Haïti

Le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake fait sa première visite officielle en Haïti après le tremblement de terre

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 30 septembre 2010 – Jant Garane et ses quatre enfants vivent dans une minuscule cabane dans le camp de déplacés d’Accra depuis le séisme dévastateur qui a frappé Haïti en janvier dernier. Le camp accueille plus de 20 000 personnes, dont quelque  8000 enfants.

VIDÉO (en anglais) : 29 septembre 2010 - La correspondante de l’UNICEF Nina Martinek raconte la visite du Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake au camp de déplacés à Port-au-Prince, Haïti.  Regarder dans RealPlayer

 

« Je ne vis pas bien, dit Mme Garane. Les moustiques me piquent et je ne mange pas bien. Il y a une fuite dans le toit et je n’ai pas de bâche en plastique pour le recouvrir. »

Lorsque le Directeur général de l’UNICEF Anthony Lake s’est rendu dans le camp d’Accra hier, il a pu se faire une idée des conditions dans lesquelles vivent la famille de Mme Garane et les autres déplacés à la suite du séisme. M. Lake a visité les installations du camp et a passé du temps avec les enfants dans l’un des six « espaces amis des enfants ». Ces espaces protégés où les enfants peuvent apprendre en jouer en toute sécurité sont dirigés par l’American Rescue Committee (Comité américain de secours) avec le soutien de l’UNICEF.

« Un refuge psychologique »

« Personne n’est plus vulnérable qu’un enfant qui a perdu non seulement sa maison mais peut-être aussi les membres de sa famille, et qui vit aujourd’hui avec des souvenirs aussi terribles , » a déclaré M. Lake.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-2037/Marta Ramoneda
À Port-au-Prince, le Directeur général Anthony Lake est entouré d’enfants, dans un « espace ami des enfants » soutenu par l’UNICEF, dans le camp d’Accra pour les personnes déplacées à la suite du séisme de janvier 2010.

Il a ajouté que les espaces amis des enfants étaient extrêmement importants pour les enfants affectés par le séisme en Haïti, « non seulement pour leur fournir un lieu physique sûr, mais aussi un refuge psychologique qui pourrait influencer (sans qu’ils s’en rendent bien compte) le reste de leurs vies. »

Anthony Lake s’est aussi adressé au personnel du camp d’Accra concernant certains des accomplissements réalisés ces derniers mois, ainsi que les défis qu’il restait encore à relever.

Un abri en  priorité

L’une des préoccupations principales concerne l’avenir du camp lui-même, situé sur une propriété privée qui devra peut-être être évacuée en janvier 2011. Cette nouvelle pression est exacerbée par l’incertitude qui règne déjà dans le camp.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-2039/Ramoneda
Le Directeur général Anthony Lake salue les enfants dans le camp de déplacés d’Accra, à Port-au-Prince, en Haïti. Là, l’UNICEF apporte son soutien aux espaces amis des enfants, aux dispensaires, aux espaces d’apprentissage temporaires et autres services destinés aux enfants et aux familles touchés par le séisme.

La Représentante de l’UNICEF en Haïti, Françoise Gruloos-Ackerman, a déclaré qu’il était primordial d’apporter aux personnes déplacées des habitations plus solides. Les familles qui vivent dans les tentes encourent encore de grands risques, a-t-elle ajouté, comme cela a été souligné la semaine dernière lorsqu’un orage violent a dévasté le camp.

« Ils ont perdu leurs maisons il y a neuf mois, et il y a quelques jours, beaucoup d’entre eux ont perdu leurs tentes, a déclaré Mme Gruloos-Ackerman. Si un autre ouragan frappe… ils vont les perdre à nouveau. Ma priorité numéro un est de fournir à ces familles un toit plus solide. »

Réintégration dans les communautés

Au delà de ces préoccupations immédiates, l’UNICEF et ses partenaires en Haïti travaillent sur la mise en place d’initiatives à long terme, tels que des projets générateurs de revenus, dont le but est de stimuler l’activité économique et d’augmenter l’autonomie au sein de la population touchée par le tremblement de terre.

Anthony Lake a noté que, dans des camps comme celui d’Accra, les organismes humanitaires doivent continuer à garantir que les enfants reçoivent une éducation, des soins de santé et d’autres services essentiels. Cependant, il a déclaré : « nous devons le faire en parallèle avec des efforts pour réintégrer ces personnes dans leurs communautés, même ceux qui n’avaient pas de foyer auparavant. »

Debout, aux côtés de ses enfants devant un stand de fortune dans le camp d’Accra,  Jant Garane vend des petites fritures pour subvenir aux besoins de sa famille. Elle dit attendre des jours meilleurs en Haïti et elle espère que ces jours arriveront bientôt. « J’aimerais avoir un endroit pour vivre et de l’argent pour monter ma propre affaire, » dit-elle.

L’UNICEF s’engage à réaliser tous ces espoirs.


 

 

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche