Catastrophe du Raz-de-marée - Pays en crise

Maldives : des écoles maternelles « mieux reconstruites » qu’avant le raz de marée

Image de l'UNICEF
© UNICEF Maldives/2005/McBride
L’eau devient un outil éducatif lors d’une séance d’ « enseignement par les jeux de rôle et le théâtre », une nouvelle méthode éducative adoptée aux Maldives.

Par Rob McBride

LHAVIYANI ATOLL, Maldives, décembre 2005 - Un murmure d’excitation s’est propagé dans la petite foule d’enfants de 4 à 5 ans, qui s’agitaient dans la cour de récréation sablonneuse en cette chaude fin de matinée. Leur institutrice s’était saisie du tuyau d’arrosage et ils savaient ce qui allait se passer. Lorsque ils se sont fait arroser, ils se sont mis à pousser des cris joyeux.

Ici, dans l’école maternelle de Nooraanee, sur l’île de Naifaru, la meilleure heure de la journée de ces enfants consiste à jouer avec des tuyaux, des seaux et des bouteilles, grâce à l’eau qu’on trouve en abondance à ce moment de la saison des pluies. 

« J’aime remplir d’eau des bouteilles puis verser cette eau sur moi pour me rafraîchir », a dit Nabhaan Mohamed, 5 ans. « Ensuite, j’arrose mes camarades », ajoute-t-il avec un sourire malicieux.

Le fait de jouer avec de l’eau est tout à fait dans l’esprit de l’« enseignement par les jeux de rôle et le théâtre », une méthode soutenue par l’UNICEF pour les enfants des écoles maternelles, adoptée progressivement aux Maldives.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Maldives/2005/McBride
Nabhaan Mohamed, 5 ans, est l’un des nombreux élèves des Maldives bénéficiant des nouvelles améliorations conçues pour les enfants qu’on trouve dans les écoles locales.

« Le raz de marée a amené aussi avec lui certaines possibilités », constate Unni Silkoset, Responsable adjointe du programme de l’UNICEF pour la nutrition et la protection des enfants. « L’augmentation des financements était non seulement destinée à la reconstruction, mais aussi à l’application du concept de « rebâtir en mieux », ajoute-t-elle. Elle faisait allusion à la stratégie, qui prévoit une réhabilitation de l’infrastructure des pays touchés par le raz de marée en observant des normes supérieures à celles de l’infrastructure en place avant les destructions occasionnées par la catastrophe.

Pour les 137 écoles maternelles réparties sur cet archipel très dispersé, cela signifie de ne plus mettre l’accent, comme on le faisait traditionnellement, sur l’enseignement classique. Au lieu de cela, l’éducation est basée sur les jeux de rôle et le théâtre, et les écoles elles-mêmes sont améliorées dans un environnement davantage conçu pour les enfants. 

« Nous voyons les effets obtenus », dit Mme Silkoset, « de plus en plus de parents demandent des changements dans leur école maternelle, et c’est très, très positif ». Elle parlait dans les locaux tristes de l’école maternelle de Habasheen, sur l’île voisine de Kurendhoo, encore dans l’attente d’une réfection, avec ses murs de ciment d’un gris uni ayant un grand besoin d’être décorés.

Chaque île des Maldives a été plus ou moins sinistrée à la suite du raz de marée ; on compte 35 écoles maternelles ayant subi de gros dégâts alors que d’autres ont perdu des fournitures et du matériel de valeur. Dans l’année suivant la catastrophe, le système scolaire a déjà connu une transformation difficile à imaginer, ainsi qu’en a témoigné Sanae Mori, une  coopérante bénévole du Japanese Overseas Cooperation Volunteer, affectée comme assistante maternelle à l’école de Nooraanee.

« Les enseignants comprennent à présent ce qui est important pour les enfants », a-t-elle dit. « Et ils les encouragent. Et c’est toute la différence. Les enfants se confient à leur instituteur et à leurs amis ».

Derrière Sanae, les cris dans la cour de récréation redoublent d’intensité. Les enfants de 4 et 5 ans ont terminé leur séance de jeux et leurs parents sont venus les chercher. C’est maintenant le tour de la classe des trois ans d’être ravis de sauter, heureux d’être douchés avec le tuyau d’arrosage.


 

 

Vidéo (en anglais)

Le correspondant de l’UNICEF, Rob McBride, décrit la manière dont on reconstruit et améliore les écoles maternelles aux Maldives.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket.

Recherche