Iraq

L’histoire de Samira : malgré les dangers, les vaccinateurs luttent pour que l’Iraq reste indemne de polio

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Quelque 95 pour cent des enfants de moins de cinq ans ont été vaccinés contre la polio en Iraq, mais il faut les vacciner plusieurs fois pour obtenir une immunisation totale.

BAGDAD, Iraq, 16 décembre 2006 – En Iraq, dans le cadre de la quatrième campagne nationale contre la polio organisée en 2006, des milliers de vaccinateurs iraquiens sont envoyés cette semaine de maison en maison, afin d’immuniser les enfants contre la polio.

L’Iraq est resté indemne polio depuis 2000, bien que le pays soit confronté aux difficultés et aux dangers les plus graves. Cette réussite remarquable est due en grande partie au dévouement des vaccinateurs. C’est sur eux que reposent les Journées nationales de vaccination qui sont organisées régulièrement dans le pays. Il s’agit d’un effort permanent pour faire bénéficier du vaccin contre la polio, fourni par l’UNICEF, 4,8 millions d’enfants de moins de cinq ans.

Dans l’environnement imprévisible actuel, les vaccinateurs contre la polio sont, plus que jamais, confrontés à des défis permanents. Mais leur engagement d’atteindre chaque enfant ne faiblit pas. Samira, 52 ans, est une vaccinatrice chevronnée du sud de l’Iraq. Elle a confié à l’UNICEF les raisons pour lesquelles elle poursuivait sa lutte afin de préserver les enfants de la polio. Voici son histoire.

« Je suis agent sanitaire depuis 21 ans. C’est un travail que j’aime. J’ai participé comme vaccinatrice aux campagnes contre la polio dès qu’elles ont commencé en Iraq, dans les années 90. J’ai participé à toutes les campagnes contre la polio organisées dans ce pays au cours des dix dernières années.

« C’est merveilleux de vacciner contre la polio au cours des Journées nationales de vaccination qui ont lieu en Iraq. Chaque campagne dure cinq jours. Je suis heureuse de pouvoir sortir du dispensaire et de rencontrer les familles chez elles. J’ai l’impression d’aider davantage les enfants.

« Avant de vacciner un enfant, j’explique à sa famille que la polio est une maladie incurable mais qu’il est possible d’éviter grâce au vaccin contre la polio, qui est sans danger pour l’enfant et d’une importance capitale. Il faut aider les familles à comprendre pourquoi leurs enfants doivent être vaccinés contre la polio avant qu’elles donnent leur accord à la vaccination.

Des temps difficiles

« Nous sommes aujourd’hui confrontés à bien des défis pour parvenir à vacciner tous les enfants. Nous sommes dans l’insécurité. Cela rend notre tâche très difficile.

« Comme il y a en Iraq quatre campagnes par an contre la polio, les familles arrivent à nous connaître de vue et elles savent qui nous sommes lorsque nous nous rendons chez elles. Mais il y a actuellement un bon nombre de personnes déplacées vivant dans notre secteur. Nous rencontrons parfois de nouvelles familles pour lesquelles nous sommes des inconnus et elles peuvent se méfier de nous.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Au cours des Journées nationales de vaccination, le nombre des enfants vaccinés en Iraq contre la polio a atteint 4,8 millions.

« Cette année, des hommes armés ont cerné mon équipe. Ils ne croyaient pas que nous étions là dans le seul but de vacciner leurs enfants. Après avoir découvert qui nous étions, ils ont présenté leurs excuses et nous ont laissé vacciner les enfants.

« Nous vivons des temps difficiles, mais il est plus important que jamais de poursuivre les campagnes contre la polio. Tout enfant a le droit d’être protégé contre cette maladie. Nous avons aussi appris que la polio était réapparue dans des pays proches de l’Iraq. Nous devons faire tout notre possible pour protéger nos enfants.

Envoyer un message

« Il est beaucoup plus facile aux vaccinateurs d’atteindre les enfants si on sait que des campagnes ont lieu et si on s’attend à notre venue. Nous devons faire tout notre possible pour faire participer la population locale afin de surmonter les problèmes de sécurité.

« L’UNICEF nous aide à mobiliser les communautés et distribue de l’information expliquant l’importance pour la santé de l’enfant de le vacciner contre la polio.

« Je suis fière que l’Iraq reste indemne de polio en dépit de la situation que nous vivons. Quoi qu’il arrive, je continue ma mission de vaccinatrice contre la polio. En continuant à soutenir les campagnes contre la polio, nous adressons un message au monde entier : les agents sanitaires iraquiens s’efforcent encore de sauver et de protéger nos enfants ».


 

 

Vidéo (en anglais)

16 décembre 2006 :
La correspondante de l’UNICEF, Jane O’Brien, décrit la lutte de l’Iraq pour rester indemne de polio malgré les énormes défis qui existent en matière de sécurité.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche