Indonésie

L’UNICEF va distribuer 100 000 trousses de prévention de la grippe aviaire en Indonésie

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007
En Indonésie, des agents de santé locaux montrent le contenu de la trousse de prévention de la grippe aviaire distribuée par l’UNICEF.

Par Arie Rukmantara

GARUT, Indonésie, le 5 juin 2007 – Pour les habitants de Garut, à six heures de route à l’ouest de la capitale Jakarta, le lundi n’est habituellement que le premier jour de la semaine de travail. 

Mais il en fut tout autrement le lundi 14 mai, lorsque Garut reçut ses premières trousses de prévention de la grippe aviaire. Elles contenaient des masques, des gants et du savon, ainsi que des banderoles, une brochure explicative et des disques numériques avec des courts métrages expliquant comment prévenir et contrôler la grippe aviaire.

Ces trousses représentent une nouvelle arme dans la lutte contre la grippe aviaire, et leur arrivée dans la région rurale de Garut signalait le début d’une nouvelle phase dans ce combat.

Réduire les risques de maladie

« Nous allons nous assurer que les membres de cette communauté utilisent ces trousses de la manière qui convient pour les aider à enrayer la propagation de la grippe aviaire dans ce district, et avec un peu de chance se débarrasser aussi du virus », indique le chef de l’administration sanitaire de Garut. 

Les chefs de villages se serviront de ces trousses comme d’un outil pédagogique pour démontrer des méthodes simples et efficaces de réduction des risques de propagation et de contamination.

Ces trousses sont le fruit d’une initiative de l’UNICEF soutenue par le Comité national indonésien de contrôle de la grippe aviaire et de préparation à la pandémie, en collaboration avec le Gouvernement du Japon. L’UNICEF compte en distribuer un total de 100 000 aux villages de Java et du sud du Sulawesi.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007
Un enfant regarde des pigeons dans une cage avant que ne commence l’élimination massive de volailles ordonnée dans la région Central Jakarta (Indonésie), à la suite d’une recrudescence du nombre de victimes causées par la grippe aviaire cette année.

Les points chauds de la grippe aviaire en Indonésie

Le virus H5N1 de la grippe aviaire demeure une préoccupation sérieuse en Indonésie et dans le monde entier. Bien que ce virus extrêmement pathogène touche principalement les oiseaux, il a aussi infecté au moins 98 personnes en Indonésie (plus que dans tout autre pays), dont 78 en sont mortes. Les experts craignent que le virus connaisse d’autres mutations qui le rendent plus apte à se propager chez les humains, avec le potentiel de déclencher une pandémie mondiale.

L’UNICEF a choisi Garut, un des points chauds de la grippe aviaire en Indonésie, comme première localité à recevoir la trousse de prévention, surnommée Al Kit.  

Ce district tranquille a fait les gros titres dans le monde entier en août 2006, date à laquelle les experts suspectaient qu’un grand nombre d’habitants avaient été contaminés par le virus. Plus de 2 000 résidents du district se sont vu administrer des médicaments antiviraux dans le cadre de mesures de prévention sans précédent.

Lors de la phase terminale de l’épidémie, trois personnes ont été testées positives au virus H5N1 de la grippe, dont deux sont mortes. Garut a aussi connu d’autres poussées de l’épidémie : à ce jour, il y a eu un total de cinq cas confirmés de contamination au H5N1, et quatre morts.

Mesures de prévention locale

L’UNICEF distribuera 1 200 trousses de prévention à 21 sous-districts de Garut, fournissant à plus de 2 millions de personnes toutes instructions pratiques pour se protéger de la grippe aviaire et en préserver leur famille et leur communauté.  

« On va inciter les gens à mener des actions collectives de nettoyage de leur quartier afin de se débarrasser de la grippe aviaire », affirme l’administrateur sanitaire de Garut, répercutant le message figurant sur la banderole de l’UNICEF contenue dans les trousses. 

Certains dirigeants de communautés ont été motivés par la distribution de ces trousses, et ils ont résolu d’aller encore plus loin. « Ils comptent mettre en place des postes publics de lavage des mains pour permettre aux villageois de promouvoir des comportements sains et propres », dit Esti Fariah, agent de mobilisation sociale de l’UNICEF pour l’ouest de Java.

Pendant ce temps, l’agence nationale de coordination pour le contrôle de la grippe aviaire envoie une lettre de remerciement aux dirigeants locaux pour leur participation à la campagne nationale de contrôle de la grippe aviaire et de protection des vies humaines. « Ces trousses de prévention sont une façon simple d’informer nos communautés du problème de la grippe aviaire », dit la lettre. « On ne pourra le résoudre que si l’on s’y emploie tous ensemble et que l’on agit tout de suite. »


 

 

Recherche