Indonésie

Campagne de vaccination pour les enfants touchés par les inondations à Djakarta (Indonésie)

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007/Moran
Un enfant est vacciné contre la rougeole au cours d’une campagne de vaccination à Djakarta, en Indonésie.

Par Arie Rukmantara and Suzanna Dayne

DJAKARTA, Indonésie, 21 février 2007 – Lorsqu’elle a entendu dire qu’il y avait une campagne de vaccination gratuite en cours, Linda, 27 ans, n’a pas hésité à emmener ses deux fillettes dans un centre de santé d’urgence au centre de Djakarta.

« Lorsque j’ai entendu ça, aux hauts parleurs de la mosquée locale, j’ai immédiatement décider d’y emmener mes filles, » dit-elle. « Notre maison avait été inondée par des eaux polluées et je craignais que mes filles ne tombent malades. Voilà pourquoi je suis venue. »

Les inondations qui ont frappé Djakarta et les districts environnants au début du mois ont entraîné des déplacements massifs de population mais elles ont aussi exposé plus de 700 000 enfants aux risques de maladies mortelles.

L’UNICEF et le Gouvernement indonésien ont réagi rapidement en lançant une campagne de vaccination, au cours de laquelle médecins, infirmières et assistantes sociales ont fait du porte à porte pour vacciner les enfants contre la rougeole et la polio. Les enfants ont aussi reçu des compléments en vitamine A pour les aider à améliorer leur résistance immunitaire.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007/Moran
Après la vaccination de ses deux filles contre la rougeole et la polio, Linda, une maman de 27 ans, se fait vacciner contre le tétanos.

Une campagne pour la vaccination de 15 millions de personnes

« Certes, dès le premier jour des inondations, nous avons pu mettre en place un service médical dans la zone touchée par les crues, mais nous savions qu’une campagne itinérante s’avérait nécessaire pour enrayer d’éventuelles flambées de maladies », affirme le Dr Kingma Widjaja, qui dirige un centre de santé communautaire à Djakarta.

Varel, le bébé de Linda, âgée de sept mois, fut l’une des toutes premières à profiter de la campagne. Le reste de l’île de Java (où se situe Djakarta) lancera sa campagne un peu plus tard avec pour objectif la protection contre la rougeole de plus de 15 millions d’enfants.

Au niveau mondial, cette maladie est l’une des plus faciles à prévenir, et malgré d’immenses progrès faits au cours des dernières années, elle continue de tuer quelques 350 000 enfants par an, d’après l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007/Moran
Un agent de santé vaccine un petit enfant contre la polio au cours de la campagne de vaccination pour les jeunes victimes des inondations dans le centre de Djakarta.

L’Initiative contre la rougeole favorise la prise de conscience

« Il existe une stratégie mondiale pour faire reculer la rougeole », affirme le Dr Wibowo, un des responsables de l’UNICEF pour la santé en Indonésie. Il ajoute que, dans le cadre de cette stratégie, l’OMS, l’UNICEF, la Croix-Rouge des Etats-Unis, les US Centers for Disease Control et Fondation pour les Nations Unies – entre autres partenaires de l’Initiative --  travaillent ensemble dans 47 pays, y compris l’Indonésie.

Leur objectif est ambitieux : faire baisser de 90 % d’ici à 2010 le nombre de décès dus à la rougeole.

« Nous avons mis en place un service public d’information, produit du matériel pédagogique et nous travaillons en étroite collaboration avec les médias pour sensibiliser davantage le grand public à ce problème, dit le Dr Wibowo.  Ce travail est capital, parce que beaucoup d’habitants de la région ne se rendent pas compte des dangers de la rougeole, de la polio et d’autres maladies évitables.”


 

 

Vidéo (en anglais)

21 février 2007:
Suzanna Dayne de l’UNICEF présente la campagne de vaccination pour protéger les enfants touchés par les récentes inondations à Djakarta (Indonésie).
 VIDEO  haut | bas

Recherche