Haïti

La photojournaliste Marta Ramoneda parle de sa couverture du redressement en Haïti.

Haiti : rapport six mois après le séisme

NEW YORK, États-Unis, 9 juillet 2010 – Voici six mois qu'un tremblement de terre dévastateur à frappé Haïti, provoquant la mort de plus de 222 000 personnes et en déplaçant encore plus. Marta Ramoneda, une photographe indépendante, est rentrée d'un voyage de deux semaines en Haïti où elle a couvert le long travail de redressement qui s'y déroule actuellement.

À partir de certains de ses clichés, la photographe indépendante Marta Ramoneda parle de son travail documentaire sur le lent rétablissement qui s'opère en Haïti à la suite du tremblement de terre de janvier.

 

« La situation est toujours difficile pour les nombreux rescapés du tremblement de terre que j'ai rencontrés, » dit-elle.  Environ 1,6 million de personnes vivent toujours dans des campements improvisés et des centaines de milliers d'autres sont parties des zones touchées par le séisme. 

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-1299/Ramoneda
Le 22 juin, une fillette transporte une cruche d'eau dans un campement de Port-au-Prince, la capitale.

« Il y a beaucoup de monde et beaucoup d'enfants dont les besoins les plus élémentaires ne sont pas couverts parce que la situation avant le tremblement de terre était déjà difficile, » dit Marta Ramoneda.

Des scènes qui frappent

Parmi les scènes qui ont le plus frappé la photographe, se souvient-elle, figurent celles concernant les conditions de vie auxquelles sont confrontés les déplacés pendant la saison des pluies.

« Beaucoup de tentes étaient endommagées. Les gens étaient sous l'eau et leurs tentes étaient entourées par cette eau boueuse et c'était vraiment frustrant pour eux, » dit-elle. « Et c'était vraiment frustrant pour moi de voir qu'ils ont toujours besoin  d'un endroit décent où rester maintenant que les pluies arrivent et que la saison des cyclones est là. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HTIA2010-00178/Ramoneda
Une femme passe devant les ruines d'un édifice détruit à Port-au-Prince, en Haïti.

L'UNICEF se consacre à faciliter l'amélioration des services d'eau et d'assainissement dans les camps de déplacés. Marta Ramoneda a photographié les fournitures de l'UNICEF ainsi que les installations sanitaires installées dans les camps. Elle a dit que ces actions indispensables – dont la mise n place de latrines et de points d'eau – ont probablement évité les graves flambées de maladies qui peuvent se produire dans des camps surpeuplés dépourvus d'infrastructures de base pour l'assainissement et l'accès à l'eau potable.

Gros plan sur les enfants

Même avant le tremblement de terre, environ les trois quarts de la population haïtienne vivaient avec moins de 2 dollars par jour. La récente catastrophe a aggravé la situation humanitaire, déjà mauvaise dans le pays.

Dans la capitale, les principaux édifices gouvernementaux et les infrastructures privées – dont les hôpitaux, les systèmes d'eau et d'assainissement, les réseaux électriques et de télécommunications, les banques, les transports – ont été détruits où fortement endommagés.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HTIA2010-00293/Ramoneda
Un garçon est appuyé contre un mur alors que des marchands enlèvent de la rue leurs étalages de fruits pendant un orage dans le centre de Port-au-Prince.

L'UNICEF coopère avec le Gouvernement haïtien, les autres institutions de l'ONU, les ONG internationales et locales et les partenaires du secteur privé pour aider à la reconstruction en concentrant spécialement ses moyens sur les quelque 46 pour cent de la dizaine de millions d'habitants d'Haïti qui ont moins de 18 ans. L'UNICEF est l 'institution chargée de coordonner la nutrition, l'eau et l'assainissement et la protection de l'enfant. Elle partage aussi la coordination de l'enseignement avec Save the Children et est un partenaire essentiel dans le domaine de la santé.  

 « Bien qu'il y ait une lente amélioration, » dit Marta Ramoneda, « Haïti va continuer d'avoir besoin de notre aide pendant longtemps. »


 

 

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche