en anglais)

16 octobre 2008:
Un reportage de Chris Niles, correspondante de l’UNICEF, sur le partenariat qui a permis de reconstruire des écoles irakiennes dans des districts qui sont parmi les plus pauvres du pays. 
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche