En bref : Iran (République islamique d')

Actualité

Pour lutter contre la pauvreté, le Représentant de l’UNICEF en Iran insiste sur l’importance d’une meilleure compréhension de l’Islam
NEW YORK, 30 avril 2008 – Le Représentant de l’UNICEF en Iran Christian Salazar a lancé un appel en faveur d’une meilleure compréhension de l’Islam afin de combattre plus efficacement la pauvreté dans les pays islamiques. Lors d’une conférence internationale se déroulant la semaine dernière à New York il a déclaré que, bien que l’Iran se soit attaqué avec succès à la pauvreté aux cours des dernières décennies, des disparités de revenus subsistent. 

Iran : Trois ans après le séisme, l’UNICEF ferme son bureau des urgences à Bam
BAM, Iran, 26 janvier 2007 – Trois ans après le tremblement de terre dévastateur qui a frappé l’antique cité iranienne de Bam, développement et reconstruction s’y poursuivent à un rythme soutenu. L’UNICEF a fermé son bureau des urgences.

Iran : les centres intégrés assurent un développement sain pour les enfants
CHABAHAR, Iran, 10 janvier 2007 – Hessam, un bébé de 9 mois, gargouille de reconnaissance pour la soupe que sa mère est en train de lui faire manger. Nazanin, 3 ans, fait de même ainsi que les autres enfants qui se trouvent dans la pièce.

Abbas Jazzi, 16 ans, vit pour le foot dans un quartier dangereux en Iran
Téhéran, Iran – A six heures, le vendredi matin, la plupart des adolescents sont encore profondément endormis et ne se réveilleront pas avant quelques heures. Mais Abbas Jazzi, 16 ans, n’a pas le temps de dormir.  Le vendredi a beau être la journée de repos en République islamique d’Iran, Abbas, lui, n’a qu’une idée en tête : perfectionner sa technique sur le terrain de foot.

En Iran, l’enregistrement des naissances par des unités mobiles ouvrent aux nouveau-nés l’accès à des services clés
HORMOZGAN, Iran, 17 mai 2006 – La province d’Hormozgan, dans le Sud de l’Iran, est une des plus pauvres du pays. Dans les zones rurales, la population vit d’une agriculture de subsistance ou d’artisanat.

En Iran, après le tremblement de terre de Lorestan, les enfants sont particulièrement vulnérables
LORESTAN, Iran, 5 avril 2006 – L’UNICEF est en première ligne de l’intervention menée pour secourir les victimes du tremblement de terre du 31 mars à Lorestan, en Iran. Christian Salazar, Représentant de l’UNICEF en Iran, a passé ces derniers jours dans la ville de Boroujerd, l’une des zones les plus éprouvées. « On dirait une ville fantôme, dit-il, dix mille maisons et toutes les écoles sont en ruine. »

Ouvrir les portes de l’éducation dans la province la plus pauvre d’Iran
SÍSTÁN VA BALÚCHESTÁN, Iran - Après sept années de sécheresse, la plupart des fleuves du Sistan-Balouchestan sont à sec. Leurs berges, autrefois verdoyantes, se craquèlent sous le soleil et leurs méandres se perdent dans la terre aride.

Les bibliothèques mobiles permettent aux enfants de Bam de s’instruire et de se divertir
BAM, Iran, 10 mai 2005 –Somaye Ghorbanizadeh, 10 ans, mordille son crayon, dans une salle poussiéreuse qui tient lieu de salle de classe, dans la ville aride de Bam. Elle jette constamment un coup d’œil sur la pendule murale. Elle est soucieuse car bientôt il sera trop tard.

Les efforts se poursuivent pour apporter de l’aide aux survivants du séisme en Iran
ZARAND, Iran, 23 février 2005 – Un grave tremblement de terre – d’une amplitude de 6,4 sur l’échelle de Richter – a frappé mardi, tôt le matin, la ville de Zarand, dans le sud-est de l’Iran. On déjà dénombré plus de 500 morts et ce bilan devrait s’alourdir. Des centaines de survivants ont dû passer la nuit suivante privés d’abri, dans des températures glaciales.

L’UNICEF réagit rapidement au grave tremblement de terre en Iran
ZARAND, Iran, 22 février 2005 – Un violent séisme, d’une amplitude de 6,4 sur l’échelle de Richter, a frappé tôt ce matin la ville de Zarand, dans le sud-ouest de l’Iran. La catastrophe a touché plus de 30 000 personnes, dont un grand nombre d’enfants. Certains villages ont été complètement détruits.


 

 

 

 Version imprimable

Recherche