Catastrophe du Raz-de-marée - Pays en crise

Sri Lanka : des programmes psychosociaux aident les enfants à se rétablir et à se faire des amis

Image de l'UNICEF
© UNICEF Sri Lanka/2005/Posing
Les enfants touchés par le raz de marée appartenaient à un bon nombre de groupes ethniques, mais les chances qu’ils ont de se rencontrer et de partager leurs expériences dans cette région touchée par la guerre sont minces la plupart du temps.

Par Leanne Mitchell

TRINCOMALEE, Sri Lanka, décembre 2005,  – Alors que leurs vies ont connu bien des péripéties similaires, il a fallu une catastrophe naturelle pour que Rosinda, 11 ans, et Ashar, 14 ans, deviennent des amis.

Rosinda et Ashar se sont rencontrés à l’occasion d’activités extrascolaires, organisées par l’UNICEF et des organisations non gouvernementales locales (ONG), et destinées aux enfants touchés par le raz de marée de 2004. Pour beaucoup, cette amitié est improbable : Rosinda est tamoule et Ashar musulman.

Leurs familles sont du district de Trincomalee – sur la côte orientale du Sri Lanka, une zone que le raz de marée de l’an dernier a gravement touchée et qui est en train de se relever d’une guerre civile de 20 ans. Cette guerre civile avait conduit les communautés tamoules, musulmanes et cinghalaises à se replier sur elles-mêmes et à vivre isolées presque complètement des autres.

À présent, un groupe d’organisations communautaires locales utilise la catastrophe du raz de marée comme l’occasion pour les enfants et leurs familles de dépasser les années de conflit et d’arriver à se connaître mutuellement. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF Sri Lanka/2005/Posing
Des bénévoles de l’UNICEF organisent des jeux destinés à tous les enfants. Cette « visite exposition » fournit aux enfants affectés par le raz de marée l’occasion de jouer et de rencontrer d’autres enfants qui ont connu des situations semblables.

Rosinda et Ashar se sont rencontrés à l’une de ces manifestations extra-scolaires organisées régulièrement, et auxquelles l’UNICEF et les ONG partenaires réunissent des tamouls, des musulmans et des cinghalais pour des après-midi passés à jouer, à monter des spectacles, à chanter et à faire du sport. 

Le programme aide les enfants à prendre conscience du traumatisme  et de la tension auxquels ils ont été confrontés et à les surmonter. Il permet également d’arriver à un objectif à plus long terme de consolidation de la paix : pour des enfants tels que Rosinda et Ashar, ces réunions ont constitué une chance unique de découvrir la culture et la vie de l’autre. Dans des circonstances « normales » il aurait été très improbable qu’une telle rencontre ait lieu.

« Entre ces rencontres, nous gardons le contact par lettre », indique Ashar, « et parfois, lorsque nous avons une fête musulmane, je l’invite chez moi pour qu’elle célèbre cette fête avec ma famille ».

« Je connais également les fêtes tamoules, et à cette occasion je lui adresse tous mes vœux ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Des enfants tamouls, musulmans et cinghalais se réunissent pour participer à des activités extrascolaires à Gopalapuram, dans le District de Trincomalee.

L’amitié de Rosinda et d’Ashar peut être une petite anecdote dans une longue histoire de conflits et de malheurs. Mais leur histoire montre aussi qu’une catastrophe peut offrir l’occasion d'améliorer, à terme, la compréhension des autres cultures, déclare Mme R. Tharmini, du Centre des Arts du spectacle de Trincomalee.

« C’est une chance pour nos enfants de se réunir et de partager leurs expériences.  Ils arriveront à se connaître mieux, à savoir de quelle manière ils ont été affectés et comment ils peuvent reconstruire leur vie ». 

« Avec deux décennies de guerre, on est parvenu à ce que les gens restent à l’écart les uns des autres, mais, lorsque le raz de marée a frappé, les gens se sont aidés mutuellement, sans tenir compte de leur religion ou de leur ethnie. Cela nous a donné l’occasion de continuer à travailler pour bâtir une paix durable dans la région ». 


 

 

Vidéo (en anglais)

Le correspondant de l’UNICEF, Rob McBride, décrit en quoi les programmes mis en place au Sri Lanka, aident les enfants affectés par le raz de marée à surmonter leur traumatisme et à se faire de nouveaux amis

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket.

Recherche