L'UNICEF dans les situations d'urgence

L'UNICEF et ses partenaires sont lancés dans une course contre la montre alors que la crise empire dans la Corne de l'Afrique

Par Priyanka Pruthi

NEW YORK, États-Unis, 28 juillet 2011 - l'Histoire se répète dans la Corne de l'Afrique. Les images d'enfants gravement sous-alimentés - et de gens qui marchent sur de grandes distances à travers une terre desséchée, à la recherche de nourriture et d'eau - hantent la conscience publique. Une combinaison qui allie sécheresse, conflit et prix des denrées alimentaires montant en flèche, et qui s’avère mortelle  pour les enfants les plus vulnérables de la région et leurs familles.

VIDÉO (en anglais) : 27 juillet 2011 - le Directeur adjoint des programmes d'urgence de l'UNICEF, Dermot Carty, explique l'action de l'organisation en réponse à l'aggravation de la crise dans la Corne de l'Afrique, qui combine à la fois sécheresse, conflits et forte augmentation des prix des denrées alimentaires.  Regarder dans RealPlayer

 

La crise qui va de mal en pis, exige une action sans précédent. La semaine dernière, la famine a été déclarée dans les régions du sud somalien de Bakool et du Bas-Chebeli. Plus de 11 millions de personnes ont toujours désespérément besoin de l'aide humanitaire.

Parvenir jusqu’aux populations déplacées, réfugiées et affectées par la sécheresse est un véritable défi pour les organisations humanitaires. Vouloir sauver des vies devient une véritable course contre la montre.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-1203/Holt
Dans un camp de déplacés par la sécheresse de Mogadishio, la capitale somalienne, des femmes et des enfants portent des récipients à un point de distribution d'eau.

« Pour l'UNICEF, la crise dans la Corne de l'Afrique est une priorité », a déclaré le Directeur adjoint des programmes d’urgence de l'UNICEF, Dermot Carty. « L'organisation toute entière est concentrée sur cette situation et mobilise toutes les ressources qu'elle peut offrir au niveau mondial ».

« Une très mauvaise situation »

M. Dermot Carty a précisé que le personnel dans les pays affectés travaille actuellement pour livrer de l'eau, des sanitaires et des services d'hygiène, ainsi que nourriture, protection et éducation aux enfants.

« Pendant des années, nous avons prévenu que la situation dans la région était particulièrement fragile », a-t-il ajouté. « Prenez les conditions météorologiques, multipliez-les par le conflit en cours, ajoutez y les problèmes associés aux prix des denrées alimentaires qui augmentent en raison des pénuries alimentaires, et vous avez une très mauvaise situation ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-1189/Holt
Dans une clinique temporaire de la zone de Wardhiglay à Mogadishio, la capitale somalienne, une femme porte son bébé malade et une ordonnance pour des sels de réhydratation orale afin de soigner l'enfant qui des diarrhées.

L'UNICEF a adopté une approche globale pour ses  interventions d'urgence en  intensifiant rapidement son action dans toutes les régions précitées. L'organisation se concentre aussi sur la santé de l'enfant, en les vaccinant contre des maladies évitables comme la rougeole.

« Dans les régions où l'accès est rendu particulièrement difficile pour des raisons de sécurité, nous mettons en oeuvre nos interventions en partenariat avec la société civile locale ou des organisations de type ONG » a expliqué  Mr. Dermot Carty.

Des besoins énormes

Au cours de deux prochains mois, l'UNICEF espère atteindre 300 000 familles pour la seule Somalie déchirée par le conflit - dont 360 000 enfants de moins de cinq ans.

Épuisée par plus de deux décennies de guerre civile, la population somalienne, malade de la faim, s'enfuit maintenant vers les camps de réfugiés de l'autre côté de la frontière en Éthiopie et au Kenya. Leurs besoins sont énormes.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-1182/Holt
Des femmes et des enfants font la queue pour une distribution de nourriture au camp Badbado de Mogadishio, en Somalie. Le camp abrite près de 30 000 personnes qui ont été déplacées des régions rurales affectées par la sécheresse.

Mais malgré l'urgence de la crise, l'UNICEF continue d'être confronté à un manque de financements. La totalité de ses besoins pour répondre à l'urgence dans la Corne de l'Afrique atteindra environ 300 millions d'ici à la fin de 2011. Bien que des contributions significatives ont été faite par des gouvernements – et par des donateurs privés grâce au travail de collecte des Comités nationaux pour l'UNICEF – il continue de manquer un peu plus de 200 millions de dollars

Une assistance vitale

« Je pense que nous devons nous concentrer en permanence sur la question qui importe », a expliqué M. Dermot Carty. « Des enfants meurent et continueront de mourir si nous n’intervenons pas à très court terme pour délivrer une aide humanitaire suffisante ».

Il a ajouté : « vous et moi bénéficions de trois repas par jour, c'est un grand privilège auquel nous ne réfléchissons même pas. Vous et moi tournons chaque jour le robinet pour avoir un verre d'eau potable – c'est formidable ! Mais les enfants de Somalie donneraient un bras pour avoir chaque jour un verre d'eau et un repas nourrissant, auquel ils ont pourtant droit ».


 

 

Sécheresse dans la Corne de l'Afrique

L'UNICEF et SAACID promeuvent l'allaitement au sein exclusivement dans les communautés affectées par la sécheresse en Somalie
 avec vidéo

Une école itinérante pour répondre aux prières d'une jeune fille de Turkana
 avec vidéo

Les taux d'infection à la rougeole déclinent, après une campagne de vaccination réussie en Somalie

Dans le sud de la Somalie, la famine recule mais des millions de personnes sont toujours dans le besoin
 avec vidéo

L'histoire d'Ekalale : les soins de proximité sauvent des vies à Turkana, au nord-ouest du Kenya

En Somalie, les espaces « amis des enfants » appuyés par l'UNICEF offrent un soutien aux enfants déplacés
 avec vidéo

Les fournitures médicales arrivent au Kenya, avec l'aide du Duc et de la Duchesse de Cambridge
 avec vidéo

À Copenhague, le Duc et la Duchesse de Cambridge visitent le Centre d'approvisionnement de l'UNICEF
 avec vidéo

Une interview d'Hannan Sulieman, de l'UNICEF Somalie : « C'est pour les enfants, où qu'ils se trouvent »
 avec vidéo

Les avantages et les inconvénients des pluies saisonnières dans un Kenya desséché
 avec vidéo

Des journalistes somaliens suivent un atelier soutenu par l'UNICEF et centré sur le reportage humanitaire
 avec vidéo

Reportage sur le terrain : sauver
des vies dans la
Corne de l'Afrique,
un enfant à la fois

Longtemps attendues, les pluies sont à l'origine de nouveaux déplacements et de décès d'enfants

Les Ambassadeurs itinérants de l'UNICEF lancent un appel pour continuer le soutien à la Corne de l'Afrique
 avec vidéo

Toutes les histoires relatives aux urgences ...

Recherche