Indonésie

Les secours de l’UNICEF parviennent aux enfants et familles affectés par les inondations de Djakarta

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007/Purnomo
Des enfants portent des trousses d’hygiène distribuées par l’UNICEF aux victimes des inondations à Djakarta.

Par Suzanna Dayne

DJAKARTA, Indonésie, 12 février 2007 – Les pluies torrentielles ont cessé, l’eau commence à baisser et des milliers d’habitants de Djakarta et des régions avoisinantes rentrent maintenant chez eux.

Les camions poubelles circulent sans arrêt dans la ville pour les opérations de nettoyage pendant que des fournitures d’urgence, d’une valeur de plus de 150 000 dollars, sont distribuées aux habitants pour les aider à reconstruire leur vie.

Lorsque le niveau des eaux était au plus haut au cours de ces inondations – les pires que la ville ait connues depuis 5 ans – plus de 500 000 personnes ont dû fuir leurs foyers. Les inondations oint également paralysé une grande partie de la ville,  ravageant les routes, perturbant l’alimentation en eau potable, et mettant à mal les réseaux électriques et téléphoniques.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007/Purnomo
Une femme obtient des trousses d’hygiène de l’UNICEF dans un abri temporaire pour les victimes des inondations, à Bukit Duri, un quartier de Djakarta.

Accès à de l’eau salubre

La distribution d’eau salubre est une des priorités des efforts de secours.

« Beaucoup de gens sont sans accès à de l’eau salubre depuis une semaine, ce qui risque de provoquer une flambée de maladies chez les enfants », assure le Représentant de l’UNICEF en Indonésie Gianfranco Rotigliano.

Pour éviter la propagation de maladies d’origine hydrique chez les enfants les plus jeunes, l’UNICEF a demandé aux communautés de ne pas distribuer de lait maternisé aux victimes des crues, car de nombreuses familles n’ont pas accès facilement à de l’eau propre et n’ont pas les moyens de la purifier.

Pour répondre aux énormes besoins en eau potable, 30 citernes souples ont été installées en divers endroits stratégiques de la capitale. Elles peuvent assurer l’alimentation en eau potable de quelque 240 00 personnes. De plus, l’UNICEF distribuera aux familles affectées par la catastrophe 5 000 jerrycans (pour le transport de l’eau potable), 2 500 bouteilles de produit destiné à la purification de l’eau et des dizaines de comprimés de purification de l’eau.

Suite à la demande du Gouvernement indonésien, l’UNICEF distribue aussi plus de 8 300 trousses d’hygiène. Conçue pour répondre aux besoins sanitaires de base d’une famille de cinq personnes, chaque trousse comprend une cuvette de plastique, un sarong, une serviette, du dentifrice, du savon et de la lessive.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007/Purnomo
Des résidents de Djakarta, aidées par la police indonésienne, nettoient les rues de la ville après la décrue.

Crainte des maladies

Dans de nombreux quartiers de Djakarta, les crues ont laissé des couches de boue et d’ordures mêlées. On craint que des maladies ne se propagent rapidement car les gens s’entassent dans des abris d’urgence bondés ou  rentrent dans des maisons sans accès à de l’eau potable, à l’électricité ou à des sanitaires. Les agents de santé locaux affirment que des dizaines de milliers de personnes sont déjà soignées pour des problèmes variés, diarrhée, infection cutanées etc.

De concert avec le gouvernement, l’UNICEF prévoit de lancer une campagne de vaccination grâce à laquelle les enfants affectés par les inondations se feront vacciner contre la polio et la rougeole, et recevront des suppléments de Vitamine A pour renforcer leur système immunitaire.

L’UNICEF travaillera également avec le gouvernement pour évaluer les dégâts subis par les quelque 14 000 écoles qui ont été inondées.


 

 

Vidéo (en anglais)

10 février 2007 :
La correspondante de l’UNICEF Rachel Warden présente un reportage sur l’aide d’urgence de l’UNICEF aux enfants et familles touchés par les inondations de Djakarta (Indonésie).
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche