Catastrophe du Raz-de-marée - Pays en crise

Maldives : Une enquête pour aider à combattre la malnutrition

Image de l'UNICEF
© UNICEF Maldives/2005/McBride
Aux Maldives, le manque de fruits et de légumes frais – ainsi qu’un régime alimentaire composé essentiellement de poisson et de riz – contribue à un des taux de malnutrition les plus élevés d’Asie du Sud.

Par Rob McBride

ÎLE DE KUDAHUVADHOO, Maldives, décembre 2005 – Des rayons de soleil percent le voile de fumée âcre des feux qui brûlent dans la cuisine communale. Le déjeuner sera bientôt prêt. Aujourd’hui comme presque tous les jours, au menu : poisson et riz.

Les résidents de ce camp temporaire de l’île de Kudahuvadhoo ne s’attendent pas à autre chose, ils sont habitués – comme les générations qui les ont précédés sur ces atolls sablonneux quasiment désertiques – à un régime alimentaire déficient en fruits et légumes frais. En raison des déplacements généralisés de la population insulaire à la suite du tsunami, on réalise seulement aujourd’hui à quel point cette alimentation déséquilibrée a affecté la santé de la population.

« La plupart des gens, quand on dit Maldives, pensent à un environnement vierge et paradisiaque, à des buffets de homards, et ils auraient beaucoup de mal à concevoir que ces îles souffrent d’un problème de malnutrition infantile très grave », affirme Ken Maskall, Représentant de l’UNICEF aux Maldives.

Dans la réalité, avec un quart des enfants de moins de 5 ans souffrant de retards de croissance, les Maldives ont un des pires taux de malnutrition infantile d’Asie du Sud. Les causes en sont le manque de fruits et de légumes frais, mais aussi les carences de l’éducation et la prépondérance d’aliments à forte teneur en sucre.

Pour combattre ce problème, on vient de mener dans l’archipel une enquête sur la nutrition, la plus importante en son genre.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Maldives/2005/McBride
L’UNICEF et ses partenaires cherchent à trouver des moyens de cultiver de plus grandes quantités de fruits et de légumes sur les atolls sablonneux des Maldives.

Soutenues par l’UNICEF, des équipes du Ministère de la santé des Maldives ont voyagé d’une île à l’autre, vivant sur les bateaux qui les transportaient, pour procéder à une enquête détaillée auprès des mères d’enfants de moins de 3 ans, recueillant des informations sur le genre d’aliments dont elles les nourrissent.

Certains des résultats préliminaires font apparaître une situation inquiétante. Aishath Naaz, du Ministère de la santé, explique : « Sur ces îles, [où] ils n’ont pas de fruits et de légumes, ils sont habitués au poisson et au riz. Ce sont les seules choses qu’ils peuvent se procurer. »

Elle nous fait cette déclaration sur l’île de Kudahuvadhoo, dans un camp pour les personnes déplacées venant d’autres parties de l’atoll. Autour d’elle, les membres de son équipe s’activent à remplir des questionnaires avec les résidents du camp, pendant que d’autres pèsent et mesurent la taille des enfants de moins de 3 ans.

Ken Maskall connaît la valeur de cette étude. « Nous avons procédé à des évaluations de référence juste après le tsunami, explique-t-il, de façon à pouvoir évaluer l’effet des programmes de nutrition auquel nous avons participé au cours des 12 derniers mois. »

Maskall est persuadé qu’à long terme il est nécessaire de trouver des solutions durables, en lançant de petits projets pilotes, pour rendre ces îles sablonneuses plus fertiles. Ces programmes sont heureusement déjà en cours de réalisation. Il s’agit d’un problème qui a été projeté au premier plan de manière imprévue par le tsunami; un problème qui pourrait finalement être résolu par l’importance des ressources qui y sont allouées à la suite de la tragédie du tsunami.

Tout en se préparant à finir son travail sur cette île et à se rendre sur la prochaine, Aishath Naaz se déclare également optimiste. « Nous allons analyser les données et identifier les îles qui ont besoin d’aide, dit-elle, aux Maldives nous ne voulons avoir aucune île qui ne bénéficie pas de bons services d’éducation et de santé. »


 

 

Vidéo (en anglais)

Un reportage de Rob McBride pour l’UNICEF : aux Maldives, une nouvelle enquête est menée pour contribuer au combat contre la malnutrition.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes:
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Recherche