Indonésie

L’UNICEF renforce la campagne de sensibilisation après l’annonce de décès dus à la grippe aviaire à Bali

Image de l'UNICEF: Bali, Indonesia, bird flu
© UNICEF Indonesia/ 2007/Estey
Les autorités de Tukadaya, à Bali, ont ordonné l’élimination massive de la volaille afin d’éradiquer le virus de la grippe aviaire, suite à la flambée épidémique qu’on a connue ici.

Par Suzanna Dayne

BALI, Indonésie, 27 août 2007 – Les pouvoirs publics, à Bali, sont en train de rechercher les causes de la mort, survenue ce week-end, d’une femme qui pourrait avoir été touchée par le virus de la grippe aviaire. Si cela se confirmait, il s’agirait du troisième décès dans l’île lié au virus. Des milliers d’oiseaux ont déjà été éliminés afin de prévenir un développement de l’épidémie.

Le village de Tukadaya dans la partie ouest de Bali est situé à l’écart du circuit touristique habituel, à trois heures de route des stations qui accueillent les vedettes du rock et les grands dirigeants du monde. C’est aussi dans ce petit village que le virus meurtrier de la grippe aviaire a fait sa première victime dans l’île.

Une mère de 29 ans est morte ce mois-ci, juste quelques semaines après le décès de sa fille. À présent, les médecins se demandent si cette petite fille de cinq ans n’est pas morte, elle aussi, de la grippe aviaire.

« C’est arrivé très vite », a raconté I Nengah Budi Setiawan, à propos de la maladie survenue dans sa famille. « Ma fille venait de commencer l’école et elle a eu de la fièvre. Je l’ai amenée dans le dispensaire local et ils ont cru qu’elle avait la typhoïde. Elle est morte à l’hôpital au bout de quelques jours. Ma femme s’est évanouie et deux semaines plus tard je l’ai perdue, elle aussi. »

Près de 80 pour cent des hommes et femmes touchés par la grippe aviaire ne survivent pas à cette maladie – environ 40 pour cent des victimes sont des enfants. En Indonésie, plus de 100 personnes sont mortes à cause de ce virus.

Image de l'UNICEF: Bali, Indonesia, bird flu
© UNICEF Indonesia/ 2007/Estey
Une petite stèle a été érigée pour commémorer la mort récente, à Bali, d’une mère et de sa fille ; il a été confirmé que la grippe aviaire avait causé la mort de la mère et peut-être celle de sa fille.

Réduire le risque d’infection

En collaboration avec la Commission nationale contre la grippe aviaire, l’UNICEF et ses partenaires des Nations Unies travaillent depuis un an et demi dans des zones à haut risque de Java et Sulawesi afin de sensibiliser davantage la population aux risques de la grippe aviaire.

Dès que l’on a appris qu’il y avait une flambée épidémique de grippe aviaire à Bali, l’équipe de l’UNICEF a organisé une réunion communautaire et envoyé des bénévoles faire du porte à porte pour montrer aux habitants comment réduire le risque de contracter le virus. Les enfants des écoles ont pu voir des films de l’UNICEF sur la grippe aviaire et l’assainissement.

Même s’ils sont très jeunes, les enfants ont un rôle essentiel à jouer dans leur famille pour accroître la sensibilisation et favoriser les bonnes pratiques d’hygiène.

Image de l'UNICEF: Bali, Indonesia, bird flu
© UNICEF Indonesia/ 2007/Estey
Des écoliers reçoivent une formation en matière de grippe aviaire dans le village de Tukadaya, à Bali, où il est possible que cette maladie ait causé la mort d’une de leurs camarades.

Un impact économique préoccupant

Sur place, on se préoccupe également de l’effet sur le tourisme de cette flambée épidémique. Les plages du secteur se sont relevées seulement depuis peu des attentats terroristes à la bombe de 2002 et 2003, alors que bien des familles dépendent ici des dollars du tourisme.

« Nous nous efforçons de donner au monde une image de la situation à Bali et une information objectives, de telle sorte que les touristes n’aient pas peur de venir », a déclaré le directeur de la Commission nationale, Bayu Krisnamurthi. « Il faut être prudent, mais il ne faut pas avoir peur. Il faut qu’on sache que les autorités ici prennent des mesures. »

Les autorités locales procèdent à l’élimination des oiseaux dans les zones affectées et elles essayent d’interdire la volaille venant de l’île voisine de Java, d’où on pense que provient le virus touchant Bali.


 

 

Vidéo (en anglais)

22 août 2007 :
Depuis Bali, la correspondante de l’UNICEF, Suzanna Dayne, parle des récents décès dus à la grippe aviaire en Indonésie.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche