Inde

Des équipes médicales mobiles envoyées à Mumbai

Image de l'UNICEF
© UNICEF India/2005/Bagla
Pratimesh Shirke, neuf ans, est soigné dans un camp médical mobile à Mumbai

Par Pallava Bagla

MUMBAI, Inde, 5 août 2005 – Pratimesh Shirke, neuf ans, a eu de la chance. Alors que les flots de l’inondation envahissaient son logement, atteignant une hauteur de 3 mètres, il a réussi à fuir. Il s’est blessé à la tempe, une coupure relativement bénigne mais qui pourrait facilement s’infecter si elle n’était pas soignée correctement.

Son père, Sampat Shirke, s’est lui aussi coupé, à la main, alors qu’il le hissait sur le toit de leur logement d’une pièce, dans le faubourg de Kalina, un quartier de Mumbai situé au niveau de la mer.

Heureux d’être en vie, le père et le fils ont été soignés à la clinique médicale mobile de Ganesh Nagar, créée par l’UNICEF et la Société pour l’enseignement de la nutrition et l’action sanitaire – Society for Nutrition Education and Health Action (SNEHA), afin de répondre aux besoins médicaux des survivants les plus vulnérables de cette immense métropole.

Image de l'UNICEF
© UNICEF India/2005/Bagla
Des victimes de l’inondation attendent de recevoir des soins et des approvisionnements d’urgence.

« La situation est grave et on ne peut écarter la possibilité de flambées épidémiques dans ces zones urbaines surpeuplées, alors que nous n’en sommes encore qu’au début », a déclaré le Dr Baya Kishore, de l’UNICEF,  responsable du Projet pour la santé et la nutrition à la clinique médicale mobile. 

Le 27 juillet, des pluies de mousson sans précédent ont provoqué des inondations dans un bon nombre de quartiers résidentiels de Mumbai et dans les zones côtières de l’État de Maharashtra. Plus de 1 000 personnes auraient péri noyées et 10 000 autres ont dû être évacuées des basses terres.

L’aide d’urgence fournie par l’UNICEF

L’UNICEF s’est efforcé d’apporter une aide d’urgence et a fourni un million de comprimés contenant du chlore pour la purification de l’eau potable. Ces comprimés ont été distribués rapidement aux populations sinistrées, dans le but d’endiguer une flambée de maladies d’origine hydrique.

Image de l'UNICEF
© UNICEF India/2005/Bagla
L’UNICEF fournit des médicaments aux victimes des inondations.

À la demande du gouvernement, 300 000 sachets de sels de réhydratation orale (SRO) ont également été fournis dans le but de réduire au minimum les maladies diarrhéiques. En outre, la Division des approvisionnements de l’UNICEF est en train d’expédier par avion 5 000 bouteilles de fluide intraveineux (Ringer Lactate pour perfusion IV) depuis Copenhague, au Danemark.

Malgré l’eau stagnante et les amoncellements énormes d’ordures, on ne signale pas de flambée épidémique. Le risque de voir surgir des maladies telles que la typhoïde, la grippe, le choléra, la leptospirose et la diarrhée infectieuse préoccupe les services sanitaires officiels.  

L’UNICEF a également créé un service d’assistance téléphonique 24 heures sur 24 ainsi qu’un centre de coordination pour l’organisation des efforts de secours.

« Des médicaments et des soins sont nécessaires d’urgence afin de faire face aux besoins des femmes et des enfants qui ont énormément souffert des inondations », a déclaré le Dr Armida Fernandez, administrateur de la Société pour l’enseignement de la nutrition et l’action sanitaire.


 

 

Vidéo (en anglais)

5 août 2005 :
Reportage de la correspondante de l'UNICEF Kun Li sur l'aide d'urgence fournie par l'UNICEF aux victimes des inondations à Mumbai.

bas | haut débit
(Real Player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Recherche