Indonésie

L’UNICEF achemine des secours d’urgence aux milliers de victimes du tremblement de terre d’Indonésie

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2006/Estey
À l’aéroport de Solo, situé dans le centre de l’île de Java en Indonésie, les approvisionnements de l’UNICEF destinés aux rescapés du séisme sont chargés sur des camions à destination de la ville voisine de Yogyakarta .

Par Sabine Dolan

NEW YORK, États-Unis, 30 mai 2006 – Les secours d’urgence de l’UNICEF affluent dans la région centrale de l’île de Java, en Indonésie, destinés aux milliers de victimes du tremblement de terre de samedi.

Depuis lundi, des avions-cargos livrent en urgence les secours indispensables sur l’aéroport de Solo, à 90 minutes par la route de la ville de Yogyakarta. C’est dans cette ville, où le séisme a atteint une intensité de 6,2 sur l’échelle de Richter, que les dégâts ont été les plus considérables.

Ce pont aérien a permis de livrer des réservoirs d’eau, des tentes familiales et des tentes pour les écoles, des colis de loisirs pour les enfants, des centaines de bâches en plastique pour monter des abris, des réchauds au kérosène ainsi que des colis d’ustensiles de cuisine. Les premières opérations de secours ont simultanément permis de distribuer 20 000 trousses d’hygiène contenant les articles de toilette indispensables.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2006/Estey
À l’hôpital de district de Bantul, à Yogyakarta, des bénévoles distribuent les trousses d’hygiène de l’UNICEF qui contiennent des articles de toilette essentiels tels que savon, dentifrice et brosse à dents, une serviette et une cuvette.

L’aide aux enfants séparés de leurs familles

Au moins 30 000 personnes ont été blessées et plus de 130 000 sont sans abri et ont été déplacées à la suite des dégâts considérables qui ont endommagé maisons et autres bâtiments dans toute la région. À l’heure qu’il est, on compte près de 5 500 morts.

À l’hôpital du district de Bantul, le quartier le plus touché de Yogyakarta, les scènes de désespoir se multiplient et de nouvelles victimes continuent d’affluer, portées sur des civières. Environ la moitié des blessés qui y sont traités sont des enfants, les lendemains immédiats du séisme leur font courir des risques particulièrement graves.

« Ils ne peuvent pas se débrouiller seuls, alors, s’ils sont séparés de leurs parents ou de leur famille, ils sont extrêmement vulnérables, » explique John Budd, le responsable de l'UNICEF chargé de la communication en Indonésie. « C’est un grave problème pour l’UNICEF, s’assurer que ces enfants seront correctement identifiés et qu’ils seront réunis avec leurs familles qui pourront s’occuper d’eux. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2006/Estey
Dans l’hôpital de district de Bantul submergé par la foule des victimes, une mère lave son jeune enfant avec du savon en puisant de l’eau dans un seau; sa fille couchée par terre se remet de ses blessures.

24 heures sur 24

Au cours des six prochains mois, l’UNICEF consacrera une grande partie de ses efforts de secours et d’aide au rétablissement de conditions de vie normales dans le centre de Java aux interventions suivantes :

  • Soutien psychologique aux enfants victimes de la catastrophe, certains d’entre eux ayant été gravement traumatisés
  • Aide au développement des collectivités locales par la création de centres pour les enfants, zones de sécurité où ceux-ci pourront à la fois recevoir un soutien psychosocial et participer à des activités récréatives
  • Prévention de la violence contre les enfants et de leur exploitation, y compris la lutte contre le travail des enfants et le trafic d’enfants.

Un grand nombre des communautés locales victimes du récent tremblement de terre ont aussi été frappées ces temps derniers par une série de désastres – depuis le tsunami de 2004 jusqu’à l’éruption volcanique du Mont Merapi en passant par l’épidémie de grippe aviaire. Aujourd’hui, l’UNICEF et ses partenaires travaillent 24 heures sur 24 pour fournir une aide essentielle à des enfants et des familles qui ont une fois encore désespérement besoin d’aide.


 

 

Vidéo (en anglais)

30 mai 2006 :
Reportage de Sabine Dolan, correspondante de l’UNICEF, sur l’arrivée des secours d’urgence très attendus qui affluent maintenant dans la région centrale de Java.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

27 mai 2006 : John Budd, le responsable de l'UNICEF chargé de la communication en Indonésie, décrit les efforts déployés pour venir immédiatement au secours des familles victimes du séisme qui a frappé le centre de Java. Reportage de Sabine Dolan.
 AUDIO écouter

Recherche