Le sport au service du développement

De jeunes reporters militent pour l’éducation lors de la Coupe d’Afrique des Nations MTN, GHANA 2008

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2008/Brisebois
A Accra, Edith Asamani, 17 ans, et Steven Iseh, 15 ans, deux jeunes reporters, militent pour une éducation de qualité lors de « Gems of Our Times », une émission diffusée dans tout le pays pendant la Coupe d’Afrique des Nations MTN, GHANA 2008.

l’UNICEF pour sensibiliser le pays à la campagne « Une Education de qualité pour tous les enfants », au cours de la Coupe d’Afrique des Nations MTN, GHANA 2008.

Les reporters ont participé à une émission de radio pour jeunes « Gems of Our Times » (« Bijoux de notre temps »), diffusées sur les ondes de la radio nationale tout au long du tournoi de foot. On a pu les entendre dans tout le pays, exhortant les enfants à aller à l’école et demandant aux adultes d’assumer leurs responsabilités et de veiller à ce que tous les enfants aient accès à une éducation de qualité.

« C’est notre rôle, en tant que jeunes ambassadeurs, de dire aux enfants ghanéens qu’il n’y a pas d’avenir sans éducation », a dit Edith à ses auditeurs au cours du programme.

Le point de vue des enfants

L’UNICEF travaille avec ces jeunes reporters pour insister sur la nécessité d’une éducation de qualité au Ghana, avec le point de vue des enfants. Le projet s’inscrit dans le cadre d’une campagne de sensibilisation plus vaste organisée en collaboration avec la Confédération du football africain et le Comité organisateur local de GHANA 2008.

Edith, qui a récemment fini ses études secondaires, est une militante passionnée des droits de l’enfant depuis qu’elle a 11 ans. Elle raconte sa propre histoire pour aider les autres à comprendre l’importance de l’éducation.

« A chaque étape de ma vie scolaire, j’ai été renvoyée de l’école au moins deux fois par trimestre parce que je n’avais pas payé les frais de scolarité, dit-elle, alors j’ai dû rester à la maison pendant des semaines entières pour aider ma mère à collecter suffisamment d’argent pour pouvoir aller à l’école ».

Stephen travaille depuis plusieurs années pour une émission de radio appelée « Curious Minds » (« Esprits curieux »). A l’antenne, il incite ses auditeurs d’un peu partout dans le pays à raconter leurs histoires sur l’éducation et à partager leurs expériences avec leurs camarades.

Problèmes dans l’éducation

A Sekondi-Takoradi, l’une des villes qui accueillent des matchs de la Coupe d’Afrique des Nations MTN, GHANA 2008, deux autres jeunes reporters – Samuel Tronu, 15 ans, et Sandra Nyarko, 12 ans – s’efforcent d’attirer l’attention du pays sur les problèmes auxquels se heurtent les enfants en âge d’aller à l’école au Ghana.

« Certains enfants abandonnent l’école parce que les conditions ne sont pas bonnes, explique Samuel, il n’y a pas de chaises ou s’asseoir, pas de tables. D’autres n’ont pas de livres, ou pas de stylos ou de crayons ».

Après avoir interviewé de nombreux autres jeunes, Samuel et Sandra se sont rendu compte que de nombreuse familles n’ont pas les ressources nécessaires pour envoyer leurs enfants à l’école. Beaucoup d’enfants sont obligés de travailler tous les matins jusqu’à ce qu’ils aient l’argent nécessaire pour payer le transport à l’école.

Indispensable au succès

Les deux parents de Sandra sont enseignants et ils lui ont inculqué la notion que l’éducation est indispensable au succès dans la vie. « Certaines filles ne vont pas à l’école parce qu’elles sont retenues à la maison pour y faire des travaux domestiques, la cuisine ou le nettoyage par exemple », dit-elle.

L’UNICEF encourage les enfants à se faire entendre sur des questions importantes comme l’éducation. Cela favorise leur liberté d’expression et incite les décideurs adultes à tenir compte des opinions des enfants lorsqu’ils prennent des décisions qui les affecteront.

« Quand on a la possibilité d’aller à l’école, on doit faire preuve de détermination et être prêts à batailler pour réussir, comme quand on joue au foot », note Stephen.


 

 

Vidéo (en anglais)

Novembre 2007:
La Chef de l’éducation pour l’UNICEF dans le Sud-Soudan Sibeso Luswata parle du rôle de l’éducation pour transformer la société.
 VIDEO  haut | bas

Novembre 2007:
La Chef de l’éducation pour l’UNICEF à Khartoum Cecilia Baldeh parle de l’éducation au Darfour.
 VIDEO  haut | bas

Novembre 2007:
Le Représentant de l’UNICEF pour la Côte d'Ivoire Youssouf Omar parle de l’éducation dans les régions du pays affectées par le conflit.
 VIDEO  haut | bas

Recherche