Iraq

« Au-delà des manuels scolaires », une série de podcasts sur l’éducation dans les situations d’urgence

Podcast n° 9 : l’enseignement en Iraq en pleines difficultés

Image de l'UNICEF
© UNICEF Iraq/2008/Arar
Une fille se déplace parmi les décombres de sa classe,à l’école primaire de Bagdad à Sadr City.

NEW YORK, Etats-Unis, 15 septembre 2008 – Les hostilités en cours en Iraq continuent d’avoir un effet dévastateur sur les enfants et les écoles du pays. L’insécurité et la violence ont contraint les enseignants à s’enfuir,  forcé les enfants à rester chez eux et, dans certains cas, causé carrément la fermeture d’écoles. Un système scolaire qui était autrefois un des meilleurs de la région se débat aujourd’hui pour assurer les services indispensables et la sécurité des élèves.  De nombreux jeunes ont pu voir des camarades de classe soit quitter le pays soit simplement arrêter de fréquenter l’école.

« Nous étions 35 élèves et maintenant nous sommes sept, deux filles et cinq garçons, » affirme Zuhal Sultan qui étudie la musique à Bagdad. « Et nous n’avons pas assez d’enseignants pour couvrir toutes les disciplines. »

Mette Norstrand, la Responsable de l’Education de l’UNICEF au centre de soutien pour l’Iraq de Jordanie, convient que trouver des enseignants est difficile mais elle affirme que davantage de systèmes de soutien sont actuellement mis en place pour les encourager à regagner les classes.

« Actuellement, le ministère de l’Education prend cela très au sérieux, » relève-t-elle, «  et nous organisons des cours de formation pour les formateurs déjà qualifiés et les enseignants de manière à ce qu’ils soient mieux aptes à faire face aux problèmes dans les classes. »

« Une prouesse énorme »

En Iraq, les enseignants et les élèves,  qui parviennent à conserver un semblant de vie scolaire normale, sont souvent confrontés à des obstacles démesurés et dangereux pour leurs vies.

« La vie quotidienne est si difficile, tellement entravée par la peur de faire tuer, enlever ou d’être victime d’une bombe que continuer à faire quelque chose d’aussi simple que d’aller à l’école et d’étudier la musique est héroïque, » affirme George Packer, un journaliste. « C’est une prouesse énorme. »

Avec l’insécurité perpétuelle et une carence d’enseignants, comment les jeunes Iraquiens poursuivent-ils leurs études ? De quelle manière la communauté internationale apporte-t-elle sont aide pour soutenir et transformer le système scolaire? Quels obstacles les élèves du sexe féminin rencontrent-elles en particulier?

Cliquez ici pour écouter un débat d’UNICEF Radio sur l’éducation en Iraq avec les invités suivants :

George Packer,  journaliste au New Yorker et auteur du livre « The Assassins’ Gate: America in Iraq »; Zuhal Sultan, 17 ans, élève de l’école de Musique et de Danse de Bagdad et violoniste de l’Orchestre national symphonique d’Iraq; et Mette Norstrand, Responsable de l’éducation au Centre de soutien pour l’Iraq de l’UNICEF.


 

 

Audio (en anglais)

Podcast n° 9 : l’enseignement en Iraq en pleines difficultés : Amy Costello s’entretient avec George Packer, Zuhal Sultan et Mette Nordstrand sur les épreuves quotidiennes que connaissent les jeunes Iraquiens pour étudier en pleine guerre.
 AUDIO écouter 

Recherche