Coupe du Monde de la FIFA 2006

Rocio Bello Bautista, 15 ans, la résilience par le football de rue au Pérou

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Rocio, quinze ans, et ses amies se reposent après un match disputé sur un terrain de jeux de Villa El Salvador au Pérou.

Au moment ou la Coupe du Monde de la FIFA 2006 démarre, l'UNICEF et la FIFA font campagne pour assurer un monde en paix pour les enfants. Ceci est le profil d'un des joueurs phare de l'équipe de l'UNICEF.

Par Anna Azaryeva

NEW YORK, États-Unis – C’est un sombre jeudi après-midi après la fin des classes et Rocio Vanessa Bello Bautista, 15ans, n’a pas un instant à perdre. Elle se dirige vers un terrain de jeux local de Villa Salvador au Pérou, pour participer à un match de football.

« Je joue au foot tous les jours après l’école » raconte Rocio qui a pris une pause au cours du match joué sur une surface en ciment qui sert de terrain de football et de court de basket. « Qu’est ce que j’aime dans le football? J’aime inspirer les gens, j’aime inspirer les filles, j’aime taper dans le ballon et le contrôler! »

Villa El Salvador est une vaste zone nouvellement urbanisée qui a une population de plus de 300 000 personnes. Dans les années 70, des migrants sans ressources se sont installés dans cette prairie désertique à 19 km de Lima, sans accès aux services essentiels et sans soutien extérieur. La pauvreté et le chômage sont encore courant dans ce bidonville. Beaucoup d’adultes se rendent quotidiennement à Lima pour trouver du travail et laissent souvent les enfants livrés à eux-mêmes.

Un endroit pour jouer en sécurité

Jusqu’à tout récemment, Rocio et ses amies avaient du mal à trouver des endroits pour faire du sport en toute sécurité. Les rues des quartiers les plus déshérités de Villa El Salvador sont souvent contrôlées par des gangs alimentés par le commerce de la drogue et l’alcoolisme qui sévit.

Bien qu’abritant une population défavorisée, Villa El Salvador est devenue un modèle célèbre de démocratie participative. L’un des objectifs clés de la communauté est de sécuriser les rues pour permettre aux enfants d’y jouer.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Rocio joue en position d’avant dans l’équipe organisée par Deporte y Vida, un programme qui vise à renforcer l’intégration sociale et la communauté par la pratique du sport.

Deporte y Vida (Sport et Vie), le programme avec lequel Rocio joue au football, utilise le sport pour favoriser l’éducation et l’esprit communautaire chez les enfants à risque – et leur fournit un espace de jeu sécurisé. Cinq de ces programmes existent à travers le Pérou et environ 1400 filles et garçons y sont enrôlés.

Pour Rocio, le football est beaucoup plus qu’un sport; c’est une occasion de se faire des amies et de devenir plus sûre de soi. « Je pense que, d’une certaine façon, le football a changé ma vie, m’a rendue plus heureuse, dit-elle, maintenant je suis plus ouverte avec les autres. Avant, j’étais une fille très timide et je ne parlais pas beaucoup. »

À côté du terrain de jeux où ont lieu les entraînements et les tournois de football, on trouve une salle où les enfants se reposent et font leurs devoirs. « Quand je serai grande, je voudrais être secrétaire, dit Rocio, ou étudier pour devenir guide pour les touristes qui viennent visiter le Pérou. »

Le football, un chemin vers la paix

Depuis que les tournois de football ont commencé, raconte Rocio, il n’y a plus autant de violence dans les rues de Villa El Salvador. « Le sport a beaucoup aidé avec le problème des gangs, parce que les enfants s’enthousiasment plus pour le sport que pour la violence » explique-t-elle.

Rocio et les autres jeunes joueuses n’ont pas d’uniforme, ou de grand terrain de football pour s’entraîner, mais le football de rue qu’elles pratiquent est ouvert à tous et inspire un puissant esprit de jeu collectif. « Ce que je préfère dans la position d’avant, dit-elle, est de passer le ballon à d’autres filles, sans en ignorer une parce qu’elle ne sait pas jouer ou parce qu’elle ne shoote pas bien. »

Une équipe d’adolescents de Deporte y Vida participera au premier Championnat du monde de football de rue qui se déroulera à Berlin, du 2 au 8 juillet, en parallèle avec la Coupe du Monde 2006 de la FIFA. Les jeunes footballeurs qui participeront à la compétition viennent de programmes sociaux de 24 pays différents qui utilisent le football pour promouvoir la non-violence et le développement.

Le joueur préféré de Rocio est Ronaldinho et elle espère que l’équipe du Brésil remportera la Coupe du Monde. « Quand vous jouez au football, ça vous remonte le moral, que vous gagniez ou que vous perdiez » déclare-t-elle en s’apprêtant à rejoindre son équipe sur le terrain.


 

 

Vidéo (en anglais)

Rocio Vanessa Bello Bautista, 15 ans, explique comment jouer au football de rue enrichi sa vie et celle d’autres adolescentes de Villa El Salvador au Pérou. Filmé par Christian Mejia et produit par Rachel Warden.
 VIDEO haut | bas

Messages vidéo d'intérêt public

Les messages d'intérêt public « Superfans » réunissent des footballeurs internationaux de la Coupe du Monde de la FIFA 2006
 VIDEO  haut | bas

L'esprit de l'équipe UNICEF
 VIDEO  haut | bas

En anglais

Les coulisses de "Superfans"
 VIDEO  haut | bas

Recherche

 
UNICEF - FIFA World Cup 2006 - UNITE FOR PEACE