Inde

Lancement d’une campagne de promotion pour l’éducation des filles au Gujarat en Inde

Image de l'UNICEF
© UNICEF India/2004
Une écolière dans le Gujarat

NEW DELHI, Inde, 22 juin 2004 – En Inde, environ 26 pour cent des filles de 6 à 14 ans ne vont pas à l’école. Ceci est dû en bonne partie au Gujarat, un Etat de l’Inde occidentale, qui possède une population d’une importance comparable à celle de l’Ukraine, et dont plus de 40 pour cent des femmes sont analphabètes.

L’Inde participe à l’initiative de l’UNICEF « 25 d’ici 2005 » visant à éliminer les disparités entre sexes dans l’enseignement primaire d’ici à 2005. Huit pays d’Asie se sont joints à cette initiative qui est axée sur les régions où la scolarisation des filles est la plus faible – et où les progrès qui seraient réalisés auraient une incidence sensible sur les objectifs mondiaux d’inscription de tous les enfants à l’école, les filles comme les garçons.

La semaine dernière, lors d’une campagne d’inscription massive, près de 140 000 enfants, dont plus de 68 000 filles, ont été inscrits dans des écoles de villages du Gujarat.

La campagne, lancée officiellement par le Premier ministre du Gujarat le 14 juin 2004 avec trois jours spécialement consacrés à l’éducation des filles, s’inscrit dans le cadre des stratégies du gouvernement de cet Etat, s’efforçant de combler le fossé qui demeure entre les taux d’alphabétisation des hommes et des femmes : 58,6 pour cent seulement des femmes du Gujarat sont alphabétisées contre 80,5 pour cent des hommes.

La campagne a été accueillie avec un intérêt et un enthousiasme extraordinaires.

Image de l'UNICEF
© UNICEF India/2004
Des enfants accueillent d’autres enfants dans une salle de classe du Gujarat

Des enfants ont organisé eux-mêmes des rassemblements dans les villages pour mieux faire passer le message de cette campagne de scolarisation. En outre, des cérémonies se sont déroulées où les membres du comité pour l’enseignement du village, et des associations de parents et d’enseignants se sont officiellement engagés à inscrire les enfants à l’école et à veiller à ce qu’ils aillent assidûment en classe.

Le bureau de l’UNICEF a apporté son concours au gouvernement du Gujarat en planifiant la campagne d’inscription et en fournissant du matériel de promotion (notamment des affiches et des certificats constatant l’engagement officiel en faveur de la scolarisation). Des fonctionnaires de l’UNICEF se sont en outre rendus dans des villages dont le taux d’alphabétisation des femmes est faible afin de suivre et d’appuyer les actions liées à cette campagne.

Le Gujarat est l’un des Etats indiens les plus prospères, avec un revenu par habitant de 507 dollars EU, mais ses résultats sont médiocres en matière d’alphabétisation des femmes.

Alors que les campagnes de scolarisation du Gujarat, effectuées ces dernières années, visaient à la fois les garçons et les filles, l’accent a été mis plus particulièrement, depuis 2003, sur l’inscription des filles, lorsque le recensement de 2001 a permis de constater que le taux de croissance décennal d’alphabétisation des femmes dans le Gujarat était bien inférieur à la moyenne nationale (7,8 pour cent contre 14 pour cent).

Parmi ceux qui ont joué un rôle majeur dans la campagne de scolarisation, on compte des ministres, des membres de l’assemblée et des hauts fonctionnaires du Gujarat. Ces hauts fonctionnaires, dans le cadre d’une directive du Premier ministre, se sont rendus dans plus de 2 000 villages où le niveau d’alphabétisation des femmes n’atteignait pas 20 pour cent afin de convaincre les anciens et les familles d’envoyer leurs filles en classe et de veiller à ce qu’elles ne quittent pas l’école.


 

 

Le travail de l'UNICEF

Recherche