Haïti

Une formation radiophonique appuyée par l'UNICEF encourage les jeunes d'Haïti à raconter leur propre histoire

Par Michelle Marrion

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 18 novembre 2011 — Les jeunes d'Haïti s'expriment sur les problèmes qui, dans leurs vies, sont importants et leurs reportages sont actuellement diffusés à la radio haïtienne avec l'aide, pour la formation et le soutien, de l'UNICEF et de son partenaire haïtien Panos Caraïbes.

VIDÉO : le correspondant de l'UNICEF, Patrice Brizard, relate une expérience d'atelier de formation radiophonique pour les jeunes Haïtiens à Port-au-Prince. Reportage Michelle Marrion.  Regarder dans RealPlayer

 

« Les enfants devraient avoir le droit de s'exprimer en public », dit Jean-Pierre Layben, 14 ans, un stagiaire radio de Port-au-Prince dont le reportage est axé sur les soins de santé indispensables à la survie. « Parfois, les enfants ont quelque chose d'important à dire et les adultes ne les laissent pas faire. Ce n’est pas juste : les enfants ont le droit de s'exprimer ».

La formation radiophonique pour les jeunes a été organisée à Port-au-Prince à l'approche de l'anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant qui soutient tous les droits des enfants, dont leur droit à s'exprimer et à être entendus sur les problèmes qui les touchent.

Avec l'aide de matériel numérique de base et d'une formation à l'écriture, à l'enregistrement et au montage, de jeunes Haïtiens ont réalisé des reportages sur les droits de tous les enfants à aller à l'école et à être protégés de la violence sexuelle et de la négligence, sur le besoin d'eau potable et de sanitaires et sur l'accès aux soins médicaux.
 
« Le fait de réaliser des reportages, de choisir un sujet ou de faire passer sa propre voix à la radio et dire à sa façon ce qu'on pense être le problème et aussi demander aux adultes et aux gens ayant des responsabilités de répondre aux questions qu'on a sur certains problèmes de votre communauté, tout cela en soi peut être dynamisant pour les jeunes », explique Shia Levitt, une radio-journaliste qui était chargée de la formation. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Haiti/2011/Levitt
Jean Pierre Layben, 14 ans, à l'atelier de formation radiophonique appuyé par l'UNICEF à Port-au-Prince, en Haïti.

Les jeunes défendent leurs droits

Shia Levitt et l'équipe de formation ont encouragé les jeunes à utiliser leurs propres mots, à présenter leurs propres idées originales et à proposer des solutions pour les défis auxquels ils ont consacré des reportages. L'équipe de formation a passé du temps avec chaque jeune et les jeunes se sont entraidés avec leurs reportages.

Dans une période où les Haïtiens travaillent d'arrache-pied pour se relever des épreuves considérables subies par leur pays et bâtir un avenir meilleur, donner aux jeunes les moyens de s'exprimer, de raconter leurs propres histoires et d'être entendus est une des démarches adoptées par l’UNICEF pour garantir que les droits de chaque jeune Haïtien soient respectés et protégés. Établir la résilience et les compétences des jeunes Haïtiens pour promouvoir et défendre leurs propres droit est fondamental.   

« Je pense qu'il est important pour moi de travailler sur les droits de l'enfant parce que les enfants n'ont pas vraiment accès à l'exercice de leurs droits », dit Esther Casneuve, 15 ans, dont le reportage est axé sur les problèmes de santé liés aux ordures ménagères. « Même si je ne le fais pas tout le temps, j'aimerais aider les enfants à obtenir leurs droits ».


 

 

Recherche